FLASHS

Tests de matériel

Test de la tenue Santini Le Cannibale

Publié le 20/06/2018 08:00

Santini a sorti trois tenues hommages à trois champions du Monde. Vélo 101 a testé celle dédiée à Eddy Merckx et le résultat est excellent, comme le Belge à son époque.

Test tenue Santini Test tenue Santini "Le Cannibale" 2 | © Vélo 101Santini, la marque de vêtements cyclistes qui s'occupe entre autres des maillots distinctifs de la Vuelta et du maillot de champion du monde, a voulu rendre hommage à trois des plus célèbres porteurs du maillot irisé. Ces trois champions ont remporté le titre suprême en 1953 à Lugano, en 1974 à Montréal et en 1987 à Villach. Les amoureux de vélo auront bien évidemment reconnu les identités de Fausto Coppi, Eddy Merckx et Stephen Roche. Chaque tenue, composée d'un maillot et d'un cuissard, arbore une couleur particulière et un nom en rapport au vainqueur. Pour Coppi, c'est « La Dama Bianca » que vous pourrez porter, d'un bleu foncé très roi. L'option Merckx, logiquement nommée « Le Cannibale », est bleu clair et « Triple Crown », pour Stephen Roche, d'un vert forcément irlandais.

Et si ces tenues pourraient paraître moins sérieuses et plus amusantes que les sorties plus classiques de Santini, il est juste de préciser d'entrée que ce sont des vêtements de grande qualité. Nous avons testé la tenue « Le Cannibale » sur plusieurs sorties, et repartons conquis. Au niveau design, le maillot d'un bleu clair qui ressemble à la couleur du ciel un jour de grand soleil est très élégant. Un arc-en-ciel apparaît en filigrane, tout autour de la poitrine. Cet aspect est un des points forts de ces tenues, les rappels au maillot irisé traditionnel sont nombreux mais pas excessifs ni trop voyants. Histoire de garder un minimum d'humilité lors de ses sorties.

Test tenue Santini Test tenue Santini "Le Cannibale" 3 | © Vélo 101Pour une taille L, que notre testeur utilise pour toutes ses tenues, la coupe slim colle parfaitement au corps, ce qui ravira les cyclistes adeptes d'aérodynamisme. Trois poches sont présentes, celle centrale étant légèrement plus petite que les extérieures. Pas forcément pratique car les objets emmenés qui ne tiennent pas dans la poche du milieu, comme un portable assez grand ou un k-way, doivent être positionnés sur la gauche ou la droite du maillot, ce qui n'est pas tout le temps très agréable. On aurait peut-être préféré une poche centrale plus grande. Sur le bas du maillot, un élastique en silicone permet une accroche parfaite pendant les heures de selle. Au niveau des manches, nous avons relevé deux particularités.

La première, leur longueur. Les extrémités arrivent juste au-dessus du coude. Pas un problème de taille, mais bien un choix de la marque qui, comme beaucoup de ses concurrents, allonge les manches. Le résultat esthétique est plutôt réussi, mais le principal inconvénient est la marque de bronzage, bien connue de toutes les personnes qui roulent par beau temps, et qui se verra forcément lorsqu'une tenue civile à manches courtes sera de retour après les sorties. La seconde particularité réside dans ces extrémités sans élastique, où le tissu semble juste coupé. Le résultat est très bon et la peau n'est jamais serrée malgré l'aspect « collant » de la tenue. Un très bon point.

Test tenue Santini Test tenue Santini "Le Cannibale" 4 | © Vélo 101Le confort du maillot est excellent, avec une très agréable sensation de légèreté et une respirabilité parfaite, où la transpiration s'évacue parfaitement. Le port de la tenue est conseillé entre 18°C et 35°C. Il est vrai qu'aux alentours de 15°C, le frais se fait rapidement ressentir dans les descentes ombragées, et dans ce cas le port d'un sous-maillot léger est vivement conseillé. Le cuissard est également conseillé pour ces températures là. Ce dernier, majoritairement noir avec une bande bleu clair sur la jambe droite, est d'un confort maximum. En grande partie grâce à la peau de chamois Git Evo, qui permet d'éviter d'avoir mal au fessier après plusieurs heures de sortie. Une bretelle possède les cinq couleurs de l'arc-en-ciel cycliste, tout comme une partie de l'extrémité jambe gauche du cuissard.

Cette tenue, fabriquée en Italie et conçue par Santini, est donc un excellent compagnon de route pour les longues sorties estivales, où le soleil et les pentes raides rythment les heures de selle. Le maillot et le cuissard sont disponibles du XS au 4XL, pour des prix de respectivement 95 et 110 euros. Pour plus d'informations sur ces tenues Santini hommages aux champions du Monde, rendez-vous sur www.santinisms.it ou posez vos questions à notre testeur via info@velo101.com

Maillon_Octobre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE