FLASHS

Pros

Critérium du Dauphiné : Alaphilippe tient son étape

Publié le 14/06/2019 17:51

Critérium du Dauphiné, étape 6. Le numéro 1 mondial, Julian Alaphilippe gagne de justesse devant Gregor Muhlberger (Bora Hansgrohe) après une échappée de 218km. Les favoris ne se sont pas dévoilé et Adam Yates reste en jaune.

Ce vendredi, le Dauphiné part de Saint-Vulbas Plaine de l’Ain pour 229 kilomètres en direction de Saint Michel de Maurienne. Un parcours vallonné qui devrait favoriser les échappées. Attention, les favoris peuvent aussi perdre la course aujourd’hui car ils devront franchir le col de Beaune (8,1km à 6%) avant de plonger dans la descente technique qui mène à l’arrivée. Les coureurs qui veulent jouer le classement de la montagne doivent également se dévoiler sur cette étape car celle-ci est composée de 8 ascensions dont 3 classées en 2e catégorie. Est-ce que Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma) lèvera encore les bras aujourd’hui ? Lui qui surfe actuellement sur la bonne vague en restant sur 2 victoires d’étape consécutives, pourrait profiter de la descente finale pour faire la différence. Après tout, on ne connaît pas les limites de ce garçon.

Le trio de tête de la 6e étapeLe trio de tête de la 6e étape | © Le Dauphiné

C’est sous un temps pluvieux que le départ est donné. Aussitôt, les attaques se succèdent mais aucun groupe n’arrive vraiment à faire la différence car tout le monde sait qu’un baroudeur a beaucoup de chances d’être récompensé aujourd’hui et personne ne veut louper le bon wagon. Ce n’est qu’après 12km que 3 coureurs réussiront à avoir un bon de sortie. Il s’agit de Julian Alaphilippe (Deuceunink-Quick Step), échappé sur la 2e étape, Alessandro De Marchi (CCC team) échappé hier, ainsi que Gregor Mühlberger (Bora Hansgrohe). Une échappée qui a fière allure donc. Tom Skujins (Trek-Segafredo) restera un temps intercalé et sera ensuite repris par l’avant garde d’un peloton quelque peu morcelé mais qui va ensuite se reconstituer. L’équipe Sunweb, qui a loupé le bon coup tente de limiter l’écart avec le groupe de tête avant de lâcher l’affaire. C’est alors l’équipe du leader de la course, Mitchelton Scott qui va assurer la poursuite.

Lors de la deuxième étape, Alaphilippe s’était déjà échappé et avait pris quelques points au classement de la montagne. Il est clair que le maillot à pois est un objectif pour lui et il fait donc de même aujourd’hui en passant en tête de chaque sommet répertorié. Aucune équipe va vouloir s’employer pour revenir et ce groupe va compter 8 minutes au kilomètre 70 puis presque 14 minutes au kilomètre 140. Il semble alors que l’étape se jouera entre ces 3 coureurs. Dans le peloton, aucun mouvement n’est à signaler si ce n’est une légère chute du leader d’Astana Jakob Fuglsang à 95 km de l’arrivée, qui reprendra la route sans grosse séquelle. Dans la foulée, José Gonçalves (Team Katusha-Alpecin) vas sortir seul du peloton dans la côte de Saint Georges-d’Hurtières, mais l’opération sera difficile voire suicidaire pour le portugais et il se relèvera quelques kilomètres plus tard.

peloton du Dauphinépeloton du Dauphiné | © Le Dauphiné

A 60 km de l’arrivée, la Mitchelton Scott accélère dans le but d’éviter de relancer Alaphilippe dans la bataille du général. L’écart diminue donc au fil des kilomètres. Même si le soleil fait son apparition, le vent se lève également avec une direction opposée à celle de la progression des coureurs. La montée sera donc spéciale pour les hommes de tête qui auront effectué beaucoup de kilomètres dans le vent et qui seront bien entamés au moment de bagarrer. A 20 km du but, la physionomie change en tête de peloton car c’est la formation EF Education First de Tejay Van Garderen, 3e du classement général, qui va hausser le ton. L’écrémage commence alors à l’arrière.

Le trio de tête se retrouvera au pied du col avec plus de 11 minutes d’avance. Ils retrouvent de forts pourcentages dès le début ce qui casse le rythme et leur donne le sentiment de ne pas avancer. Alaphilippe va commencer à accélérer le rythme une première fois, puis une deuxième pour tester ses adversaires. Au même moment dans le peloton, c’est la Team Ineos qui mène le train et Wout Van Aert (5e à 20''), ayant travaillé pour son leader Steven Kruijswijk chez Jumbo-Visma, sera distancé tout comme Tom Dumoulin (Team Sunweb) qui continue d’accumuler des kilomètres en vue du Tour de France. A l’avant, De Marchi place une attaque à 2km du sommet avant de se faire contrer par Mühlberger et de céder du terrain. Au même moment, c’est Guillaume Martin (Wanty Gobert) qui accélère derrière et tente de s’en aller seul. Il sera rejoint au sommet, victime du rythme imprimé par Michal Kwiatkowski (Team Ineos) pour son leader Wout Poels.

Alaphilippe prend le maillot à poisAlaphilippe prend le maillot à pois | © Le Dauphiné

Devant, Mühlberger fait la descente avec Alaphilippe dans la roue en partie pour éviter un retour de l’Italien. Les deux coureurs arriveront au sprint avec le vent qui souffle fort de face. Il ne faut donc pas lancer trop tôt. C’est l’autrichien qui va démarrer le premier mais le français va réussir à le remonter, au mental, et le battre de justesse sur la ligne. Il a d’ailleurs fallu attendre la photo finish pour les départager. Il remporte donc cette étape et endosse en même temps le maillot à pois ce qui doit lui rappeler des souvenirs de juillet dernier. Quel exploit tout de même pour ce coureur qui a remporté au moins une étape de chaque course par étape à laquelle il a participé depuis le début de la saison. Alessandro De Marchi n’a pas réussi à recoller et arrive seul pour la troisième place. Derrière, les favoris se sont neutralisés et arrivent groupés pour la 4e place obtenue par Wout Poels (Team Ineos). Adam Yates garde donc son maillot de leader avant d’aborder l’étape reine de demain qui se terminera au sommet de la Montée de Pipay (19km à 6,9%).

 

Classement étape 6 :

1. Julian Alaphilippe (FRA, Deuceunink-Quick Step) en 6h00’54’’ (b:12’’)
2. Gregor Mühlberger (AUT, Bora Hansgrohe) mt (b:9’’)
3. Alessandro De Marchi (ITA, CCC Team) à 22’’ (b:5’’)
4. Wout Poels (NED, Team Ineos) à 6’10’’
5. Gorka Izaguirre (ESP, Astana) mt
6. Jakob Fuglsang (DAN, Astana) mt
7. Jack Haig (AUS, Mitchelton Scott) mt
8. Adam Yates (GBR, Mitchelton Scott) mt
9. Nairo Quintana (COL, Movistar) mt
10. Alexey Lutsenko (KAZ, Astana) mt

Classement général provisoire :

1. Adam Yates (GBR, Mitchelton Scott) en 23h35’04’’
2. Dylan Teuns (BEL, Barhain-Merida) à 4’’
3. Tejay Van Garderen (USA, EF Education First) à 6’’
4. Jakob Fuglsang (DAN, Astana) à 7’’
5. Steven Kruijswijk (NED, Team Jumbo-Visma) à 24’’
6. Thibaut Pinot, (FRA, Groupama FDJ) à 25’’
7. Emanuel Buchmann (ALL, Bora Hansgrohe) à 26’’
8. Alexey Lutsenko (KAZ, Astana) à 30’’
9. Nairo Quintana (COL, Movistar) à 40’’
10. Wout Poels (NED, Team Ineos) à 40’’

 

Par Nathan Malo

INSTAGRAM

Oisans 2ème Semaine

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES