FLASHS

Pros

L'actu du 21 avril

Publié le 21/04/2013 01:31

Wiggins en reco avant le Giro, Nicolas Portal papa, Joaquim Rodriguez n°1 du "classement UCI" 2012, Maurice Quentin est mort, Gilbert a la cote dans la Redoute.

Bradley Wiggins fait sa recoBradley Wiggins fait sa reco | © Remo MosnaBradley Wiggins. 5ème du Tour du Trentin après avoir percé à un moment fatidique vendredi, Bradley Wiggins (Team Sky) s'est accordé une journée de plus dans le Trentin afin de reconnaître une étape-clé du prochain Tour d'Italie, dont il a fait son objectif cette saison. Sur la selle dès hier matin, il a reconnu le contre-la-montre en côte programmé sur 19,4 kilomètres entre Mori et Polsa trois jours avant le terme du Giro. En dépit des mauvaises conditions météo (6° et brouillard au sommet), le vainqueur du Tour de France s'est engagé seul à vélo sur ce parcours après avoir tourné les jambes sur le vélodrome de Mori. A sa descente de vélo, Bradley Wiggins a déclaré aimer cette étape, estimant qu'elle lui correspondait bien. Optimiste, le Londonien attend maintenant le départ du Giro, dans moins de deux semaines, avec impatience.

Nicolas Portal. Le directeur sportif du Team Sky s'est dérobé à la dernière minute au moment de la présentation des équipes qui participeront aujourd'hui à Liège-Bastogne-Liège. Le Français a en effet quitté la Belgique prématurément pour traverser la France à bord de sa Jaguar aux couleurs de l'équipe Sky. Il a ainsi rejoint Pau, où sa femme Magalie a donné naissance, avec deux semaines d'avance, à sa toute jeune fille Aïnoa. L'histoire raconte que le prénom a été choisi en référence au village basque d'Ainhoa, qui faisait partie des routes d'entraînement favorites de Nicolas Portal lorsqu'il était coureur. Le bébé est né dans la nuit de vendredi à samedi. Il pèse 3,6 kg. Toutes nos félicitations aux heureux parents. Côté course, c'est Servais Knaven qui officiera en lieu et place de Nicolas Portal aujourd'hui.

Quand Joaquim Rodriguez démarre en Lombardie, personne ne peut suivreQuand Joaquim Rodriguez démarre en Lombardie, personne ne peut suivre | © SirottiJoaquim Rodriguez. Vingt-quatre heures avant Liège-Bastogne-Liège, classique autour de laquelle il a souvent tourné sans jamais l'emporter, Joaquim Rodriguez (Team Katusha) a reçu hier une distinction officieuse, celle de n°1 mondial au classement UCI. Abandonné avec l'arrivée du WorldTour en 2005, ce classement qui tenait compte des résultats obtenus sur l'ensemble du calendrier reste tenu à jour pour le fun par un site Internet belge baptisé Cycling Quotient. Le barème qui était en vigueur à l'époque a été préservé. Et c'est Joaquim Rodriguez qui aurait terminé en tête du classement UCI à l'issue de la saison 2012, si le classement était toujours actualisé. Avec 3118 points, l'Espagnol a terminé l'année écoulée devant Bradley Wiggins (2687 points) et Tom Boonen (2202 points). Cette performance lui a valu un trophée à Liège.

Maurice Quentin. Il fit partie de cette génération de coureurs privée d'une carrière cycliste en raison de la guerre. Né en 1920 à Maizières-les-Metz, Maurice Quentin avait performé sur le tard, par la force des choses, engrangeant les résultats sportifs après la Seconde Guerre mondiale, dans ses années de trentenaire. Professionnel de 1945 à 1959, il avait disputé huit fois le Tour de France et remporté une étape, la quinzième de l'édition de 1953, entre Nîmes et Marseille. Deux ans plus tard, il s'était classé 11ème au classement général. Installé en Bretagne, il s'était aussi illustré sur les routes du Nord en prenant la 9ème place de Paris-Roubaix en 1945. Maurice Quentin est décédé vendredi à l'âge de 92 ans. Toutes nos pensées vont à sa famille, à ses amis et à tous ceux qui ont aimé ce coureur.

Philippe Gilbert et les BMC Racing Team s'entraînentPhilippe Gilbert et les BMC Racing Team s'entraînent | © SirottiPhil. Toute la Belgique croise les doigts aujourd'hui pour ne pas sortir bredouille de la campagne des classiques, ce qui serait une première dans l'histoire. Aussi, inutile de chercher sur qui repose l'espoir du peuple belge. La côte de la Redoute a été envahie dès hier par les supporters de Philippe Gilbert (BMC Racing Team), qui ont retapissé le sol aux couleurs de leur champion. Un nombre phénoménal de "Phil" s'étale ainsi dans l'ascension de la bosse, moins stratégique qu'elle ne l'était par le passé, mais néanmoins mythique. C'est là d'ailleurs que se sont massés les supporters de Philippe Gilbert, à l'invitation du papa du champion du monde et du très actif club des supporters notamment. Ceux-ci ont d'ailleurs proposé à la vente des places en tente et en tribune VIP. Une arche a même été installée pour encourager le Wallon.

INSCRIPTION EN LIGNE