FLASHS

Pros

Moser la fait Sienne

Publié le 02/03/2013 17:18

Strade Bianche. Moreno Moser profite du marquage entre Peter Sagan et Fabian Cancellara pour s'imposer à Sienne au terme d'un véritable numéro.

Le peloton des Strade BiancheLe peloton des Strade Bianche | © SirottiCe n'est que la septième édition des Strade Bianche, et pourtant, la course semble déjà entrée dans l'histoire. Ces routes blanches (traduction littérale de Strade Bianche) garantissent le spectacle quand elles sont placées en mars. Mais c'est grâce au Giro 2010 que l'épreuve s'est fait connaître. Dans sa recherche absolue du spectacle, Angelo Zomegnan, l’ancien organisateur de la course au rose avait alors proposé quelques tronçons de routes non goudronnées en forme de toboggan entre Carrara et Montalcino. L'étape est immédiatement entrée dans la légende. Les conditions climatiques épouvantables qui régnaient ce jour-là en Toscane transforment la course en moment épique. Cadel Evans, maillot arc-en-ciel salit par la boue, franchit la ligne en première position complètement épuisé.

Heureusement pour le peloton 2013, la météo les épargnera aujourd'hui. C'est sous le beau soleil, typique des pays méditerranéens que se déroule cette septième édition des Strade Bianche. Les routes restent blanches donc poussiéreuses. Tous les suiveurs seront attentifs à ce premier duel opposant Fabian Cancellara (RadioShack-Leopard) et Peter Sagan (Cannondale) vainqueur du GP Camaiore jeudi, à moins que les outsiders profitent du marquage entre les deux têtes d’affiche. Avant de voir les cadors s'expliquer, quatre hommes prennent la tête. Maxim Belkov (Team Katusha), Giairo Ermeti (Androni Giocattoli), Aleksejs Saramotins (IAM Cycling) et Michael Schär (BMC Racing Team) auront jusqu'à onze minutes d'avance mais devront céder devant les favoris peu avant l’arrivée. Le peloton emmené par Cannondale et RadioShack-Leopard réduit progressivement l'écart malgré les chutes et les crevaisons qui perturberont son organisation.

Un homme veut bouleverser ce scénario classique : Juan-Antonio Flecha. L'Espagnol, passé de Sky à Vacansoleil-DCM s'extrait du peloton à 51 kilomètres de l'arrivée pour recoller aux échappés. L'ancien vainqueur du Circuit Het Nieuwsblad est un habitué des longs raids en solitaire du début de saison. Si "La Flèche" a parfois réussi son coup par le passé, ce ne sera pas le cas aujourd'hui. En chasse-patate pendant 30 kilomètres, il devra attendre que la bagarre éclate dans le septième secteur non goudronné pour se retrouver accompagné. Peter Sagan trop marqué, c'est Moreno Moser qui prend la relève chez Cannondale. Le jeune italien rejoint Flecha après quelques centaines de mètres, avant de le déposer dans la dernière strada bianca.

Moreno Moser remporte les Strade BiancheMoreno Moser remporte les Strade Bianche | © SirottiLe neveu de l'illustre Francesco entame alors un véritable contre-la-montre. Devant lui, si Ermeti a cédé, Belkov, Saramotins et Schär sont toujours là. Derrière lui, un groupe d'environ 25 coureurs souhaite à tout prix le revoir avant d'entrer dans Sienne. Moser va alors reprendre un à un les échappées de la première heure, et va pouvoir compter sur l'aide de son coéquipier de luxe, Peter Sagan. Le Slovaque enfile la tenue de l'équipier modèle et protège son leader du jour en sautant dans toutes les roues, et notamment celle de Fabian Cancellara, bien décidé à décrocher un troisième succès sur l'épreuve. Avant d'entamer la montée vers la ville haute de Sienne avec des passages à 18%, Moser et les trois échappés matinaux comptent encore une quinzaine de secondes d'avance.

Ce sera suffisant pour l'Italien auteur d'un véritable numéro sur les pentes abruptes de la cité toscane. Celui qui est passé pro l'an dernier remporte cette édition des Strade Bianche. Paradoxalement, c'est la première fois qu'un transalpin s'impose sur la classique. C'est même un doublé pour Cannondale. Malgré un gros travail pour protéger son coéquipier, Peter Sagan a encore suffisamment d'énergie pour prendre la deuxième place, juste devant Rinaldo Nocentini (Ag2r La Mondiale). Un an après son succès au Trophée Laigueglia, Moser confirme qu'il est un homme à surveiller en début de saison.

Classement :

1. Moreno Moser (ITA, Cannondale) les 188 km en 5h01'53" (37,4 km/h)
2. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) à 7 sec.
3. Rinaldo Nocentini (ITA, Ag2r La Mondiale) m.t.
4. Fabian Cancellara (SUI, RadioShack-Leopard) m.t.
5. Aleksejs Saramotins (LET, IAM Cycling) m.t.
6. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) m.t.
7. Alexander Kolobnev (RUS, Team Katusha) m.t.
8. Francesco Reda (ITA, Androni Giocattoli) m.t.
9. Giampaolo Caruso (ITA, Team Katusha) à 10 sec.
10. Maxim Belkov (RUS, Team Katusha) à 13 sec.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE