FLASHS

Cyclo-cross

Un collectif en or !

Publié le 29/01/2011 12:29

Championnat du Monde Juniors. Seul en tête presque toute la course, Clément Venturini devient champion du monde. La France signe un triplé avec les Doubey.

Clément Venturini est champion du monde JuniorsClément Venturini est champion du monde Juniors | © Vélo 101Nous n'avons de cesse de le constater d'un hiver sur l'autre : le cyclo-cross a pris une dimension à part entière dans les sous-bois français. Il suffit pour cela de regarder partir les imposants paquets de jeunes coureurs sur les plus grands rendez-vous nationaux. La discipline plaît immanquablement et les résultats suivent logiquement dès les plus jeunes catégories. Il y a trois ans, Arnaud Jouffroy était devenu le premier crossman français à enfiler le maillot arc-en-ciel dans les catégories de jeunes. Son succès a peut-être contribué à l'essor du cyclo-cross auprès d'une jeune génération qu'incarnent aujourd'hui des coureurs surdoués comme Kevin Bouvard, Fabien Doubey, Loïc Doubey, Quentin Jaurégui ou Clément Venturini, les cinq brillants atouts de notre équipe de France au Championnat du Monde Juniors de cyclo-cross à Saint-Wendel.

Le dernier week-end de janvier sert traditionnellement de support aux Mondiaux de la spécialité, et ce sont les Juniors qui ouvrent le bal ce matin en Allemagne, sur un circuit de 2800 mètres qui a pris une configuration extrêmement roulante grâce au gel qui s'y est abattu les nuits passées. Le site de Saint-Wendel est copieusement ensoleillé. Boueux jeudi, ce qui n'était pas pour plaire à tous les concurrents, le terrain a gelé et se présente sec et dur au moment où s'élancent les candidats au titre de champion du monde. Mais le soleil et la multiplicité des passages vont vite travailler le circuit, échauffer certaines zones du tracé et le rendre plus glissant, par endroits, tour après tour. Cela va donner lieu à de fréquentes glissades, de nombreux accrochages, mais qui n'auront au final aucune incidence sur la course.

Fabien DoubeyFabien Doubey | © Vélo 101Les attentions se portent évidemment sur l'équipe de France ce matin. Nos cinq représentants nationaux ont tous les moyens de grimper sur le podium aujourd'hui. Un tel panachage de talents n'était encore jamais arrivé chez les Bleus, à qui on prédit une, deux voire trois médailles ! Pourtant, la course des tricolores ne commence pas aussi bien qu'escompté. Les nombreux accrochages du tour de chauffe écartent la sélection tricolore du groupe de tête, au sein duquel Clément Venturini se retrouve isolé avec le Belge Laurens Sweeck, le Tchèque Vojtech Nipl et le Suisse Fabian Lienhard. La sélection n'a donc pas tardé à se faire, mieux valait prendre un bon départ à Saint-Wendel, où Sweeck décide d'accélérer la décision dans le deuxième des sept tours de circuit. Il attaque sur la piste d'athlétisme mais Venturini rentre aisément.

Le jeune coureur français, passé largement à côté de son Championnat de France il y a trois semaines (18ème) mais auteur d'un sensationnel retour sur la Coupe du Monde de Pontchâteau, qu'il a remportée il y a quinze jours, démontre une forme resplendissante. Aussi, il lâche à la pédale le dangereux coureur belge qui l'accompagne dans le troisième tour et se retrouve alors seul en tête tandis que ses coéquipiers de l'équipe de France ont fini par se regrouper au sein d'un large groupe de poursuivants. L'équipe de France se retrouve soudain dans une position idéale. Et Clément Venturini n'a plus qu'à se concentrer sur ses trajectoires pour augmenter son avance au fil des tours sur un circuit gelé qui fait son affaire et s'avancer, petit à petit, vers le titre tant convoité de champion du monde Juniors.

Loïc DoubeyLoïc Doubey | © Vélo 101La route de Clément Venturini ne sera toutefois pas sans embûches. Victime d'une première glissade à mi-course, il dérape dans le dernier tour, s'accroche dans les filets de protection, cherche péniblement à extraire son vélo prisonnier des mailles. La manœuvre est laborieuse mais le jeune français ne panique pas. De précieuses secondes sont perdues sur cet incident de parcours mais le regard qu'il jette derrière son épaule en repartant le rassure. On ne le reverra plus. Derrière lui, les frères Doubey, Fabien et Loïc, avec qui il partage la chambre sur les déplacements internationaux, se sont extraits dans l'avant-dernier tour pour aller compléter le podium. L'équipe de France jubile. Dans la complicité, la joie et l'émotion, elle truste les trois premières places du podium du Championnat du Monde Juniors. La consécration d'un collectif en or.

Classement :

1. Clément Venturini (FRA, France) en 44'31"
2. Fabien Doubey (FRA, France) à 15 sec.
3. Loïc Doubey  (FRA, France) m.t.
4. Jakub Skala (TCH, République Tchèque) à 36 sec.
5. Laurens Sweeck (BEL, Belgique) à 37 sec.
6. Michael Vanthourenhout (BEL, Belgique) à 45 sec.
7. Dominic Zumstein (SUI, Suisse) à 51 sec.
8. Silvio Herklotz (ALL, Allemagne) à 1'09"
9. Vojtech Nipl (TCH, République Tchèque) à 1'18"
10. Stan Godrie (PBS, Pays-Bas) à 1'29"

INSCRIPTION EN LIGNE