FLASHS

Pros

Pineaussimo

Publié le 13/05/2010 17:50

Giro # 5. Au prix d'une magnifique résistance, Jérôme Pineau s'impose devant Julien Fouchard. Après plus de 130 kilomètres d'échappée, ils trompent le peloton.

Après plus de 130 kilomètres de fugue, Jérôme Pineau précède Julien FouchardAprès plus de 130 kilomètres de fugue, Jérôme Pineau précède Julien Fouchard | © SirottiA l'heure où commence véritablement le début d'une longue boucle tout autour de la péninsule italienne, à compter du Piémont, nous en sommes déjà rendus à faire les comptes ce matin. C'est que les quatre premiers jours de course du Tour d'Italie ont été exceptionnellement sélectifs, et que des différences importantes ont déjà été enregistrées entre ceux qui, il n'y a pas une semaine encore, pouvaient prétendre au Maillot Rose. Bradley Wiggins (Team Sky), Cadel Evans (BMC Racing Team) et Alexandre Vinokourov (Astana) ont pu tour à tour goûter à cet honneur, mais seul l'un d'entre eux rejoindra Vérone vêtu du paletot de leader du classement général. Et pour l'heure, le plus à même de réaliser cette performance semble être Ivan Basso (Liquigas-Doimo), dont le coéquipier Vincenzo Nibali s'est emparé hier soir du maillot si convoité.

Ca bouge énormément sur ce Tour d'Italie et il n'est pas inutile de se poser cinq minutes, ce matin, pour étudier un classement général en pleine mutation. Ivan Basso est donc le premier des favoris. Et il repousse déjà Alexandre Vinokourov de 20 secondes, Vladimir Karpets (Team Katusha) de 26 secondes, Cadel Evans de 1'46", Carlos Sastre (Cervélo TestTeam) de 2'00",  Stefano Garzelli (Acqua & Sapone) de 2'36" et Damiano Cunego (Lampre-Farnese Vini) de 3'32". Des écarts impressionnants à ce stade de la compétition, mais qui auront tôt fait de bouger dans un sens ou dans l'autre quand la montagne pointera le bout de ses cimes. D'ici là, c'est une étape de répit qui se présente aujourd'hui aux concurrents. Les sprinteurs y voient enfin l'occasion de se mesurer à la faveur d'un premier sprint massif – aux Pays-Bas, ils n'étaient qu'une soixantaine à jouer des coudes dimanche, une trentaine seulement lundi.

Vincenzo Nibali en RoseVincenzo Nibali en Rose | © SirottiCette cinquième étape relie Novara à Novi Ligure sur 162 kilomètres. C'est l'une des plus courtes étapes en ligne de cette édition, l'une des plus abordables aussi, peu de difficultés étant empruntées aujourd'hui dans le Piémont. En dépit de l'avantage certain qui va aux sprinteurs aujourd'hui, il y aura bel et bien une longue échappée. Cette fois, le peloton n'accorde pas son bon de sortie à la première tentative. Il faudra attendre plusieurs coups d'essai avant de voir éclore la bonne, en deux temps. C'est d'abord le Japonais Yukiya Arashiro (Bbox Bouygues Telecom) qui s'échappe après 18 kilomètres de course. Il est pris en chasse et rejoint par trois coureurs : l'Allemand Paul Voss (Team Milram), déjà échappé dimanche vers Utrecht, et deux coureurs français, le Normand Julien Fouchard (Cofidis) et le Nantais Jérôme Pineau (Quick Step).

Arashiro, Fouchard et Pineau offrent une résistance inattendue au peloton...

Quatre coureurs ouvrent donc la route du Tour d'Italie dans le Piémont natal de Fausto Coppi, le campionissimo des années 50, grandement célébré tout au long de la journée. Mais l'équipe Lampre-Farnese Vini d'Alessandro Petacchi veille à ce que le quatuor n'échappe pas au contrôle du paquet. L'avance des hommes de tête est endiguée à 5'15", et le coup de main apporté par plusieurs formations intéressées par une arrivée au sprint gomme rapidement la différence. A cela s'ajoute la démission de Paul Voss, qui perd le contact avec le groupe de tête à une trentaine de kilomètres de l'arrivée et laisse donc Yukiya Arashiro, Julien Fouchard et Jérôme Pineau tenter d'opposer une résistance au peloton. Or nos trois vaillants hommes de tête ont la science de la course. Judicieusement, ils ont conservé des ressources en vue des 20 derniers kilomètres. Ils présentent une résistance inattendue... et laissent soudain planer le doute sur l'issue.

Jérôme Pineau savoure ses retrouvailles avec la victoireJérôme Pineau savoure ses retrouvailles avec la victoire | © SirottiPointé à 1'35" à 20 kilomètres de l'arrivée, le peloton ne parvient pas à rentrer si aisément. Le trio de tête possède encore 1'25" d'avance aux 15 kilomètres, 1'05" aux 10 kilomètres, 30 secondes aux 5 kilomètres... Dans le peloton, le Team Sky choisit de donner un grand coup d'accélérateur, mais en dépit du déchaînement de l'équipe britannique, les secondes ne sont pas faciles à reprendre aux trois hommes de tête. Le suspense est à son comble et, sous la flamme rouge, Yukiya Arashiro n'en peut plus d'attendre. Le Japonais attaque mais il ne surprend ni Jérôme Pineau ni Julien Fouchard, qui se calent dans sa roue et, sans plus se soucier du peloton lancé au sprint dans leur dos, font preuve d'une grande sagesse. Les deux Français ne paniquent pas, ils ne se précipitent pas à lancer le sprint et attendent le moment opportun pour démarrer.

Cette lucidité, témoin d'une grande expérience de la course, permet ainsi aux trois grands animateurs du jour de s'expliquer au sprint sous le nez du peloton. Idéalement placé en deuxième position, Jérôme Pineau démarre et s'en va conquérir la victoire d'étape que la France attendait depuis cinq ans sur le Giro. Après 133 kilomètres d'échappée, Jérôme Pineau obtient enfin le succès qui le fuyait depuis... 2004. Après six années de disette et un début de saison transparent chez Quick Step, le Nantais retrouve une victoire à la hauteur de son talent. Il se rappelle surtout à notre bon souvenir en s'offrant une victoire qui restera comme l'un des hauts faits de sa carrière. Trois jours après avoir tenté une première fois la grande évasion entre Amsterdam et Middelburg. A Novi Ligure, dans la patrie de Fausto Coppi, Jérôme Pineau, Julien Fouchard et Yukiya Arashiro auront trompé la vigilance des sprinteurs. Vincenzo Nibali reste en Rose.

Demain vendredi, la sixième étape se disputera entre Fidenza et Marina di Carrara (172 km).
Toutes les photos du Giro.

Classement 5ème étape :

1. Jérôme Pineau (FRA, Quick Step) les 162 km en 3h45'59"
2. Julien Fouchard (FRA, Cofidis) m.t.
3. Yukiya Arashiro (JAP, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
4. Tyler Farrar (USA, Garmin-Transitions) à 4 sec.
5. Gregory Henderson (NZL, Team Sky) m.t.
6. Alessandro Petacchi (ITA, Lampre-Farnese Vini) m.t.
7. Graeme Brown (AUS, Rabobank) m.t.
8. Andre Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) m.t.
9. Lucas-Sebastian Haedo (ARG, Team Saxo Bank) m.t.
10. William Bonnet (FRA, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
Classement complet

Classement général :

1. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas-Doimo) en 14h30'03"
2. Ivan Basso (ITA, Liquigas-Doimo) à 13 sec.
3. Valerio Agnoli (ITA, Liquigas-Doimo) à 20 sec.
4. Matthew Goss (AUS, Team HTC-Columbia) à 26 sec.
5. Andre Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) m.t.
6. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) à 33 sec.
7. Vladimir Karpets (RUS, Team Katusha) à 39 sec.
8. Richie Porte (AUS, Team Saxo Bank) à 45 sec.
9. David Millar (GBR, Garmin-Transitions) m.t.
10. Paolo Tiralongo (ITA, Astana) à 59 sec.

Classement par points :

1. Jérôme Pineau (FRA, Quick Step) 39 pt
2. Tyler Farrar (USA, Garmin-Transitions) 39 pt
3. Graeme Brown (AUS, Rabobank) 37 pt
4. Wouter Weylandt (BEL, Quick Step) 34 pt
5. Andre Greipel (ALL, Team HTC-Columbia) 32 pt
6. Julien Fouchard (FRA, Cofidis) 26 pt
7. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) 25 pt
8. Greg Henderson (NZL, Team Sky) 24 pt
9. Matthew Goss (AUS, Team HTC-Columbia) 22 pt
10. Brent Bookwalter (USA, BMC Racing Team) 22 pt

Classement de la montagne :

1. Paul Voss (ALL, Team Milram) 10 pt
2. Stefano Pirazzi (ITA, Colnago-CSF Inox) 4 pt
3. Rick Flens (PBS, Rabobank) 4 pt
4. Yukiya Arashiro (JAP, Bbox Bouygues Telecom) 3 pt
5. Julien Fouchard (FRA, Cofidis) 2 pt
6. Jérôme Pineau (FRA, Quick Step) 1 pt

Classement des jeunes :

1. Valerio Agnoli (ITA, Liquigas-Doimo) en 14h30'23"
2. Matthew Goss (AUS, Team HTC-Columbia) à 6 sec.
3. Richie Porte (AUS, Team Saxo Bank) à 25 sec.
4. Robert Kiserlovski (CRO, Liquigas-Doimo) à 1'04"
5. Tom Stamsnijder (PBS, Rabobank) à 1'25"
6. Jos Van Emden (PBS, Rabobank) à 1'29"
7. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) à 2'20"
8. Michael Morkov (DAN, Team Saxo Bank) à 5'49"
9. Jackson Rodriguez (VEN, Androni Giocattoli) à 6'59"
10. Adam Blythe (GBR, Omega Pharma-Lotto) à 7'45"

Classement par équipes :

1. Liquigas-Doimo (ITA) en 42h17'18"
2. Team HTC-Columbia (USA) à 1 sec.
3. Astana (KAZ) à 19 sec.
4. Team Saxo Bank (DAN) à 24 sec.
5. Team Milram (ALL) à 1'19"
6. Rabobank (PBS) à 1'31"
7. Garmin-Transitions (USA) à 5'22"
8. Cervélo TestTeam (SUI) à 5'25"
9. Team Sky (GBR) 9'27"
10. Omega Pharma-Lotto (BEL) à 9'54

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 02 février 2020
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES