FLASHS

Pros

La gazette du Giro

Publié le 20/05/2018 08:00

Vainqueur sur la 14ème étape au sommet du Monte Zoncolan, Chris Froome a remporté une victoire de prestige devant Simon Yates. Tom Dumoulin s'est fait distancé mais n'a pas perdu le Giro

chris froome Monte Zoncolanchris froome Monte Zoncolan | © Sirotti

Chris Froome renait de ses cendres sur le Tour d’Italie. Après avoir déçu sur les premières étapes de montagne, le Kenyan blanc a retrouvé de sa superbe ce samedi en s’imposant sur l’impitoyable Monte Zoncolan. « C’est incroyable, c'est un monument. C'est tellement spécial, pour moi et pour l'équipe. Quand je vois tout le travail fourni par ma formation, je veux vraiment les remercier » a expliqué Froome au terme de cette 14ème étape. Parti à 4 kilomètre de la ligne d’arrivée, le Britannique a déposé Yates, Dumoulin, Lopez et les autres. « C'était le moment pour attaquer. J'avais reconnu l'étape. Ainsi, j'ai vu à quel point, c'était difficile, notamment dans les quatre derniers kilomètres. On ne fait pas de gros écarts rapidement. Il faut insister et finalement, j'ai réussi à remporter l'étape. Pour ce qui est de la possibilité de gagner le Giro, c'est difficile à dire : je suis à 3'10", il y'a beaucoup de favoris devant mais je sais que je vais tout tenter. »

Pas loin de sauter Froome

Tout proche de revenir sur Froome dans le final de l’étape, Simon Yates n’est pas passé loin de l’exploit. Le Britannique a été le seul en mesure de répondre aux quadruple vainqueur du Tour de France. « J’ai essayé de gagner l'étape. Je l'ai chassé jusqu'à la ligne. Je n'avais juste pas la dernière partie pour le reprendre. Je suis content de ma course. Je suis un peu fatigué, mais tout va bien » a-t-il avoué. Grâce à sa belle deuxième place derrière son compatriote, le Britannique a creusé l’écart sur Dumoulin, Pinot ou Pozzovivo. De bon augure pour la suite, avant un contre-la-montre délicat où il pourrait perdre du temps sur le Néerlandais de la Sunweb.  

Dumoulin toujours dans le coup

Tom DumoulinTom Dumoulin | © Ansa

Attendu sur le contre-la-montre, Tom Dumoulin (Team Sunweb) a limité la casse sur l’ascension finale en ne concédant que 37 secondes sur le vainqueur du jour, 31 sur le maillot rose de Simon Yates. « C’était bien même si je n'ai jamais pu rester avec les vrais leaders, j'ai donc perdu un peu de temps. Je ne suis pas le plus fort, mais j'étais suffisamment proche et c'est bien comme ça. Froome a été impressionnant aujourd'hui. Je ne sais pas si c'était seulement un bon jour pour lui ou s'il continuera à s'améliorer; s'il le fait, il est toujours en lice. Je pense que l'écart avec Yates est toujours bon mais il y a beaucoup d'étapes à venir. Globalement je suis satisfait, j'ai bien fait les choses pour ne pas être malheureux à la fin. C'était brutal, le col le plus dur que j'ai jamais fait, plus à quoi je m'attendais, mais les fans étaient super » a-t-il détaillé après son passage sur la ligne.

Un profil qui peut convenir à beaucoup

profil 15ème étape Giroprofil 15ème étape Giro | © Giro

Dimanche, les puncheurs et les grimpeurs auront fort à faire sur les 176 kilomètres entre Tolmezzo et Sappada. Pas moins de cinq côtés répertoriées avec trois deuxième catégorie. Il y aura surtout un final très accidenté qui pourra permettre aux plus costauds de créer des écarts ou d’aller chercher une belle victoire d’étape. A moins que les baroudeurs viennent mener la vie dure au peloton. 

-Léo Labica