FLASHS

Piste

Le meilleur, c'est Baugé !

Publié le 07/04/2012 23:59

Championnats du Monde. Privé du titre obtenu en 2011, Grégory Baugé reconquiert le maillot de champion du monde de vitesse dont il est détenteur depuis 2009.

Grégory Baugé reconquiert son titre mondialGrégory Baugé reconquiert son titre mondial | © Roth-Foto/TissotC'était donc la soirée la plus intense des cinq jours de programmation au cœur de la Hisense Arena de Melbourne. Intense à deux points de vue : d'abord parce que l'Australienne Anna Meares avait la possibilité de se racheter dans le keirin après sa cuisante défaite aux portes de la finale du tournoi de vitesse, ensuite parce que ce quatrième épisode des Championnats du Monde marquait les confrontations finales en vitesse masculine, titre pour lequel concouraient encore l'Australien Shane Perkins, les Britanniques Chris Hoy et Jason Kenny et le Français Grégory Baugé ! Un dernier carré de grande saveur qui a d'abord opposé Hoy à Kenny et Baugé à Perkins en demi-finales. Sir Hoy, champion olympique de son état, s'est arrêté là, battu par deux fois par son compatriote. Baugé, lui, s'est hissé en finale en précédant Shane Perkins.

C'est donc un duel pour l'or que se sont livrés Jason Kenny et Grégory Baugé. Une revanche en réalité puisque Jason Kenny, battu l'an passé en finale à Apeldoorn, a hérité du maillot arc-en-ciel du Français après son déclassement, cet hiver, pour enfreinte aux règles de localisation. Et bien qu'il ne comptait alors plus que deux titres mondiaux à son palmarès, dans nos esprits, Grégory Baugé demeurait l'invincible sprinteur français, imbattable en finale d'un tournoi de vitesse depuis 2009. En se qualifiant pour une cinquième finale de Mondial en six ans, le Guadeloupéen a reconquis ses lettres de noblesse après un hiver difficile, perturbé par les événements que l'on sait. Il a surtout regagné la place qui lui semblait depuis longtemps prédestinée pour défendre les chances de la France dans cette spécialité reine de la piste l'été prochain à Londres. Un juste retour des choses pour ce sprinteur qui vaut de l'or et qui a relevé la tête.

Anna Meares championne du monde de keirinAnna Meares championne du monde de keirin | © Roth-Foto/TissotLes choses n'auront pourtant pas été faciles en finale. Bien que vainqueur très net de la première manche, Grégory Baugé s'est laissé surprendre par une tactique audacieuse de Jason Kenny au second essai. Plutôt que de se laisser embarquer dans une nouvelle séance de surplace et d'intimidation, le Britannique a opté pour un démarrage immédiat. Parti sur les chapeaux de roue, il a surpris le sprinteur français, à la corde, à qui il n'a fallu qu'une fraction de seconde pour saisir ce qui venait de se passer. Mais déjà Jason Kenny avait pris la poudre d'escampette. Grégory Baugé s'est lancé à sa poursuite, revenant finalement dans le sillage de son adversaire à la cloche. En panique, Jason Kenny a alors fait un écart, déviant légèrement de son couloir mais franchissant la ligne en tête... avant d'être déclassé pour irrégularité par les commissaires.

Grégory Baugé a donc reconquis un titre mondial qu'il n'aurait jamais dû perdre l'année passée s'il s'était montré un peu plus appliqué avec un système ADAMS qui ne pardonne pas le moindre écart. Désormais, le sprinteur français est plus remonté que jamais. Il abordera les Jeux Olympiques de Londres avec une confiance prompte à le faire enfin devenir champion olympique. Chris Hoy, lui, aura dû se contenter de la médaille de bronze, comme Anna Meares chez les filles vingt-quatre heures plus tôt, ce qui fait déjà penser que le Britannique aura envie de se refaire en keirin demain en conclusion de ces Championnats du Monde, ce qu'est parvenue à réaliser Anna Meares, justement, en gagnant ses trois sprints dans la discipline, précédant en finale Ekaterina Gnidenko, Kristina Vogel, Shuang Guo, Clara Sanchez et Mu Di. L'Australienne est ainsi devenue championne du monde pour la neuvième fois, toutes spécialités confondues.

L'accent des antipodes sur le podium de la poursuite individuelleL'accent des antipodes sur le podium de la poursuite individuelle | © Roth-Foto/TissotC'était la grande soirée des Australiens, qui ont atteint le sommet du tableau des médailles grâce au titre de Michael Hepburn devant Jack Bobridge en poursuite individuelle (474 millièmes de seconde d'écart), au succès de Cameron Meyer qui a littéralement fait exploser les tribunes du vélodrome dans la phase finale de la course aux points (remportée devant Ben Swift et Kenny De Ketele) et à la 2ème place d'Annette Edmondson dans l'omnium féminin, finalement vaincue par la Britannique Laura Trott : 2ème du tour lancé, 8ème de la course aux points, 1ère de l'élimination, 3ème de la poursuite individuelle, 3ème du scratch et 1ère du 500 mètres. Avec une médaille d'or (vitesse individuelle) et deux médailles d'argent (vitesse par équipes et kilomètre), la France reste dans les clous pour atteindre les cinq médailles fixées demain.

Omnium Dames :

Poursuite individuelle :

1. Tara Whitten (CAN) en 3'30"011
2. Sarah Hammer (USA) en 3'31"651
3. Laura Trott (GBR) en 3'31"789
4. Annette Edmondson (AUS) en 3'32"454
5. Evgenia Romanyuta (RUS) en 3'36"049
6. Tatsiana Sharakova (BLR) en 3'37"528
7. Svitlana Galyuk (UKR) en 3'38"111
8. Li Huang (CHN) en 3'38"894
9. Leire Olaberria Dorronsoro (ESP) en 3'38"938
10. Lisa Brennauer (ALL) en 3'40"621
11. Jolien D'Hoore (BEL) en 3'41"749
12. Kanako Kase (JAP) en 3'42"145
13. Pascale Jeuland (FRA) en 3'42"514
14. Marlies Mejias Garcia (CUB) en 3'42"593
15. Malgorzata Wojtyra (POL) en 3'43"073
16. Joanne Kiesanowski (NZL) en 3'43"594
17. Sofia Arreola Navarro (MEX) en 3'43"882
18. Angie Sabrina Gonzalez Garcia (VEN) en 3'48"501
19. Mei Yu Hsiao (TAI) en 3'48"701
20. Min Hye Lee (COR) en 3'49"255
21. Jarmila Machacova (TCH) en 3'49"534
22. Zhao Juan Meng (HKG) en 3'58"037
23. Diana Maria Garcia Orrego (COL) en 4'07"710

Scratch :

1. Leire Olaberria Dorronsoro (ESP)
2. Jolien D'Hoore (BEL)
3. Sofia Arreola Navarro (MEX)
4. Li Huang (CHN)
5. Kanako Kase (JAP)
6. Mei Yu Hsiao (TAI)
7. Marlies Mejias Garcia (CUB)
8. Angie Sabrina Gonzalez Garcia (VEN)
9. Sarah Hammer (USA)
10. Joanne Kiesanowski (NZL)
11. Tara Whitten (CAN)
12. Evgenia Romanyuta (RUS)
13. Laura Trott (GBR)
14. Annette Edmondson (AUS)
15. Lisa Brennauer (ALL)
16. Svitlana Galyuk (UKR)
17. Zhao Juan Meng (HKG)
18. Malgorzata Wojtyra (POL)
19. Min Hye Lee (COR)
20. Tatsiana Sharakova (BLR)
21. Pascale Jeuland (FRA)
22. Jarmila Machacova (TCH)
23. Diana Maria Garcia Orrego (COL)

500 mètres :

1. Laura Trott (GBR) en 35"173
2. Annette Edmondson (AUS) en 35"180
3. Mei Yu Hsiao (TAI) en 35"933
4. Sarah Hammer (USA) en 36"171
5. Marlies Mejias Garcia (CUB) en 36"281
6. Tara Whitten (CAN) en 36"291
7. Joanne Kiesanowski (NZL) en 36"381
8. Li Huang (CHN) en 36"387
9. Tatsiana Sharakova (BLR) en 36"395
10. Jolien D'Hoore (BEL) en 36"414
11. Leire Olaberria Dorronsoro (ESP) en 36"423
12. Malgorzata Wojtyra (POL) en 36"436
13. Kanako Kase (JAP) en 36"516
14. Diana Maria Garcia Orrego (COL) en 36"763
15. Evgenia Romanyuta (RUS) en 36"857
16. Angie Sabrina Gonzalez Garcia (VEN) en 36"885
17. Lisa Brennauer (ALL) en 36"963
18. Min Hye Lee (COR) en 37"085
19. Zhao Juan Meng (HKG) en 37"098
20. Svitlana Galyuk (UKR) en 37"694
21. Sofia Arreola Navarro (MEX) en 37"880
22. Pascale Jeuland (FRA) en 38"837
23. Jarmila Machacova (TCH) en 39"367

Classement général final :

1. Laura Trott (GBR) 28 pt
2. Annette Edmondson (AUS) 31 pt
3. Sarah Hammer (USA) 36 pt
4. Tara Whitten (CAN) 39 pt
5. Li Huang (CHN) 53 pt
6. Evgenia Romanyuta (RUS) 56 pt
7. Joanne Kiesanowski (NZL) 61 pt
8. Leire Olaberria Dorronsoro (ESP) 62 pt
9. Jolien D'Hoore (BEL) 63 pt
10. Mei Yu Hsiao (TAI) 64 pt
11. Lisa Brennauer (ALL) 68 pt
12. Malgorzata Wojtyra (POL) 69 pt
13. Tatsiana Sharakova (BLR) 71 pt
14. Kanako Kase (JAP) 79 pt
15. Angie Sabrina Gonzalez Garcia (VEN) 79 pt
16. Marlies Mejias Garcia (CUB) 84 pt
17. Svitlana Galyuk (UKR) 87 pt
18. Sofia Arreola Navarro (MEX) 94 pt
19. Zhao Juan Meng (HKG) 94 pt
20. Pascale Jeuland (FRA) 103 pt
21. Jarmila Machacova (TCH) 109 pt
22. Min Hye Lee (COR) 116 pt
23. Diana Maria Garcia Orrego (COL) 150 pt

Keirin Dames :

Premier tour :

1. Anna Meares (AUS)
2. Kristina Vogel (ALL)
3. Wai Sze Lee (HKG)
4. Natasha Hansen (NZL)
5. Willy Kanis (PBS)

1. Clara Sanchez (FRA)
2. Kaarle Mcculloch (AUS)
3. Victoria Pendleton (GBR)
4. Miriam Welte (ALL)
5. Viktoria Baranova (RUS)

1. Shuang Guo (CHN)
2. Sandie Clair (FRA)
3. Simona Krupeckaite (LIT)
4. Monique Sullivan (CAN)
5. Katie Schofield (NZL)
6. Olena Tsos (UKR)

1. Mu Di (CHN)
2. Fatehah Mustapa (MAS)
3. Lisandra Guerra Rodriguez (CUB)
4. Ekaterina Gnidenko (RUS)
5. Daniela Grelui Larreal Chirinos (VEN)
6. Maryia Lohvinava (BLR)

Repêchages premier tour :

1. Ekaterina Gnidenko (RUS)
2. Wai Sze Lee (HKG)
3. Katie Schofield (NZL)

1. Victoria Pendleton (GBR)
2. Monique Sullivan (CAN)
3. Viktoria Baranova (RUS)

1. Simona Krupeckaite (LIT)
2. Willy Kanis (PBS)
3. Miriam Welte (ALL)
4. Maryia Lohvinava (BLR)

1. Olena Tsos (UKR)
2. Lisandra Guerra Rodriguez (CUB)
3. Natasha Hansen (NZL)
4. Daniela Grelui Larreal Chirinos (VEN)

Deuxième tour :

1. Anna Meares (AUS)
2. Mu Di (CHN)
3. Ekaterina Gnidenko (RUS)
4. Kaarle Mcculloch (AUS)
5. Sandie Clair (FRA)
6. Olena Tsos (UKR)

1. Clara Sanchez (FRA)
2. Kristina Vogel (ALL)
3. Shuang Guo (CHN)
4. Fatehah Mustapa (MAS)
5. Simona Krupeckaite (LIT)
6. Victoria Pendleton (GBR)

Finale :

1. Anna Meares (AUS)
2. Ekaterina Gnidenko (RUS)
3. Kristina Vogel (ALL)
4. Shuang Guo (CHN)
5. Clara Sanchez (FRA)
6. Mu Di (CHN)

Petite finale :

7. Sandie Clair (FRA)
8. Simona Krupeckaite (LIT)
9. Kaarle Mcculloch (AUS)
10. Olena Tsos (UKR)
11. Fatehah Mustapa (MAS)
12. Victoria Pendleton (GBR)

Poursuite individuelle Messieurs :

Qualifications :

1. Michael Hepburn (AUS) en 4'13"224
2. Jack Bobridge (AUS) en 4'14"783
3. Rohan Dennis (AUS) en 4'16"051
4. Westley Gough (NZL) en 4'17"001
5. Geraint Thomas (GBR) en 4'17"265
6. Peter Latham (NZL) en 4'18"152
7. Dominique Cornu (BEL) en 4'19"479
8. Asier Maeztu Billelabeitia (ESP) en 4'23"334
9. Kevin Labeque (FRA) en 4'23"859
10. Ingmar De Poortere (BEL) en 4'25"931
11. Valery Kaykov (RUS) en 4'26"333
12. Levi Heimans (PBS) en 4'26"569
13. Casper Folsach (DAN) en 4'26"762
14. Sunjae Jang (COR) en 4'26"946
15. Sebastian Mora Vedri (ESP) en 4'28"094
16. Stefan Schaefer (ALL) en 4'31"763
17. Claudio Imhof (SUI) en 4'33"444
18. Dias Omirzakov (KAZ) en 4'35"253
19. Edison Bravo (CHI) en 4'35"716
20. Tim Veldt (PBS) en 4'35"977
21. King Lok Cheung (HKG) en 4'37"450
Non-partant : Carlos Daniel Linares Zambrano (VEN)

Finale :

1. Michael Hepburn (AUS) en 4'15"839
2. Jack Bobridge (AUS) en 4'16"313

Petite finale :

3. Westley Gough (NZL) en 4'16"945
4. Rohan Dennis (AUS) en 4'18"594

Course aux points Messieurs :

Finale :

1. Cameron Meyer (AUS) 33 pt
2. Ben Swift (GBR) 32 pt
3. Kenny De Ketele (BEL) 30 pt
4. Aaron Gate (NZL) 28 pt
5. Unai Elorriaga Zubiaur (ESP) 24 pt
6. Angelo Ciccone (ITA) 19 pt
7. Rafal Ratajczyk (POL) 10 pt
8. Milan Kadlec (TCH) 6 pt
9. Silvan Dillier (SUI) 6 pt
10. Vladimir Tuychiev (OUZ) 4 pt
11. Ho Ting Kwok (HKG) 3 pt
12. Andreas Graf (AUT) 2 pt
13. Luis Sepulveda (CHI) 1 pt
14. Peter Schep (PBS) 1 pt
15. Jakob Steigmiller (ALL) 1 pt
16. Vivien Brisse (FRA) -9 pt
17. Yousif Alhammadi (UEA) -20 pt
Abandons : Seungwoo Choi (COR), Hariff Salleh (MAS) et Ivan Savitsky (RUS)

Vitesse individuelle Messieurs :

1/2 finale :

1. Grégory Baugé (FRA) en 10"416
2. Shane Perkins (AUS)

1. Grégory Baugé (FRA) en 10"189
2. Shane Perkins (AUS)

1. Jason Kenny (GBR) en 10"441
2. Chris Hoy (GBR)

1. Jason Kenny (GBR) en 10"403
2. Chris Hoy (GBR)

Finale :

1. Grégory Baugé (FRA) en 10"493
2. Jason Kenny (GBR)

1. Grégory Baugé (FRA) en 11"627
Déclassé : Jason Kenny (GBR)

Petite finale :

3. Chris Hoy (GBR) en 10"573
4. Shane Perkins (AUS)

3. Chris Hoy (GBR) en 10"348
4. Shane Perkins (AUS)

Oisans 2ème Semaine

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES