La belle journée dubaïote d'Elia Viviani

Pros Publié le 11/02/2018 11:15

Fin du Tour de Dubaï, et quelle fin pour l'italien Viviani de la Quick-Step Floors. Ce samedi, il s'est adjugé à la fois la victoire de l'étape et la victoire de l'édition 2018, sous les yeux de l'ancien leader, Marcel Kittel.

132 km et retour sur un profil plat, ce samedi 10 février, à Dubaï. Le final de la 5e et dernière étape a été mouvementé. Le dernier kilomètre, animé par les trains de Bahrain-Merida, Lotto NL-Jumbo et Cofidis, a été spectateur d'une chute. Les derniers virages sont très techniques. Preuve en est, c'est Nacer Bouhanni, le leader de Cofidis, qui est tombé à terre dans l'un d'entre eux après avoir passé la flamme rouge. Il a immobilisé de nombreux coureurs avec lui, dont Borut Bozic (Bahrain-Merida), Mark Cavendish (Dimension Data) et Dylan Groenewegen (Lotto NL-Jumbo).

Conscient de la chute de leur leader, l'équipier de Bouhanni, Loïc Chetout, file en tête du peloton à toute allure. Seul, il n'arrive pas à donner assez de tempo pour combattre dans le sprint final. Marcel Kittel et ses deux coéquipiers Katusha-Alpecin, lancent l'attaque, mais celle-ci n'est pas assez puissante. Ils se font devancer sur la ligne par Elia Viviani (Quick-Step Floors), qui reprend, sous les yeux de l'allemand, le maillot de leader. Marco Haller (Katusha-Alpecin) et Adam Blythe (Aqua Blue Sport) terminent dans sa roue.

L'ancien leader, Marcel Kittel, qui faisait ses premiers pas avec l'équipe Katusha-Alpecin après avoir quitté la Quick-Step Floors, a eu du mal à rentrer dans la course. Lui qui a pourtant deux victoires consécutives sur le Tour de Dubaï à son palmarès, n'apparaît pas dans le Top 10 du général final de l'édition 2018. Un travail d'équipe est encore à fournir pour réussir, enfin, à établir une communication, confiance et organisation solides menant à la victoire.

Au terme des 841 km du Tour de Dubaï, Elia Viviani s'adjuge à la fois la victoire d'étape mais également celle de l'édition 2018. Le combo parfait pour l'italien qui avait également remporté la seconde étape. Des résultats qui illuminent ses premiers pas avec la Quick-Step Floors. Gênés sur ce final par la chute de Bouhanni, Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) et Magnus Cort Nielsen (Astana), ont respectivement terminé 7e et 8e. Pour autant, les deux coureurs ont ramassé assez de points sur l'ensemble de la compétition pour se placer 2e (Cort Nielsen) et 3e (Colbrelli) du classement général final. Le coureur d'Astana s'adjuge également le maillot du meilleur jeune. Celui du meilleur sprinteur revient au caennais Quentin Valognes du Team Novo Nordisk, équipe avec laquelle il fait ses premières armes professionnelles.

Le Requin de Messine, Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), était venu épauler son coéquipier Sonny Colbrelli sur ce Tour de Dubaï, après son abandon au Tour de San Juan (Argentine). Chose faite, il se tourne maintenant vers le Tour d'Oman qui débutera mardi prochain (13-18 février). Mark Cavendish (Dimension Data), quant à lui, après sa première victoire de la saison sur la 3e étape du Tour de Dubaï, compte bien s'aligner, lui aussi, sur le Tour d'Oman. Il sera également présent sur le Tour d'Abu Dhabi (21-25 février) où il s'était imposé sur la 1ère étape l'an passé, sa seule victoire de l'année 2017. Les deux coureurs n'en ont donc pas fini avec les chaudes journées et paysages arrides des pays arabes.

Classement étape 5 :

1- Elia Viviani (ITA/Quick-Step Floors), 3h05'28"

2- Marco Haller (AUT/Katusha-Alpecin), mt.

3- Adam Blythe (GBR/Aqua Blue Sport), mt.

4- Jempy Drucker (LUX/BMC Racing), mt.

5- Rick Zabel (ALL/Katusha-Alpecin), mt.

6- Marcel Kittel (ALL/Katusha-Alpecin), mt.

7- Sonny Colbrelli (ITA/Bahrain-Merida), mt.

8- Magnus Cort Nielsen (DEN/Astana), mt.

9- Andrea Peron (ITA/Novo Nordisk), mt.

10- Fabio Sabatini (ITA/Quick-Step Floors), mt.

Classement général final :

1- Elia Viviani (ITA/Quick-Step Floors), 19h05'46"

2- Magnus Cort Nielsen (DAN/Astana), +12"

3- Sonny Colbrelli (ITA/Bahrain-Merida), +14"

Meilleur sprinteur :

1- Quentin Valognes (Novo Nordisk)

Meilleur jeune : 

1- Magnus Cort Nielsen (Astana)

- Soline Cazaubon

<< Article précédent | Article suivant >>