FLASHS

Pros

Tour de France — Et Nibali file à l'anglaise !

Publié le 06/07/2014 19:20

Tour de France # 2. L'énergie déployée par Chris Froome pour revêtir chez lui le maillot jaune ne suffit pas. C'est Vincenzo Nibali, meilleur stratège, qui hérite des honneurs.

Chris Froome adulé par l'énormissime public britanniqueChris Froome adulé par l'énormissime public britannique | © SirottiEn dépit d'averses proches parfois du déluge tôt chaque matin dans le Yorkshire, le Tour de France aura échappé comme par magie, hier autant qu'aujourd'hui, à la douche anglaise. Pas au bouillonnant bain de foule britannique en revanche, dans lequel il s'en va replonger pour 201 kilomètres entre York et Sheffield. L'Angleterre qui dresse au quotidien une haie d'honneur au peloton du Tour partageait le rêve de Mark Cavendish (Omega Pharma-Quick Step) de s'imposer hier à Harrogate. Mais la terre natale a rappelé le Britannique beaucoup trop vite, beaucoup trop tôt. Happé par l'asphalte sur lequel il s'est disloqué l'épaule droite, le sprinteur aux vingt-cinq victoires d'étapes sur le Tour de France n'accompagnera pas davantage le peloton dans cette édition, contraint d'être le premier à devoir arracher son dossard.

L'abandon de Mark Cavendish n'affecte en rien la liesse populaire qui, de York à Sheffield, va à nouveau escorter un peloton assourdi par les acclamations et duquel s'échappent sept hommes dès la sortie de York : Matthew Busche (Trek Factory Racing), Bart De Clercq (Lotto-Belisol), David De La Cruz (Team NetApp-Endura), Armindo Fonseca (Bretagne-Séché Environnement), Blel Kadri (Ag2r La Mondiale), Cyril Lemoine (Cofidis) et Perrig Quémeneur (Team Europcar). Ce n'est pas tellement la victoire d'étape, que les équipes poursuivantes leur rendront inconcevable en ne les laissant jamais gagner plus de 3'55" d'avance, que ces sept attaquants ont dans le collimateur. Avec neuf côtes réparties dans les terres vallonnées du Yorkshire, le profil de type Liège-Bastogne-Liège inspire les chasseurs de pois. Ceux du maillot de meilleur grimpeur que Cyril Lemoine va rapidement collectionner pour se tisser une autre combinaison rouge et blanche.

Extraordinaire succès populaire du Tour dans le YorkshireExtraordinaire succès populaire du Tour dans le Yorkshire | © SirottiCe n'est pas vraiment du goût de Blel Kadri, qui a déjà eu le privilège de porter le maillot à pois, et qui décide de flinguer dans la côte de Holme Moss à 60 kilomètres de l'arrivée pour contester à Cyril Lemoine le bénéfice de ses passages en tête au sommet de trois des quatre côtes précédentes, métamorphosées pour la circonstance en cols de haute montagne ! Mais le Toulousain, malgré sa débauche d'énergie pour se maintenir seul devant, n'atteindra pas la prochaine difficulté en tête. Il coince dans la côte de Midhopestones à 35 kilomètres du but et se rend à un peloton qui se résume à présent à une cinquantaine d'hommes parmi lesquels tous les favoris de cette 101ème édition. Les sprinteurs, Marcel Kittel (Giant-Shimano) et son maillot jaune en tête, ont rendu conformément aux prévisions leurs espoirs de vaincre.

A l'attaque dans l'ultime difficulté, Chris Froome se dépense sans compter.

Alberto Contador force l'allureAlberto Contador force l'allure | © SirottiPeter Sagan (Cannondale), lui, sait en revanche parfaitement se défendre sur un terrain tel que celui proposé entre York et Sheffield. Plus que l'étape d'Harrogate hier, c'est celle-ci qu'il a cochée dans le désir d'endosser un maillot jaune qu'il n'a encore jamais eu le privilège de porter. Mais le Slovaque, porté au rang de grand favori dans ce final, va s'exposer à une première confrontation entre ceux qui nourrissent la même ambition de défiler en jaune sur les Champs dans trois semaines exactement. A une tentative avortée des Français Pierre Rolland (Team Europcar) et Jean-Christophe Péraud (Ag2r La Mondiale) au sommet de la côte d'Oughitbridge à 19 kilomètres de la ligne va répondre une accélération d'Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) en personne sur les rampes de la côte de Jenkin Road (800 mètres à 10,8 %).

A 6 kilomètres de l'arrivée, le Tour de France s'emballe. Dans le sillage d'Alberto Contador se pressent déjà Vincenzo Nibali (Astana) et Chris Froome (Team Sky), lequel donne le sentiment de vouloir couvrir ses épaules de jaune avant de quitter l'Angleterre, demain soir après la conclusion du triptyque britannique sous les fenêtres du Palais de Buckingham. Soudain, le tenant du titre passe à l'attaque. Mais son accélération ne surprend aucun de ses adversaires directs au classement général. Pas plus qu'elle ne met en péril Peter Sagan, détenteur du maillot blanc de meilleur jeune, et qui bascule dans la courte descente technique avec un bel engagement. Dans ce type d'exercice, Vincenzo Nibali n'est jamais loin, mais quand la route s'aplanit c'est son coéquipier Jakob Fuglsang (Astana), moins marqué, qui tente par deux fois sa chance dans les 4 derniers kilomètres. Et à chaque fois, c'est Chris Froome qui s'en va le chercher.

Vincenzo Nibali gagne à SheffieldVincenzo Nibali gagne à Sheffield | © SirottiMais le champion britannique a ses limites, et à force d'annihiler à tout-va les assauts incessants des coureurs encore présents dans le peloton d'une vingtaine d'hommes – ne manquent que Pinot, Rolland et Schleck, qui vont concéder 16 secondes – Chris Froome reste sans réaction au moment où démarre Vincenzo Nibali à 2 kilomètres de l'arrivée. Le champion d'Italie file sous les yeux de tous. La réaction conjuguée de Chris Froome et du champion du monde Rui Costa (Lampre-Merida) dans le dernier kilomètre n'y changera rien. En un rien de temps le Sicilien a fait un trou que ses poursuivants ne colmateront pas. Il gardera 2 secondes sur la ligne de Sheffield pour bomber son torse ceint des liserés de champion d'Italie, un maillot qu'il troque pour la première fois ce soir pour le maillot jaune de leader du Tour de France.

Demain lundi, la troisième et dernière étape anglaise reliera Cambridge à Londres (155 km).

Classement 2ème étape :

1. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) les 201 km en 5h08'36" (39,1 km/h)
2. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) à 2 sec.
3. Michal Kwiatkowski (POL, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
4. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) m.t.
5. Tony Gallopin (FRA, Lotto-Belisol) m.t.
6. Michael Albasini (SUI, Orica-GreenEdge) m.t.
7. Andrew Talansky (USA, Garmin-Sharp) m.t.
8. Bauke Mollema (PBS, Belkin) m.t.
9. Tejay Van Garderen (USA, BMC Racing Team) m.t.
10. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.

Classement général :

1. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) en 9h52'43"
2. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) à 2 sec.
3. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) m.t.
4. Michael Albasini (SUI, Orica-GreenEdge) m.t.
5. Christopher Froome (GBR, Team Sky) m.t.
6. Bauke Mollema (PBS, Belkin) m.t.
7. Jurgen Van Den Broeck (BEL, Lotto-Belisol) m.t.
8. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo) m.t.
9. Tejay Van Garderen (USA, BMC Racing Team) m.t.
10. Jakob Fuglsang (DAN, Astana) m.t.

Classement par points :

1. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) 69 pt
2. Bryan Coquard (FRA, Team Europcar) 47 pt
3. Marcel Kittel (ALL, Giant-Shimano) 45 pt
4. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) 31 pt
5. Vincenzo Nibali (ITA, Astana) 30 pt
6. Ramunas Navardauskas (LIT, Garmin-Sharp) 30 pt
7. Michael Albasini (SUI, Orica-GreenEdge) 27 pt
8. Alexander Kristoff (NOR, Team Katusha) 25 pt
9. Michal Kwiatkowski (POL, Omega Pharma-Quick Step) 22 pt
10. Michael Rogers (AUS, Tinkoff-Saxo) 22 pt

Classement de la montagne :

1. Cyril Lemoine (FRA, Cofidis) 6 pt
2. Blel Kadri (FRA, Ag2r La Mondiale) 5 pt
3. Jens Voigt (ALL, Trek Factory Racing) 4 pt
4. Nicolas Edet (FRA, Cofidis) 4 pt
5. Pierre Rolland (FRA, Team Europcar) 2 pt
6. Tom-Jelte Slagter (PBS, Garmin-Sharp) 2 pt
7. Perrig Quemeneur (FRA, Team Europcar) 2 pt
8. Thomas Voeckler (FRA, Team Europcar) 2 pt
9. David De La Cruz (Spa, Team NetApp-Endura) 2 pt
10. Christopher Froome (GBR, Team Sky) 1 pt

Classement des jeunes :

1. Peter Sagan (SVQ, Cannondale) en 9h52'45"
2. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
3. Michal Kwiatkowski (POL, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
4. Thibaut Pinot (FRA, FDJ.fr) à 14
5. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Shimano) m.t.
6. Sébastien Reichenbach (SUI, IAM Cycling) m.t.
7. Rudy Molard (FRA, Cofidis) à 33 sec.
8. Anthony Delaplace (FRA, Bretagne-Séché Environnement) à 1'43"
9. Tom-Jelte Slagter (PBS, Garmin-Sharp) m.t.
10. Jesus Herrada (ESP, Movistar Team) m.t.

Classement de la combativité :

1. Blel Kadri (FRA, Ag2r La Mondiale)

Classement par équipes :

1. Team Sky (GBR) en 29h38'15"
2. Astana (KAZ) à 12 sec.
3. BMC Racing Team (SUI) à 14 sec.
4. Team NetApp-Endura (ALL) à 47 sec.
5. Trek Factory Racing (USA) m.t.
6. Cannondale (ITA) m.t.
7. IAM Cycling (SUI) à 1'01"
8. Team Katusha (RUS) à 1'20"
9. Belkin (PBS) à 1'31"
10. Lampre-Merida (ITA) m.t.

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE