FLASHS

Cyclosport

Gran fondo GFNY Jérusalem

Publié le 18/05/2019 23:40

La Gran fondo GFNY Jérusalem, une façon unique de découvrir la ville sainte à vélo sur routes fermées, de marier tourisme et passion.

Vendredi 03 mai avait lieu la deuxième édition de la Gran fondo GFNY Jérusalem (https://www.gfnyjerusalem.com/), une des dernières créations de la série des cyclosportives GFNY, nous étions sur la ligne de départ pour vous faire découvrir cette épreuve de l’intérieur.

Rappelons qu’a l’origine il ne s’agissait pas d’une série mais d’une unique épreuve organisée à New York pour la première fois en 2011. La série s’est développée à partir de 2014 avec la GFNY Italia et la GFNY Cozumel Mexico et les années suivantes des nouvelles manches ont été créées aux 4 coins du monde.

Photo article GFNY_1

© GFNY

La série est désormais bien implantée et en 2019 ce ne sont pas moins de 19 épreuves qui sont inscrites au calendrier, chacune reprenant le slogan « Be a pro for a day » (Être un pro pour une journée).

Nous en avons déjà parlé dans un article (voir lien en bas) en janvier à l’occasion du training camp de l’équipe pro Israël Cycling Academy, Israël n’est pas un pays de tradition cycliste, mais travaille pour en développer la pratique.

En 2018, Jérusalem a eu l’honneur d’organiser le grand départ du Giro, ce fût un immense succès populaire, pour la première fois un événement majeur du cyclisme professionnel était organisé en Israël, un succès renforcé par la présence au départ de l’équipe ICA, seule équipe pro du pays.

Photo article GFNY_1bis© Vélo101

Quelques jours seulement avant le Giro avait lieu la première édition de la Gran fondo GFNY Jérusalem, qui avait rencontré un succès mitigé auprès des étrangers. Dans le but de faire découvrir cette épreuve et attirer plus de participants étrangers sur les prochaines éditions, nous avons été conviés à la deuxième édition par l’organisateur et le ministère du tourisme d’Israël.

La veille de la gran fondo, une petite sortie découverte de 35 Km était organisée afin de nous donner un premier aperçu des installations, de la zone de départ et de nous faire découvrir quelques lieux historiques de la ville.

En fin de journée, nous récupérons notre package : plaque de cadre, dossard, bidon, maillot officiel à porter pendant l’épreuve et une bouteille de vin local, eh oui Israël produit également du vin, son emplacement géographique et son climat lui permettent d’avoir une agriculture très riche.

Photo article GFNY_2© Vélo101

Et nous voilà vendredi matin, le départ est donné très tôt, 6h15 afin d’éviter la chaleur déjà très présente début mai et de rendre au plus tôt les routes de Jérusalem à la circulation, rappelons que la majorité des épreuves GFNY sont organisées sur routes fermées. Ce sont un peu plus de 1700 participants qui se sont inscrits pour cette 2ème édition, dont une très grande majorité d’Israéliens, même si il y a apparemment beaucoup plus d’étrangers que l’année dernière.

Trois parcours sont proposés, le gran fondo 130 Km, le medio fondo 72 Km et pour les débutants le picolo 28 Km, nous avons bien sûr choisi le grand parcours avec ses 2 904 m de dénivelé positif.

La ligne de départ est placée au pied du complexe sportif de la Jérusalem Arena, à l’entrée Ouest de la ville, nous sommes répartis dans plusieurs sas avec un système de bracelet de couleur permettant de repérer le sien.

Comme il est de coutume dans les épreuves GFNY, tous les coureurs sont vêtus du maillot officiel vert et noir, autant dire que sur la ligne de départ ça en jette !

Photo article GFNY_3© GNFY Jérusalem

Plus que quelques minutes, un chanteur entonne l’hymne national Israélien entouré de quelques personnalités et c’est parti, le départ est donné à l’heure, direction le centre ville, les 18 premiers Km consistent en une boucle tracée autour des principaux monuments de la ville.

Nous passons devant les remparts de la veille ville, au pied de la fameuse Tour de David, la porte de Jaffa, la Knesset, le Israël Museum,…

Photo article GFNY_4© GNFY Jérusalem

C’est un sentiment très particulier de rouler ici, au milieu de ces édifices historiques, il est tôt, la route nous est réservée, le silence règne, Jérusalem est encore endormie. Cette ville est unique, une ville millénaire chargée d’histoire, une ville sainte multi-confessions, ici catholiques, musulmans, juifs et orthodoxes cohabitent, ils se partagent les quartiers de la ville, ce qui explique les différents types d’architecture et de monuments croisés pendant ces premiers Km de course.

La course est partie vite, le peloton est très allongé, pas de surprise de ce côté-là, c’est comme en Europe !

Après cette boucle, nous sortons de la ville en traversant la forêt de Jérusalem sur une petite route en descente qui nous emmène en direction de l’Ouest, vers les collines de Judée, la région est très vallonnée, Jérusalem elle-même est bâtie sur plusieurs collines réparties entre 570 et 860m d’altitude.

Nous ne faisons que monter et descendre, après être passés dans le village historique de Ein Kerem, au bout d’environ 25 Km, nous arrivons au point névralgique du parcours où nous passerons plusieurs fois, le rond-point de Ein Kerem, ici démarre la première côte, plus longue que les vallons passés précédemment, environ 3 Km à 7% de moyenne, c’est également ici que se séparent les parcours 130 et 72 Km. Un groupe de 8 s’est formé, dont une féminine qui roule particulièrement bien, au sommet nous faisons demi-tour, comme ce sera le cas 4 fois sur le parcours, afin de nous faire monter les côtes le plus intéressantes de la région, sans trop s’éloigner de Jérusalem.

Photo article GFNY_5© GNFY Jérusalem

Après la descente et le retour au rond-point, nous entamons la première boucle de Mahasia d’une distance de 43 Km et qui sera à effectuer 2 fois. Elle comprend 2 ascensions, le même col à monter dans les 2 sens, dans le sens de l'aller, il monte pendant 6-7 Km a environ 7.5% de moyenne, suivie d’une portion vallonnée de 2 Km, de quoi faire exploser notre groupe. Malgré la difficulté, on peut admirer les paysages de la région, les routes sont larges et en très bon état et la majeure partie du parcours passe en pleine nature, alternant entre campagne et forêt, les villages sont très espacés les uns des autres.

Photo article GFNY_6© GFNY Jérusalem

Le demi-tour de Mahasia est situé au Km 60, avant d’y arriver nous croisons les coureurs de tête qui sont déjà sur le retour, ces demi-tours, relativement rares sur les cyclosportives, ne sont pas vraiment dérangeants, ils permettent de nous rendre compte de notre position dans la course.

Un contrôle de passage ainsi qu'un ravitaillement solide et liquide est placé à Mahasia, notons qu’ils sont nombreux sur le parcours et bien fournis, des fruits, des biscuits, des produits énergétiques, certains proposent également une assistance mécanique, avec des clefs, de quoi réparer une crevaison, remplacer un câble, très pratique en cas de problème et rare sur les cyclosportives.

Photo article GFNY_7© GNFY Jérusalem

Après être revenu au rond-point de Ein Kerem, nous entamons la seconde boucle de Mahasia, coté météo, il fait beau, le départ pourtant très matinal n’était pas froid, 13-14° et maintenant la barre des 20° est passée.

Nous remontons ce que nous venons de descendre, dans ce sens le col est plus long car nous sommes descendus plus bas, il monte 8-9 Km et le pourcentage moyen est à peu près le même, environ 7.5%.

Après un dernier passage au rond-point, la fin du parcours nous ramène aux portes de Jérusalem où se situe l’arrivée, à proximité du parc de loisirs Israël Aquarium.

Photo article GFNY_8

© GFNY Jérusalem

Les derniers Km comportent une originalité, un tunnel réservé aux vélos de 2.1 Km, tout neuf et parfaitement éclairé, sa sortie se situe à moins de 500 m de l’arrivée.

Photo article GFNY_9

© Vélo101

Après le passage de l’arche, on nous remet autour du coup notre médaille de finisher et nous rentrons directement dans le village exposant qui a été déplacé ici. A noter que cette médaille est une très belle pièce en forme de plateau de vélo.

Photo article GFNY_10© Vélo101

La pasta party est servie dehors, nous pouvons manger dans les zones de détente installées autour, sous des abris. Le contenu est assez simple : une barquette de pâtes à la bolognaise, une bouteille d’eau et des bananes en libre-service.

Cette gran fondo Jérusalem se termine dans une ambiance festive par la cérémonie des podiums, monopolisés par les coureurs Israéliens, Aaron Hitman remporte la Gran fondo chez les hommes, Amit Moran chez les femmes tandis que Tomer Dolev et Shanni Berger s’offrent la Medio fondo.

Photo article GFNY_11© GFNY Jérusalem

En conclusion, le bilan est très positif, c’est une belle épreuve, bien organisée, le parcours est relativement dur mais accessible, les routes sont belles et bien sécurisées avec des signaleurs postés à tous les carrefours et surtout les premiers Km dans le centre Jérusalem nous laisseront un souvenir inoubliable. Le seul point qui pourrait être amélioré serait la pasta party, avec un plateau repas un peu plus complet comme on en a l’habitude en France.

Bref si la découverte de Jérusalem et d’Israël vous tente, vous avez l’occasion de marier tourisme et passion en organisant votre voyage pour fin avril 2020, la 3éme édition de la GFNY Jérusalem étant déjà programmée pour le 24 avril. Et nous ne pouvons que vous conseiller d’en profiter pour visiter également la région de la mer morte et ses déserts, sans oublier Tel-Aviv et ses grandes plages.

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
samedi 17 août 2019
dimanche 18 août 2019
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES