FLASHS

Nouveautés

RVF et Merida, la stratégie du verre à moitié plein

Publié le 27/04/2019 06:30

Royal Vélo France et Merida ont profité de la Bourgogne et de ses produits locaux pour nous présenter la palette de leurs nouveautés. Silex Gravel de Merida, chaussures et casque Giro, Camelbak, Blackburn et pneus Pirelli. Action.

On vous le confirme, RVF et Merida sont branchés sur la bbc. Pour Royal Vélo France, on ne s’en doutait pas qu'un peu, surtout depuis son rapprochement capitalistique avec Zyrofisher, le groupe Anglais qui a investi dans le distributeur Aubois, un des principaux acteurs Français du secteur, avec pas moins de 7 représentants sur l'ensemble du territoire, 1200 points de ventes et un portefeuille de marques sans égal, on y reviendra. Pour Merida, bbc, ou plutôt une ancienne dépendance Anglaise, Taïwan, terre de production des centaines de milliers de cadres et d'accessoires du 2ème constructeur de cycles au monde.

RVF-1© Royal Vélo France

BBC, comme bon bilan carbone, excellent même, quand 6 marques de prestige s'associent pour faire venir la presse à la découverte d'un terroir qui, on peut le dire, cachait bien son jeu avec son appellation de Coulanges-la-sêche. Si vous séchez sur le comment, pensez vineuse et vous aurez vin sur vin. A ma gauche, Merida donc venu présenter ses nouveautés, sa gamme Gravel, et même ses presque futurs nouveaux modèles ! A ma gauche et pour compléter la manita, 4 marques distribuées par RVF : Giro pour casques et chaussures, Camelbak pour l'hydratation, très importante en Bourgogne, Blackburn pour les pompes et outillage, et Pirelli, nouvel atout pneumatique dans le jeu RVF côté route avec la gamme P Zero et Cinturato en tubeless et Gravel et côté VTT avec le Scorpion et ses diverses déclinaisons pour répondre aux types de pratique traditionnelles comme le cross-country jusqu'a plus engagées comme l'enduro.

Coulangeois, c'est donc au cœur de ce terroir que le tandem RVF/Merida a convivialement accueilli l'ensemble de la presse Francophone. Cool en joie pourrait-on ajouter tant ce terroir, lui-même à la lumière du Chablis, dans le pourtour du Pouilly Fuissé et du Bourgogne, gagne à être connu. Un exemple ? Prenez un Polynésien, tombé dans la ruralité et le vin à 16 ans, il pourrait s'appeler Lecol ! Il cache son jeu avec Lemoule, domaine Lemoule qui a assuré l'hydratation aux moments clés ! Et qui vend ses 100 000 bouteilles de rosé, blanc et rouge, directement au domaine.

Bourgogne-1Bourgogne-1 | © Bourgogne

Place aux marques. Des routes départementales, des côteaux, des chemins forestiers, on se croirait en Toscane aux Strade Bianche ou à l'Eroica, on est bien en Bourgogne où le Gravel a toute sa légitimité et va faire sa place et le nouveau Silex de Merida va faire sa trace sur l'ensemble du territoire.

Merida a profité de la Bourgogne nord pour présenter sa nouvelle gamme, mode Gravel, pas bien loin d'Époisses et comme pour la contrecarrer, la poisse, le modèle s'appelle Silex. La conception de ce Gravel a été pensée dans sa globalité. Vis-à-vis du modèle cyclo-cross, la géométrie est revue et corrigée, la douille de direction est plus haute, pour une vision plus confort. 2 versions sont proposées, alu et carbone, cette dernière ayant la tige de selle intégrée quand l'alu a le blocage manuel.

Merida Silex 300© Merida

Nous avons eu le plaisir de rouler la version Silex 300 et Silex 600, la différence se fait entre autres au plan freinage hydraulique ou pas, côté roues également Fulcrum Racing on non, un seul plateau proposé en série, le 42, montés en Sram Apex-disc. Côté jantes et pneus, la palette va du 28 au 42, roues de 700 x 35 et version 27.5/650 pour le VTT avec des pneus de 2.2.

Côté terrain, la Bourgogne et ses chemins larges, caillouteux, ses passages en forêt, ses routes étroites, ...est l'endroit parfait pour rouler sur un vélo de Gravel, ludique, nerveux, facile à piloter, on passe d'un vélo de route à la "découverte" de ce Gravel très facilement, les sensations sont bonnes, le confort parfait et sur les routes blanches, on trouve le plaisir du pilotage, les pneus Pirelli Cinturato permettant un très bon rendement dès que le tarmac réapparaît tout en étant sécures à condition de piloter son vélo, pas de bourriner.

Le Silex 300 est proposé au prix de 1399 euros et le 600 à 1899 euros, bons prix pour démocratiser la pratique du Gravel et faire sa place en tant que 3ème vélo, selon, à côté du vélo de route et du VTT, mais on avouera qu'en Bourgogne et dans plein de régions, l'arbitrage sera tendu entre VTT et Silex car on sort des sentiers battus, tout en gardant la sécurité hors "route uniquement" et avec un vélo qui permet d'allonger les distances. Les tailles vont du 44 au 46, les Silex taillent grand, un M en route sera compatible avec le S comme Silex, ne l'oubliez pas. A noter le très chouette coloris bleu électrique proposé à côté du modèle orienté vert.

Merida Silex 300-2© velo 101

Dernier atout de Merida qu'on n'aura pas testé directement, la gamme électrique qui marque la présence de Merida (qui ne l'oublions pas est Taïwanais, 2ème constructeur mondial de vélos et, entre autres, produit les marques comme Spécialized ou Centurion). Avec le E big nine 500, Merida a fait le choix d'une version semi-rigide avec 100 mm de débattement, une batterie intégrée, Shimano uniquement la E8010 avec moteur Steps 7000, et une offre en 27.5 tailles XS/S et M et version 29" en tailles S/M et L. 4 modes d’assistance : OFF/ Eco/Trail et Boost, dernier point, le prix : 2799 euros.

A travers ce spectre élargi quant à son offre, Merida et sa branche Française en particulier affirme sa présence et couvre tous les segments du marché, route avec le Scultura ou Reacto, VTT enduro, trail, all mountain ou Cross-country, et maintenant autant la ville que la campagne et le cyclo-cross comme le Gravel, musculaire ou électrique. En France, 2 après son implantation (enfin !) la marque est présente auprès de 120 revendeurs sélectionnés et apporte une couverture intégrale du territoire. Reste plus qu'à Vicenzo Nibali de gagner de nouveau le Giro et le tour d'Italie, mais pas que., est joué.

Merida Silex 300-3 © Vélo 101

Giro était la 2ème carte maîtresse du Vinésime parfaitement élaboré par l'équipe de Royal Vélo France avec le concours des acteurs locaux, on pense à B comme Brognart, le domaine où on a testé l'Époisses et le vin qui va avec! voir M comme Monclem, brasserie Monclem, comme Clément le maître brasseur qui nous a prouvé que le Bourgogne ce n'est pas que Pinot noir ou Chardonnay; bravo pour le clin d'œil à son Yonne préféré, avec sa bière qui titre 8.9 degrés, ça ne s'invente pas!

Voici pour la 1ère partie. On vous parle du Giro, de Giro, mais pas que... Demain.

KTM

abus JUIN

Meribel juin 2019
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
mercredi 12 juin 2019
dimanche 23 juin 2019
vendredi 28 juin 2019
dimanche 30 juin 2019
samedi 06 juillet 2019
dimanche 07 juillet 2019
jeudi 11 juillet 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES