Andrew Talansky revit au Mont Baldy

Pros Publié le 19/05/2017 11:00

Tour de Californie # 5. Andrew Talansky dompte l'étape-reine au Mont Baldy et devance Rafal Majka. Le champion de Pologne conserve son maillot jaune.

Andrew Talansky s'impose au Mont Baldy
© Getty Images/Tour de Californie
La 5ème étape de l'Amgen Tour de Californie est présentée depuis le départ comme l'étape reine, celle qui doit, en plus du contre la montre d'aujourd'hui, décanter le classement général. 125,5 kilomètres seulement, 3 monts à escalader, un finish à plus de 2000 mètres d'altitude, des enjeux à tous les étages, c'est l'assurance d'une étape nerveuse et animée. Au delà de tous ces enjeux, le Tour de Californie, nouveau venu dans le World Tour et qui a la particularité d'accueillir des équipes continentales, a vécu dans son étape 4 une première avec non seulement la victoire d'un coureur de Rally Cycling: Evan Huffmann, mais aussi le doublé puisque son co-équipier, le Canadien Rob Britton est venu coiffer au sprint le coureur du team Sunweb, Lennard Hofstede. Les équipes world tour, battues sur leur terrain, ont une revanche à prendre.

3600 mètres de dénivellation totale, c'est ce qui attend les coureurs entre Ontario et le Mount Baldy qui est visité pour la 4ème fois, victoire en 2011 de Levi Leipheimer, en 2012 de Robert Gesink et en 2015 de Julian Alaphilippe. 3 montées sont répertoriées pour le classement de la montagne, mais c'est le premier sprint intermédiaire qui va déclencher la première véritable escapade du jour, échappée d'environ 25 coureurs parmi lesquels le champion du monde Peter Sagan, qui porte son maillot de leader des sprints, le vert. Les 3 minutes d'avance seront dépassées à la faveur du premier grimpeur, Glendora ridge road, c'est aussi le premier moment critique où les jambes vont parler et la fatigue des premiers jours, la chaleur du jour et surtout le rythme infernal donné depuis le départ.
 
Alors qu'il ne reste que 50 kilomètres à effectuer, seuls 13 hommes sont en tête, les équipes invitées sont là, en particulier Rally Cycling, l'équipe Américaine qui ne sent plus les pédales depuis son doublé de mercredi, mais étrangement 5 équipes world Tour sont aux abonnés absents: UAE team Emirates, BMC, Trek-Segafredo, Cannondale-Drapac, ni Dimension Data. Autant d'absences qui font que l'écart entre les 13 et le peloton a tendance à se stabiliser dans la montée de la deuxième difficulté répertoriée Glendora Mountain où on retrouve le Cofidis du jour, cette fois, c'est Yoann Bagot qui a pris les devants. L'équipe Rally et le Canadien Rob Britton trouvent que le rythme n'est pas assez élevé dans cette seconde montée et le deuxième de la veille part en éclaireur histoire de voir si la dynamique de victoire peut se vérifier. C'est dans un rallye que s'engage le coureur Canadien, il est facile et tous ceux qui s'accrochent à lui, en particulier Peter Kennaugh de la Sky, sautent les uns après les autres. Explosent ou plutôt ont la sagesse d'en garder car les enjeux sont énormes sur cette étape et la bagarre ne fait que commencer. Britton a essayé mais c'est derrière que ça va se passer.
 
Bienvenue au Tour de Californie !
© ASO/Tour de Californie
Les Cannondale-Drapac, absents à l'avant, mais bien présents en tête de ce qui reste du peloton de chasse, environ 20 coureurs, le travail de Nate Brown et Brendan Canty permettent la jonction devant et la vraie montée du Mont Baldy: 8.2 kilomètres à 8.4% va faire la sélection véritable et jouer son rôle de juge de paix. Devant la belle allure de Rob Britton a laissé place à une pédalée saccadée, le Canadien échappé depuis le départ paie sa générosité mais il sera le plus "agressive" combatif du jour et l'a amplement mérité. Alors qu'il ne reste que 5.5 kilomètres, tous les meilleurs sont là, la vraie bagarre va pouvoir commencer sur des routes larges qui donnet l'impression d'écraser la pente mais elle est bien là et va vite fait faire des dégâts.
Bien vite, on retrouve devant ceux qu'on attendait, au sud, Rafal Majka (Bora-Hansgrohe) tricote son maillot jaune, à l'est, Andrew Talansky (Cannondale-Drapac) qui a du temps à reprendre et va mener les principales attaques pour lâcher ses compagnons, au nord, George Bennett (Team Looto NL-Jumbo) à seulement 2 secondes au génaral et à l'ouest Ian Boswell (Team Sky), laché plusieurs fois mais à qui le final tortueux et le bluff entre les 3 autres, va profiter pour recoller et participer au sprint inéluctable.
Ce final, A Talansky ne le connaît que par le road-Book et les vidéos qu'il a analysées, mais le natif de Floride qui vit dans la Napa Valley va parfaitement négocier les derniers virages, mieux que R Majka en tout cas, prendre l'intérieur et l'avantage décisif pour gagner cette 5ème étape et récupérer les 10 secondes de bonifications du jour, soit 4 de mieux que Rafal Majka qui consolide son maillot jaune devant George Bennett qui complète le podium de cette belle étape. Le contre la montre de vendredi va définitivement asseoir les positions. 
Classement 5ème étape : 

1. Andrew Talansky (USA, Canondale-Drapac)
2. Rafal Majka  (POL, Bora-Honsgroe)
3. Georges Bennett (NZL, Team LottoNL-Jumbo)
4. Ian Boswell (USA, Team Sky)
5. Brent Bookwalter (USA, BMC Racing Team)
6. Sam Oomen (PBS, Team Sunweb)
7. Lachlan Morton (AUS, Dimension Data)
8. Tao Geoghegan Hart (GBR, Team Sky)
9. Robert Gesink (PBS, Team LottoNL-Jumbo)
10. Sepp Kuss (USA, Rally Cycling)
Classement général : 
1. Rafal Majka (POL, Bora-Hansgrohe)
2. George Bennett (NZL, Lotto-Jumbo)
3. Ian Boswell (USA, Sky)
4. Andrew Talansky (USA, Cannondale)
5. Lachlan Morton (AUS, Dimension-Data)
6. Brent Bookwalter (USA, BMC)
7. Sam Oomen (PBS, Sunweb)
8. Robert Gesink (PBS, Lotto-Jumbo)
9. Tao Geoghegan Hart (GRB, Sky)
10. Vegard Stake Laengen (NOR, UAE Team Emirates)


 

<< Article précédent | Article suivant >>

Inscription en ligne Vélo101
Campagne Faceboook Vélo101
Personal coach