Pas de bobo pour Bos

Pros Publié le 28/02/2014 17:36

Tour de Langkawi # 2. Contrairement à Guardini, Chicchi et Van Hummel, Théo Bos passe entre les chutes pour remporter sa première victoire de l'année.

Théo Bos coupe la ligne devant Graeme Brown
© Le Tour de Langkawi 2014
Ce n'était pas franchement le scénario attendu, et pourtant, les baroudeurs ont eu le dernier mot hier lors de la 1ère étape de ce Tour de Langkawi. Duber Quintero (Colombia) a fait un joli pied de nez à tous les hommes rapides en venant s'imposer sur l'île qui donne le nom à l'épreuve malaisienne. De retour sur la terre ferme aujourd'hui, les sprinteurs n'ont qu'une hâte : en découdre dans la dernière ligne, pas tout à fait droite. Le final de cette 2ème étape est tortueux. Les virages se multiplient dans les derniers kilomètres alors que l'emballage doit se préparer. La nervosité sera telle que les chutes ne pourront être évitées. De ce carnage qui impliquera des hommes de la trempe d'Andrea Guardini (Astana), Francesco Chicchi (Neri Sottoli-Yellow Fluo) ou Kenny Van Hummel (Androni Giocattoli), Théo Bos (Belkin) en sortira sans bobo.

Mais avant de songer au sprint, il fallait avant tout éviter pour ceux-là de se faire surprendre par l'échappée matinale. Rien n'effraiera les meilleurs sprinteurs présents en Malaisie. Sans leur faire offense, l'identité des coureurs, tous issus des rangs d'équipes continentales, laisse déjà perplexe sur les chances de l'échappée. Qui plus est, l'avance de Elchin Asadov et Tural Isgandarov (Synergy Baku Cycling Project), Junrong Ho (OCBC Singapore), Abdul-Rashid Ibrahim (Malaisie), Zhi-Hui Jiang (Giant-Champion System) et Behnam Khalikhosroshahi (Tabriz Petrochemical Team) ne dépassera jamais les 5'30". Dans ces conditions, les fuyards ne pouvaient qu'être avalés par le paquet avant l'arrivée. Ce sera chose faite dans les dix derniers kilomètres, malgré une belle résistance des fuyards matinaux.

Le peloton découvre alors ses routes sinueuses qu'il doit franchir à toute vitesse pour préparer dans les meilleures conditions l'emballage massif. L'inévitable se produira. Débarrassé de ses principaux opposants, et parfaitement emmené par son équipe, Théo Bos remporte facilement sa première victoire de l'année. "J'avais vu le profil du final avant le départ et je savais que les routes étaient tortueuses, souligne l'ancien pistard. Mais je ne pensais pas qu'il y aurait autant de virages. Cela nous a souri. J'avais dit à mon équipe qu'il fallait que nous restions devant pour éviter les ennuis. J'étais concentré sur mon sprint, mais bien sûr, j'ai pu entendre les chutes derrière moi. J'ai pensé à laisser Graeme Brown gagner, mais je n'avais toujours pas de victoire alors j'ai décidé de la prendre." Son coéquipier australien prend finalement la 2ème place pour offrir à Belkin un doublé sur les routes malaisiennes.

Demain, le peloton fait étape dans la capitale à Kuala Lumpur (166,5 km).

Classement 2ème étape :

1. Theo Bos (PBS, Belkin) les 132,5 km en 3h11'11" (41,6 km/h)
2. Graeme Brown (AUS, Belkin) m.t.
3. Marco Haller (RUS, Team Katusha) m.t.
4. Aidis Kruopis (LIT, Orica-GreenEdge) m.t.
5. Michael Kolar (SVQ, Tinkoff-Saxo) m.t.
6. Thomas-Dene Rogers (NZL, OCBC Singapour) m.t.
7. Youcef Reguigui (ALG, MTN-Qhubeka) m.t.
8. Matt Brammeier (IRL, Synergy Baku Cycling Project) m.t.
9. Taiji Nishitani (JAP, Aisan Racing Team) m.t.
10. Pavel Kochetkov (RUS, Team Katusha) m.t.

Classement général :

1. Duber Quintero (COL, Colombia) en 5h32'32"
2. Jonathan Clarke (AUS, Unitedhealthcare) à 22 sec.
3. Matt Brammeier (IRL, Synergy Baku Cycling Project) à 24 sec.
4. Choon Huat Goh (SIN, OCBC Singapore) à 33 sec.
5. Theo Bos (PBS, Belkin) à 1'27"
6. Behnam Khalikhosroshahi (IRA, Tabriz Petrochemical Team) à 1'28"
7. Graeme Brown (AUS, Belkin) à 1'31"
8. Elchin Asadov (AZE, Synergy Baku Cycling Project) m.t.
9. Zhi-Hui Jiang (CHN, Giant-Champion System) à 1'35"
10. Junrong Ho (SIN, OCBC Singapour) à 1'36"

<< Article précédent | Article suivant >>

LookPedale nov
Tacx 1 novembre 2017
Inscription en ligne Vélo101
Personal coach JR Laloi novembre 2017