FLASHS

Pros

Urtasun le libérateur

Publié le 12/04/2013 17:39

Tour de Castille-et-Leon # 1. L'équipe Euskaltel-Euskadi n'avait toujours pas débloqué son compteur cette saison. C'est chose faite, au sprint, grâce à Pablo Urtasun.

Pablo Urtasun est échappé sur les routes néerlandaisesPablo Urtasun est échappé sur les routes néerlandaises | © SirottiPlus inspirée par les conditions estivales et les courses qui vont avec, l'équipe Euskaltel-Euskadi n'a jamais eu la réputation de dominer les débuts de saison. Aussi a-t-elle pris l'habitude de ne jamais s'alarmer quand les résultats tardent à arriver. La doyenne des équipes WorldTour est dans sa vingtième saison. Or lorsque l'on étudie nos statistiques, on s'aperçoit que l'équipe a régulièrement débloqué son compteur à partir du mois d'avril. A onze reprises dans son histoire, il aura fallu attendre le quatrième mois de l'année pour voir un Orange lever les bras. Il s'en est fallu de peu pour que Pablo Urtasun (Euskaltel-Euskadi) soit le libérateur dimanche dernier sur la Clasica Primavera, 2ème. Il a une victoire à sa portée aujourd'hui avec le départ du Tour de Castille-et-Leon, réduit depuis l'an passé à trois jours de course et appauvri en têtes d'affiche.

La couse qui commence entre Arevalo et Valladolid (194,8 km) a perdu de son prestige. On lui souhaite de rebondir très vite tant il est triste de voir une grande épreuve aussi affaiblie. A l'exception des équipes espagnoles, les formations WorldTour ont déguerpi. Les coureurs qui composent le peloton castillan sont pour l'essentiel d'illustres inconnus, à l'image des sept coureurs qui s'échappent après 5 kilomètres : Kevin De Mesmaeker (Team Novo Nordisk), Cesar Fonte (Efapel-Glassdrive), Pavel Kochetkov (Rusvelo), Luis Mas (Burgos-BH-Castilla y Leon), Igor Mereno (Euskadi), Dalivier Ospina (Colombia) et Robert Sweeting (5 Hour Energy). Sans s'affoler, le peloton leur accorde une dizaine de minutes d'avance avant de rentrer, au gré des bourrasques qui provoquent moult cassures et retardent le regroupement.

A 6 kilomètres du but, chacun des sept attaquants du jour reprend sa place dans le rang et c'est vers un sprint massif que le paquet s'avance à toute allure. Il y a, avec José-Joaquin Rojas (Movistar Team) et Francesco Lasca (Caja Rural), deux solides finisseurs. Mais Pablo Urtasun montre plus de détermination dans son rush. Lui qui avait terminé 3ème du Tour de Castille-et-Leon nouvelle formule l'année dernière se démène au sprint pour arracher la victoire devant Francesco Lasca et Enrique Sanz (Movistar Team). Comme entrevu dimanche à Amorebieta, c'est bien lui qui vient libérer l'équipe Euskaltel-Euskadi. Dans les temps et relativement loin d'un record que le groupe espérait bien ne pas améliorer cette année. Celui de 2005 lorsqu'il avait fallu attendre le 8 mai pour voir David Herrero ouvrir le palmarès de sa formation sur la Clasica de Alcobendas. Demain samedi, la deuxième étape ira d'Ureña à Palencia (164,1 km).

Classement 1ère étape :

1. Pablo Urtasun (ESP, Euskaltel-Euskadi) les 194,8 km en 4h31'18" (43,1 km/h)
2. Francesco Lasca (ESP, Caja Rural) m.t.
3. Enrique Sanz (ESP, Movistar Team) m.t.
4. José-Joaquin Rojas (ESP, Movistar Team) m.t.
5. Carlos Barbero (ESP, Euskadi) m.t.
6. Juan-José Lobato (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
7. Jérémie Galland (FRA, Sojasun) m.t.
8. Wilson Marentes (COL, Colombia) m.t.
9. Javier Moreno (ESP, Movistar Team) m.t.
10. André Cardoso (POR, Caja Rural) m.t.

Classement général :

1. Pablo Urtasun (ESP, Euskaltel-Euskadi) en 4h31'08"
2. Francesco Lasca (ESP, Caja Rural) à 4 sec.
3. Enrique Sanz (ESP, Movistar Team) à 6 sec.
4. José-Joaquin Rojas (ESP, Movistar Team) à 10 sec.
5. Carlos Barbero (ESP, Euskadi) m.t.
6. Juan-José Lobato (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
7. Jérémie Galland (FRA, Sojasun) m.t.
8. Wilson Marentes (COL, Colombia) m.t.
9. Javier Moreno (ESP, Movistar Team) m.t.
10. André Cardoso (POR, Caja Rural) m.t.

INSCRIPTION EN LIGNE