FLASHS

Pros

Où se forgent les légendes

Publié le 23/04/2010 12:30

La 96ème édition de Liège-Bastogne-Liège s'articulera autour d'un nouveau tracé. Les meilleurs coureurs du monde chercheront à y entrer au palmarès.

Le sommet de la côte de la RedouteLe sommet de la côte de la Redoute | © SirottiAu terme d'une riche campagne des classiques, le rideau s'apprête à tomber dimanche sur la première partie de la saison 2010. Dans quarante-huit heures, on jouera en effet le dernier acte de Liège à Bastogne et retour. Voilà près de 120 ans désormais que les meilleurs coursiers du monde se mesurent chaque printemps sur celle qu'on appelle à juste titre la doyenne, Liège-Bastogne-Liège demeurant la course la plus ancienne du calendrier, créée en 1892. C'est un monument historique, l'une de ces quelques classiques qui trotteront pour l'éternité dans la tête des champions, quelle qu'en soit la génération. L'épreuve fascine. Par son histoire, par sa légende, par son parcours aussi, que l'on dit presque aussi dur qu'une belle étape pyrénéenne du Tour de France, à en juger par le dénivelé qu'elle offre sur ses 258 kilomètres.

Pour sa 96ème édition, Liège-Bastogne-Liège présente un nouveau dessin. Comme sa petite sœur la Flèche Wallonne mercredi, qui a bénéficié d'un changement de parcours volontaire de la part des organisateurs, la doyenne des classiques proposera de nouvelles difficultés à la place de côtes devenues inabordables. A la différence de la Flèche, ce sont en fait des aménagements de voirie qui ont rendu contraignant l'accès à la Haute-Levée et la Vecquée. Pour contrer la disparition de ces deux côtes, les organisateurs sont allés chercher des difficultés tout aussi exigeantes. Le col du Rosier sera abordé par son autre versant puis les coureurs se présenteront au pied du col du Maquisard et du Mont-Theux, que la course n'avait plus empruntés depuis 1989, et qui se succéderont à moins de 60 kilomètres du retour dans les faubourgs de Liège.

Philippe Gilbert et les Schleck détendus dans une reconnaissance communePhilippe Gilbert et les Schleck détendus dans une reconnaissance commune | © SirottiCes nouvelles côtes contribueront-elles à rendre la course plus relevée qu'elle ne l'est déjà ? Susciteront-elles de nouvelles stratégies de la part des coureurs convoitant la classique ? Ce n'est pas dit. Encore une fois, ce sont les coureurs qui en décideront. Bien souvent, la vertigineuse côte de la Redoute à 35 kilomètres du but déclenche la phase finale de l'épreuve, mais pour mémoire Andy Schleck avait surpris tout le monde l'année dernière en accomplissant seul devant les 20 derniers kilomètres, marqués par la côte de la Roche aux Faucons, la côte de Saint-Nicolas et le final sur les hauteurs de la côte d'Ans. Rien n'est donc écrit à l'avance, dans cette course d'usure, où se mêlent état de fraîcheur, sens tactique et flair, indiscutablement. Liège-Bastogne-Liège ne s'offre qu'aux meilleurs. Son palmarès est parmi les plus prestigieux.

La liste des prétendants à un sacre à Liège s'articule autour des meilleurs coureurs du moment : Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto), Cadel Evans (BMC Racing Team), Alberto Contador et Alexandre Vinokourov (Astana), Alejandro Valverde et Luis-Leon Sanchez (Caisse d'Epargne), Frank et Andy Schleck (Team Saxo Bank), Joaquin Rodriguez (Team Katusha), Igor Anton (Euskaltel-Euskadi), Damiano Cunego (Lampre-Farnese Vini), Roman Kreuziger (Liquigas-Doimo)... Auxquels on ajoutera les noms de Stefano Garzelli (Acqua & Sapone), Robert Gesink (Rabobank), Ryder Hesjedal (Garmin-Transitions), Chris Horner (RadioShack), Maxime Monfort (Team HTC-Columbia), Rein Taaramae (Cofidis), Xavier Tondo (Cervélo TestTeam), et des Français Pierrick Fédrigo et Thomas Voeckler (Bbox Bouygues Telecom), Benoît Vaugrenard et Christophe Le Mével (Française des Jeux) et Sylvain Chavanel (Quick Step).

Les 10 côtes :

• Km 69 : côte de la Roche-en-Ardenne : 2,8 km à 4,9 %
• Km 116 : côte de Saint Roch : 0,8 km à 12 %
• Km 159 : côte de Wanne : 2,7 km à 7 %
• Km 166 : côte de Stockeu : 1,1 km à 10.5 %
• Km 186 : col du Rosier : 6,4 km à 4 %
• Km 198 : col du Maquisard : 2,8 km à 4,5 %
• Km 209 : Mont-Theux : 2,7 km à 5,2 %
• Km 223 : côte de la Redoute : 2,1 km à 8,4 %
• Km 238 : côte de la Roche aux Faucons : 1,5 km à 9,9 %
• Km 252 : côte de Saint-Nicolas : 1,0 km à 11,1 %

Les 10 derniers vainqueurs :

2009 : Andy Schleck (LUX, Team Saxo Bank)
2008 : Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne)
2007 : Danilo Di Luca (ITA, Liquigas)
2006 : Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne-Illes Balears)
2005 : Alexandre Vinokourov (KAZ, T-Mobile)
2004 : Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner)
2003 : Tyler Hamilton (USA, CSC)
2002 : Paolo Bettini (ITA, Mapei-Quick Step)
2001 : Oscar Camenzind (SUI, Lampre-Daikin)
2000 : Paolo Bettini (ITA, Mapei-Quick Step)

La liste des engagés :

Acqua & Sapone (ITA)

Massimo Codol (ITA)
Francesco Failli (ITA)
Stefano Garzelli (ITA)
Reinier Honig (PBS)
Francesco Masciarelli (ITA)
Luca Paolini (ITA)
José Cayetano (COL)

Ag2r La Mondiale (FRA)

Maxime Bouet (FRA)
Dimitri Champion (FRA)
Hubert Dupont (FRA)
John Gadret (FRA)
Biel Kadri (FRA)
David Lelay (FRA)
Christophe Riblon (FRA)
Nicolas Roche (IRL)

Androni Giocattoli (ITA)

Leonardo Bertagnolli (ITA)
Rubens Bertogliati (SUI)
Thomas Bertolini (ITA)
Francesco Ginanni (ITA)
Damiano Margutti (ITA)
Fabrice Piemontesi (ITA)
Luca Solari (ITA)
Cameron Wurf (AUS)

Astana (KAZ)

Alberto Contador (ESP)
Dmitriy Fofonov (KAZ)
Enrico Gasparotto (ITA)
Andriy Grivko (UKR)
Maxim Iglinskiy (KAZ)
Josep Jufre (ESP)
Oscar Pereiro (ESP)
Alexandre Vinokourov (KAZ)

Bbox Bouygues Telecom (FRA)

Freddy Bichot (FRA)
Anthony Charteau (FRA)
Pierrick Fédrigo (FRA)
Cyril Gautier (FRA)
Laurent Lefèvre (FRA)
Pierre Rolland (FRA)
Yury Trofimov (RUS)
Thomas Voeckler (FRA)

BMC Racing Team (USA)

Brent Bookwalter (USA)
Cadel Evans (AUS)
Mathias Frank (SUI)
Jeff Louder (USA)
Steve Morabito (SUI)
Mauro Santambrogio (ITA)
Simon Zahner (SUI)

Caisse d'Epargne (ESP)

Imanol Erviti (ESP)
José-Vicente Garcia-Acosta (ESP)
Vasil Kiryienka (BEL)
David Lopez (ESP)
Christophe Moreau (FRA)
Luis Pasamontes (ESP)
Luis-Leon Sanchez (ESP)
Alejandro Valverde (ESP)

Cervélo TestTeam (SUI)

Philip Deignan (IRL)
Xavier Florencio (ESP)
Volodymir Gustov (UKR)
Edward King (USA)
Ignatas Konovalovas (LIT)
Carlos Sastre (ESP)
Xavier Tondo (ESP)
Marcel Wyss (SUI)

Cofidis (FRA)

Leonardo Duque (COL)
Julien El Farès (FRA)
Christophe Kern (FRA)
Calle Kriit (EST)
Amaël Moinard (FRA)
David Moncoutié (FRA)
Rémi Pauriol (FRA)
Rein Taaramae (EST)

 

Euskaltel-Euskadi (ESP)

Igor Anton (ESP)
Aitor Galdos (ESP)
Iñaki Isasi (ESP)
Egoi Martinez (ESP)
Juan-José Oroz (ESP)
Alan Perez Lezaun (ESP)
Daniel Sesma (ESP)
Ivan Velasco (ESP)

Française des Jeux (FRA)

Mickaël Chérel (FRA)
Rémy Di Gregorio (FRA)
Christophe Le Mével (FRA)
Gianni Meersman (BEL)
Anthony Roux (FRA)
Jérémy Roy (FRA)
Wesley Sulzberger (AUS)
Benoît Vaugrenard (FRA)

Garmin-Transitions (USA)

Ryder Hesjedal (CAN)
Fredrik Kessiakoff (SUE)
Trent Lowe (AUS)
Daniel Martin (IRL)
Christian Meier (CAN)
Cameron Meyer (AUS)
Thomas Peterson (USA)
Peter Stetina (USA)

Lampre-Farnese Vini (ITA)

Matteo Bono (ITA)
Damiano Cunego (ITA)
Francesco Gavazzi (ITA)
David Loosli (SUI)
Manuele Mori (ITA)
Daniele Pietropolli (ITA)
Daniele Righi (ITA)
Alessandro Spezialetti (ITA)

Landbouwkrediet-Colnago (BEL)

Dirk Bellemakers (BEL)
Davy Commeyne (BEL)
Bert De Waele (BEL)
Sébastien Delfosse (BEL)
Bart Dockx (BEL)
Martial Ricci Poggi (FRA)
Bert Scheirlinckx (BEL)
Geert Verheyen (BEL)

Liquigas-Doimo (ITA)

Valerio Agnoli (ITA)
Francesco Bellotti (ITA)
Mauro Finetto (ITA)
Roman Kreuziger (TCH)
Vincenzo Nibali (ITA)
Franco Pellizotti (ITA)
Ivan Santaromita (ITA)
Frederik Willems (BEL)

Omega Pharma-Lotto (BEL)

Mario Aerts (BEL)
Christophe Brandt (BEL)
Philippe Gilbert (BEL)
Olivier Kaisen (BEL)
Daniel Moreno (ESP)
Jean-Christophe Péraud (FRA)
Jurgen Van Den Broeck (BEL)
Jurgen Van Goolen (BEL)

Quick Step (BEL)

Carlos Barredo (ESP)
Dario Cataldo (ITA)
Sylvain Chavanel (FRA)
Dries Devenyns (BEL)
Stijn Devolder (BEL)
Jérôme Pineau (FRA)
Kevin Seeldrayers (BEL)
Jurgen Van De Walle (BEL)

Rabobank (PBS)

Oscar Freire (ESP)
Juan-Manuel Garate (ESP)
Robert Gesink (PBS)
Paul Martens (ALL)
Denis Menchov (RUS)
Koos Moerenhout (PBS)
Bram Tankink (PBS)
Laurens Ten-Dam (PBS)

 

Team Sky (GBR)

Sylvain Calzati (FRA)
Kjell Carlström (FIN)
Steven Cummings (GBR)
Christopher Froome (GBR)
Simon Gerrans (AUS)
Thomas Lövkvist (SUE)
Lars Petter Nordhaug (NOR)
Bradley Wiggins (GBR)

Team HTC-Columbia (USA)

Michael Albasini (SUI)
Rasmus Guldhammer (DAN)
Craig Lewis (USA)
Tony Martin (ALL)
Maxime Monfort (BEL)
Kanstantsin Siutsou (BEL)
Tejay Van Garderen (USA)
Peter Velits (SVQ)

Team Katusha (RUS)

Serguei Ivanov (RUS)
Serguei Klimov (RUS)
Alexandr Kolobnev (RUS)
Luca Mazzanti (ITA)
Joaquin Rodriguez (ESP)
Stijn Vandenbergh (BEL)
Maxime Vantomme (BEL)
Eduard Vorganov (RUS)

Team Milram (ALL)

Johannes Frohlinger (ALL)
Artur Gajek (ALL)
Linus Gerdemann (ALL)
Christian Knees (ALL)
Thomas Rohregger (AUT)
Paul Voss (ALL)
Fabian Wegmann (ALL)

RadioShack (USA)

Matthew Busche (USA)
Ben Hermans (BEL)
Chris Horner (USA)
Andreas Klöden (ALL)
Fuyu Li (CHI)
Sergio Paulinho (POR)
Haimar Zubeldia (ESP)

Team Saxo Bank (DAN)

Laurent Didier (LUX)
Jakob Fuglsang (DAN)
Jonas-Aaen Jorgensen (DAN)
Andy Schleck (LUX)
Frank Schleck (LUX)
Chris-Anker Sorensen (DAN)
Nicki Sorensen (DAN)
Jens Voigt (ALL)

Topsport Vlaanderen-Mercator (BEL)

Sander Armee (BEL)
Jérôme Baugnies (BEL)
Johan Coenen (BEL)
Thomas De Gendt (BEL)
Pieter Jacobs (BEL)
Maarten Neyens (BEL)
Preben Van Hecke (BEL)
Pieter Vanspeybrouck (BEL)