FLASHS

Pros

Moncoutié plante sa banderille

Publié le 31/08/2011 18:31

Vuelta # 11. En coutumier du genre, David Moncoutié décroche une étape du Tour d'Espagne pour la quatrième année de suite. Le maillot rouge s'offre à Wiggins.

Une fois encore, David Moncoutié franchit une ligne d'arrivée du Tour d'Espagne en vainqueurUne fois encore, David Moncoutié franchit une ligne d'arrivée du Tour d'Espagne en vainqueur | © SirottiC'est une semaine déterminante qui reprend aujourd'hui en Galice, alors que le peloton du Tour d'Espagne a posé ses valises dans le nord-ouest du pays. Au menu, de nouvelles étapes nerveuses et encore plus montagneuses qu'en première semaine, ce qui signifie que la course devrait a priori se jouer d'ici à dimanche. Trois grandes occasions s'offriront aux favoris pour faire la différence : l'arrivée inédite à Montaña Manzaneda cet après-midi, et les plus traditionnelles ascensions vers les Lacs de Somiedo samedi et l'Angliru dimanche. L'occasion est belle pour les grimpeurs de se lancer dans la grande bataille, surtout s'agissant de ceux qui ont cédé trop de temps dans le chrono. Il leur faut dès que possible refaire une partie de leur retard car aborder ces massifs avec plusieurs minutes de débours n'est pas bon pour leurs affaires.

L'arrivée à Montaña Manzana, jamais proposée sur le tracé de la Vuelta, n'est pas la plus sélective des ascensions finales qui se succéderont cette semaine sur le parcours de la ronde ibérique. Ses 19 kilomètres à 5,9 % ne feront pas le jeu exclusif des purs grimpeurs, et une échappée lancée de loin au départ de Verin, 167 kilomètres plus tôt, a de bonnes chances d'aller au bout. Les routes qui conduisent au pied du sommet le plus emblématique du Massif Central d'Orense sont escarpées, mais le peloton ne tient pas franchement à se mettre en travers de la route des attaquants. Après plusieurs minutes dans le rôle du gendarme, le Team Sky de Chris Froome et Bradley Wiggins finit par octroyer le sacro-saint bon de sortie à un groupe conséquent qui comprend seize coureurs, puis dix-neuf après le retour de Fabio Duarte (Geox-TMC), Mathias Frank (BMC Racing Team) et Amets Txurruka (Euskaltel-Euskadi), sortis à contretemps.

David Moncoutié est dans son élémentDavid Moncoutié est dans son élément | © SirottiLes membres initiaux de l'échappée lancée au kilomètre 30 sont Michael Albasini (HTC-Highroad), David Bernabeu et Adrian Palomares (Andalucia-Caja Granada), Joan Horrach (Team Katusha), Beñat Intxausti (Movistar Team), Jonas-Aaen Jörgensen (Saxo Bank-SunGard), David Moncoutié (Cofidis), Matteo Montaguti (Ag2r La Mondiale), Sergio-Miguel Moreira (RadioShack), Stuart O'Grady (Team Leopard-Trek), Juan-José Oroz (Euskaltel-Euskadi), Aïtor Perez (Lampre-ISD), Evgeni Petrov (Astana), Manuel Quinziato (BMC Racing Team), Vicente Reynes (Omega Pharma-Lotto) et Luis-Leon Sanchez (Rabobank). Pas trop pressés de se mesurer, les favoris se désintéressent de l'échappée matinale. Le peloton manifeste une profonde indifférence à l'égard de ce qui se passe devant. Et, de plausibles, les chances de l'échappée deviennent réelles.

Bradley Wiggins s'en va cueillir le maillot de leader sans trop d'efforts.

De la vingtaine de coureurs échappés, il en est un qui est toujours fourré dans ce genre de bon coup : c'est David Moncoutié ! Le Lotois, trois fois meilleur grimpeur du Tour d'Espagne, est devenu un habitué du genre, vainqueur d'étape à Pla de Beret en 2008, à la Sierra Nevada en 2009 et à Xorret del Cati en 2010. Cette étape de Montaña Manzaneda, il l'a cochée tout particulièrement, allant jusqu'à réaliser le contre-la-montre en-dedans lundi afin de ne plus représenter un danger aux yeux des protagonistes du classement général. Bien lui en a pris. Le peloton accorde jusqu'à huit minutes d'avance aux échappés, qui se présentent en tête au pied de la montée finale. Là, David Moncoutié se montre inégalable. Calé sur sa selle, mains en haut des cocottes dans son style caractéristique, il affronte la pente avec une apparente sérénité. Une jambe au-dessus des autres, Moncoutié fait ce qu'il veut. Et ce qu'il veut, c'est finir seul !

Et voilà Bradley Wiggins en rouge !Et voilà Bradley Wiggins en rouge ! | © SirottiA 12 kilomètres du sommet, il n'y a plus personne dans la roue du grimpeur de Cofidis, une fois de plus seul devant son destin, qui lui réserve un quatrième succès consécutif dans une étape du Tour d'Espagne et un superbe rapproché au classement de la montagne, où il n'est plus qu'à un point du maillot à pois. Voilà donc un coureur épatant qui aura fait de la Vuelta sa spécialité dans les toutes dernières années de sa carrière, mais il lui faudra encore se battre vigoureusement pour espérer ramener une fois encore la tunique de meilleur grimpeur à Madrid. Car la concurrence est sévère cette année, incarnée ne serait-ce que par Daniel Martin (Garmin-Cervélo), qui est le premier à déclencher les hostilités au sein du peloton, resté sur la réserve jusqu'à 3 kilomètres de l'arrivée. L'assaut de Martin ne sera pas sans conséquences...

Cédant à la soudaine accélération du peloton, le Maillot Rouge Chris Froome et son suivant au général Jakob Fuglsang (Team Leopard-Trek) sont décrochés à 2 kilomètres du but. Ils ne céderont pas grand-chose mais assez pour permettre à Bradley Wiggins d'aller cueillir le maillot de leader sans trop d'efforts. Personne n'aura vraiment inquiété le rouleur britannique dans cette montée galicienne. Et ce n'est pas l'estocade portée par Joaquim Rodriguez (Team  Katusha) en vue de la flamme rouge qui viendra perturber le nouveau porteur du maillot rouge (déjà le huitième après Fuglsang, Bennati, Lastras, Chavanel, Rodriguez, Mollema et Froome !). Au sommet, le Catalan ne reprend que 7 secondes au peloton des favoris. Il lui en reste 176 (2'56") à reprendre encore pour faire jeu égal avec Bradley Wiggins.

Demain jeudi, la douzième étape reliera Ponteareas à Pontevedra (167,3 km).

Classement 11ème étape :

1. David Moncoutié (FRA, Cofidis) les 167 km en 4h38'00"
2. Beñat Intxausti (ESP, Movistar Team) à 1'18"
3. Luis-Leon Sanchez (ESP, Rabobank) m.t.
4. Mathias Frank (SUI, BMC Racing Team) à 1'36"
5. Sergio Paulinho (POR, RadioShack) à 1'43"
6. Matteo Montaguti (ITA, Ag2r La Mondiale) à 2'29"
7. Amets Txurruka (ESP, Euskaltel-Euskadi) m.t.
8. Aïtor Perez (ESP, Lampre-ISD) à 2'55"
9. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) à 3'01"
10. David Bernabeu (ESP, Andalucia-Caja Granada) à 3'08"

Classement général :

1. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) en 42h50'41"
2. Christopher Froome (GBR, Team Sky) à 7 sec.
3. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas-Cannondale) à 11 sec.
4. Fredrik Kessiakoff (SUE, Astana) à 14 sec.
5. Jakob Fuglsang (DAN, Team Leopard-Trek) à 19 sec.
6. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) à 47 sec.
7. Maxime Monfort (BEL, Team Leopard-Trek) à 1'06"
8. Juan-José Cobo (ESP, Geox-TMC) à 1'27"
9. Haimar Zubeldia (ESP, RadioShack) à 1'53"
10. Janez Brajkovic (SLO, RadioShack) à 2'00"

Classement par points :

1. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) 81 pt
2. Bauke Mollema (PBS, Rabobank Cycling Team) 62 pt
3. Peter Sagan (SLO, Liquigas-Cannondale) 50 pt
4. Daniel Martin (IRL, Garmin-Cervélo) 48 pt
5. Pablo Lastras (ESP, Movistar Team) 48 pt
6. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 42 pt
7. Marcel Kittel (ALL, Skil-Shimano) 41 pt
8. Jakob Fuglsang (DAN, Leopard Trek) 41 pt
9. Michele Scarponi (ITA, Lampre-ISD) 40 pt
10. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Omega Pharma-Lotto) 38 pt

Classement de la montagne :

1. Matteo Montaguti (ITA, Ag2r La Mondiale) 33 pt
2. David Moncoutié (FRA, Cofidis) 32 pt
3. Daniel Martin (IRL, Garmin-Cervélo) 25 pt
4. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 20 pt
5. Chris-Anker Sörensen (DAN, Saxo Bank-SunGard) 15 pt
6. Koen De Kort (PBS, Skil-Shimano) 14 pt
7. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) 10 pt
8. Beñat Intxausti (ESP, Movistar Team) 10 pt
9. Luis-Leon Sanchez (ESP, Rabobank) 9 pt
10. Julien Fouchard (FRA, Cofidis) 7 pt

Classement du combiné :

1. Bauke Mollema (PBS, Rabobank Cycling Team) 15 pt
2. Daniel Moreno (ESP, Team Katusha) 26 pt
3. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) 28 pt
4. Daniel Martin (IRL, Garmin-Cervélo) 30 pt
5. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) 32 pt
6. Christopher Froome (GBR, Team Sky) 43 pt
7. David Moncoutié (FRA, Cofidis) 44 pt
8. Juan-José Cobo (ESP, Geox-TMC) 47 pt
9. Chris-Anker Sörensen (DAN, Saxo Bank-SunGard) 51 pt
10. Luis-Leon Sanchez (ESP, Rabobank) 64 pt

Classement par équipes :

1. RadioShack (USA) en 128h00'59"
2. Rabobank (PBS) à 2'08"
3. Team Leopard-Trek (LUX) à 2'23"
4. Geox-TMC (ESP) à 5'23"
5. Astana (KAZ) à 11'40"
6. Vacansoleil-DCM (PBS) à 14'23"
7. Movistar Team (ESP) à 14'34"
8. Ag2r La Mondiale (FRA) à 16'05"
9. Team Katusha (RUS) à 17'53"
10. Euskaltel-Euskadi (ESP) à 20'23"

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 17 novembre 2019
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES