FLASHS

Cyclosport

Compte-rendu de la PLB Muco

Publié le 02/07/2013 17:23

Plus de 7000 personnes étaient au départ de la PLB Muco ce week-end en Bretagne. Une édition malheureusement marquée par le décès d'un participant.

Dans la roue de Gael MalacarneDans la roue de Gael Malacarne | © Ligue Ouest FCDPlus de 7000 participants au départ. Le chiffre peut à la fois faire pâlir et saliver d'envie les organisateurs de cyclos. C'est pourtant le nombre de participants à la PLB Muco qui s'est tenue ce week-end dans les Côtes-d'Armor. Inutile de préciser qu'il s'agit là d'une des cyclosportives les plus importantes de France. On est là dans une terre de vélo et ça se sent. Dans les villages traversés, les habitants accueillent les pelotons, sont sur le bord de la route comme ils le feraient pour une étape du Tour, toute proportion gardée. Trois circuits étaient proposés comprenant 27, 70 et 120 kilomètres sur un parcours vallonné. Les difficultés ne sont pas très longues, mais sont très nombreuses. Tant et si bien que les mètres de plat et les moments de récupération sont peu nombreux.

Le départ a été donné en plusieurs vagues, la première étant dédiée aux participants au Championnat de France des Clubs de la Défense. Cette fédération regroupe les clubs affiliés aux régiments militaires. Les civils peuvent cependant y adhérer, à condition d'être parrainés par un militaire. Il y avait du beau monde au départ, à commencer par les professionnels locaux de Bretagne-Séché Environnement, mais aussi Sébastien Hinault (IAM Cycling) ainsi que certains amateurs du Team U-Nantes Atlantique parmi lesquels Anthony Saux.

Malgré la présence de ces cadors, c'est à allure modérée que débute cette édition de la Pierre le Bigaut. Il faut dire que les conditions météo avaient de quoi refroidir les participants. Ceux qui pensent que la pluie tombe sans cesse en Bretagne trouveront là du gain à moudre. La pluie n'a jamais cessé et les 13° ambiants ne permettaient pas de se réchauffer. Ce sont les Bretagne-Séché Environnement qui vont provoquer la sélection alors qu'une centaine de participants est encore dans le peloton de tête à la mi-course. L'accélération des hommes d'Emmanuel Hubert fait sauter de nombreux participants. À 20 kilomètres de l'arrivée, Sébastien Hinault va décanter la course. Le professionnel avec dans sa roue Anthony Saux tire les marrons du feu. Les deux hommes vont se présenter ensemble dans les derniers hectomètres pour passer la ligne main dans la main.

Le podium des Championnats de France des Clubs de la DéfenseLe podium des Championnats de France des Clubs de la Défense | © Ligue Ouest FCDLes organisateurs, visiblement rompus à accueillir un tel nombre de participants, ont encore géré de main de maître leur épreuve. Pourtant ils n'ont pas le cœur à faire la fête. L'épreuve est en effet endeuillée. Un homme de 66 ans, originaire du Finistère, a fait un malaise cardiaque durant la course. Engagé sur le parcours de 70 kilomètres, il est décédé juste après l'arrivée des pompiers malgré la prise en charge par l'équipe organisatrice.

Ce drame, si terrible soit-il, ne doit rien enlever au mérite des organisateurs. Le parcours est parfaitement indiqué, les virages délicats sont annoncés et certains motards sont même présents pour signaler les dangers. Une prouesse avec plus de 7000 personnes au départ. Chacun repartira avec une bouteille de cidre pour rappeler la gastronomie locale. Côté repas à l'arrivée, on ne manque là non plus de rien. À noter que la manifestation est organisée au profit de la lutte contre la mucoviscidose. Pédaler pour la bonne cause, qui plus est dans une terre de cyclisme : deux bonnes raisons de s'y rendre l'an prochain !

Classement 120 km :

1. Sébastien Hinault (IAM Cycling) en 3h04'43"
2. Anthony Saux (Team U-Nantes Atlantique) en 3h04'43"
3. Vincent Buguellou (VS Scaerois) en 3h04'59"
4. Ronan Pulizac (Team Ouest) en 3h05'01"
5. Erwann Corbel (Bretagne-Séché Environnement) en 3h05'11"
6. Hubert Millour (VS Plabennec) en 3h05'11"
7. Julien Jégou (Brest IC 2000) en 3h05'13"
8. Gael Malacarne (Bretagne-Séché Environnement) en 3h05'15"
9. Thomas Boistel en 3h05'44"
10. Alexandre Aulas (CSA Canjuers) en 3h05'45"

ALLER PLUS LOIN
INSCRIPTION EN LIGNE