FLASHS

Pros

Bilan 2017 — Le top 5 des descendeurs

Publié le 04/12/2017 17:42

Dès que la pente s'abaisse, ils sont à leur aise. Assis sur le cadre, ou pas, regard loin devant, trajectoires optimales... Ils vont à toute vitesse dans les descentes de col. Voici le top 5 des meilleurs descendeurs.

N°1 : Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida), Tour de Lombardie

top 5 des descendeurstop 5 des descendeurs | © miguel medina

A chaque descente le requin de messine est attendu. L’italien tient cette réputation depuis le Giro 2010 et la descente du Monte Grappa. Il avait lâché ses adversaires, pour s’imposer devant Basso et Scarponi. Cette capacité à prendre les bonnes trajectoires lui vient peut-être du monde du VTT. Cette année, sur le Tour de Lombardie il a réalisé une descente parfaite de la Madonna del Ghisallo, ce qui lui a permis de lâcher le français Thibaut Pinot, et de s’imposer sur ce monument du cyclisme.

N°2 : Chris Froome (Sky), Critérium du Dauphiné à Chambéry

top 5 des descendeurstop 5 des descendeurs | © lecycle

Le britannique possèdent un panel complet de qualité. Il est l’un des meilleurs quand la route s’élève et est très habile en descente, avec sa position atypique. Prenons l’exemple de sa descente à Peyresourde sur le Tour de France 2016. Dans les derniers mètres du col de Peyresourde, le coureur de la Sky attaque et fait la descente à bloc. Il fait le trou sur ses poursuivants et franchit la ligne d’arrivée en tête, avec 13 secondes d’avance. Cette année il a parfaitement négocié la descente du Mont du Chat sur le Critérium du Dauphiné.

N°3 : Romain Bardet (AG2R La Mondiale)

top 5 des descendeurstop 5 des descendeurs | © l'équipe

L’auvergnat Romain Bardet, troisième du Tour de France cette année est un aussi bon grimpeur que descendeur. Des qualités nécessaires pour essayer de grappiller de précieuses secondes au britannique Chris Froome. Il s’est mis en évidence notamment sur le Critérium du Dauphiné 2015 et 2016, lors de la descente vers Pra-Loup la première fois et dans la descente de  la côte de Domancy la seconde fois. A chaque fois, il a creusé l’écart avant d’aborder la montée finale, vers Pra-Loup ou en direction du Bettex en 2016. Il a ainsi remporté deux étapes prestigieuses grâce à son bon pilotage en descente, entre autres.

N°4 Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors), Tour de Lombardie

top 5 des descendeurstop 5 des descendeurs | © velo 101

Le français Julian Alaphilippe, au passé de cyclo-cross man, est plutôt à son aise dans les descentes. Assis sur le cadre, regard loin devant. Cette qualité lui a permis de s’illustrer de nombreuses fois. Notamment aux JO de Rio l’été dernier, 4ème à l’arrivée. Ou encore, lors du dernier Tour de Lombardie, où il réalise une descente à toute vitesse. Le but étant d’aller toujours plus vite, on prend parfois quelques risques. Il avait chuté la saison dernière lors d’un contre-la-montre, dans la descente du col de Serre de Tour, en Ardèche. La faute à un vent violent qui soufflait de travers, il a été éjecté de la route et propulsé contre la paroi rocheuse. Mais heureusement, seulement un hématome et quelques égratignures, cela aurait pu être pire.

N°5 Primoz Roglic (Lotto NL-Jumbo), Tour de France #17 à Serre-Chevalier

top 5 des descendeurstop 5 des descendeurs | © velo 101

Le coureur de Lotto NL-Jumbo Primoz Roglic a fait parler de lui cet été sur le Tour de France. Lors de la 17ème étape, entre La Mure et Serre-Chevalier, le peloton s’attaque à la très haute montagne dans les Alpes. Le slovène passe en tête au sommet du dernier GPM, le col du Galibier, après être sorti en solitaire à 6,5 kilomètres du sommet. Auteur d’une excellente descente, assis sur le cadre et regard loin devant, il passe la ligne d’arrivée en tête. Il remporte ainsi sa première victoire sur le Tour.

 

Par Maëlle Grossetête

 

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 19 août 2018
samedi 25 août 2018
dimanche 26 août 2018
samedi 08 septembre 2018
dimanche 09 septembre 2018
samedi 15 septembre 2018

VOIR TOUTES LES EPREUVES

La Dromoise