FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Cyclosport • Le Raid Extrême Vosgien (REV) nouveau est arrivé!

Retour au forum Route > Cyclosport Bas de page

envoyé le 26/11/2012 14:08

Vous parlez beaucoup des délais, mais c'est combien de km au juste et le délai qu'il faut au maximum  pour le prochain REV ?

Bonjour Pascal,

Tu as toutes les réponses sur le site du REV. L'heure d'arrivée maxi est le lendemain à 19h! Mais les portes de l'Abbaye ne sont pas fermées à 19h!! Simplement tu louperais l'apéro!!

Blague à part il y a des départs selon la catégorie ( randonneurs, ultras, avec ou sans assistance, duos etc etc) et selon le parcours ( 420 ou 610).

A partir de là tu trouveras fatalement ton bonheur sachant par exemple que les randos ont un délai de 36 h pour les 610 kms les ultras , moins etc etc.

Va sur le site tu verras par exemple les heures de départ en 2012, ça te donnera une idée, tu y verras les classements, sachant aussi, qu'avec le chronométrage à puce il y a des départs différés. Sur le REV tout est possible....à condition d'y venir!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2012 09:58

Bonjour Jean Claude, excusez moi d'être hors sujet.

J'ai lu dans "le cycle", que les 3 ballons ne passeraient pas au col de Servance cette année pour cause de pollution créée par les coureurs incivils; Etes vous au courant?

Merci.

Bonjour Christian,

Comme promis, je reviens sur les 3 Ballons puisque c'est officiel depuis ce WE, les 3 Ballons partiront de Luxeuil les Bains cette année avec arrivée au gymnase de Raddon à 7 kms smiley lol. Sport Com a ouvert le site et va communiquer très vite les parcours.Mais il était normal que je laisse le soin à Sport Com le soin d'annoncer ce qui est une excellent nouvelle pour ces parcours tout à fait exceptionnels!! ( je sais j'ai un peu les "yeux de Chimène" mais pas trop je crois....on verra bien!!)

Seul le "petit" parcours passera au Ballon de Servance. 2200 m de dénivelé et 103 kms et plus de 4500 m de dénivelé et 215 kms pour le Master. 2 parcours "costauds" dans la tradition des 3 ballons. Et comme le REV, ces nouveaux parcours emprunteront le Col des Chevrères ( "petit galibier") qui sera un très redoutable 1er juge de paixsmiley tongue-out.....et qui va devenir dans l'avenir je pense, un incontournable dans les Vosges Saônoises!! A consommer sans modération......et chacun devrait s'en souvenir!!smiley lol

Voilà tu as je pense ta réponse, mais il est vrai qu'au fil du temps le Ballon de Servance sera peut être de moins en moins utilisable, site protégé, mais ce n'est pas grave, le Ballon de Belfahy vaut bien le détour!

Bon week end.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/12/2012 11:02

Bonjour Christian,

Comme promis, je reviens sur les 3 Ballons puisque c'est officiel depuis ce WE, les 3 Ballons partiront de Luxeuil les Bains cette année avec arrivée au gymnase de Raddon à 7 kms smiley lol. Sport Com a ouvert le site et va communiquer très vite les parcours.Mais il était normal que je laisse le soin à Sport Com le soin d'annoncer ce qui est une excellent nouvelle pour ces parcours tout à fait exceptionnels!! ( je sais j'ai un peu les "yeux de Chimène" mais pas trop je crois....on verra bien!!)

Seul le "petit" parcours passera au Ballon de Servance. 2200 m de dénivelé et 103 kms et plus de 4500 m de dénivelé et 215 kms pour le Master. 2 parcours "costauds" dans la tradition des 3 ballons. Et comme le REV, ces nouveaux parcours emprunteront le Col des Chevrères ( "petit galibier") qui sera un très redoutable 1er juge de paixsmiley tongue-out.....et qui va devenir dans l'avenir je pense, un incontournable dans les Vosges Saônoises!! A consommer sans modération......et chacun devrait s'en souvenir!!smiley lol

Voilà tu as je pense ta réponse, mais il est vrai qu'au fil du temps le Ballon de Servance sera peut être de moins en moins utilisable, site protégé, mais ce n'est pas grave, le Ballon de Belfahy vaut bien le détour!

Bon week end.

Je n'aurai plus droit à la planche des belles filles?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/12/2012 13:13

Je n'aurai plus droit à la planche des belles filles?

Pas cette année en tous cas!! Mais par contre bienvenue dans le Ballon de Belfahy par le Col des Chevrères!! Et....ça vaut le détour!! Il n' y a pas que la Planche dans les Vosges.....il y en a plein d'autres!!smiley lol

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/12/2012 16:34

En tant qu'organisateur du REV qui part de Luxeuil, je crois, peux tu me conseiller un hotel resto parmi la quinzaine d'hotels de cette ville. sans faire de contre publicité aux autres?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/12/2012 21:34

En tant qu'organisateur du REV qui part de Luxeuil, je crois, peux tu me conseiller un hotel resto parmi la quinzaine d'hotels de cette ville. sans faire de contre publicité aux autres?

Dépends fortement du budget et des attentes. Si besoin =>MP

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/01/2013 13:20

Bon, je prends la discussion en cours. 

Beaucoup de choses ont déjà été dites, selon mon expérience (2010 et 2012), je me permets d'insister sur 3 aspects .  1) le côté convivial : organisateur et bénévoles, participants, assistance des participants.  Nous ne sommes pas des adversaires mais des concurrents dans le sens original "qui courent ensemble vers un même but " : terminer, chacun selon ses moyens.

2) rouler la nuit sur le REV n'est absolument pas dangereux (contrairement à d'autres organisations longue distance): très, très peu de véhicules, on les entend arriver et on voit les phares de loin.  Les descentes de col sont super, on a toute la largeur de la route puisqu'il n'y a pas de trafic.  Ma seule frayeur en descente a été le dimanche après-midi, le dernier tournant de la dernière descente du Ballon d'Alsace : une voiture a abordé le virage sans réaliser que c’est une épingle à cheveux et a terminé .... sur la bande de gauche!!!

Bien sûr il faut être bien équipé pour rouler la nuit (habits fluos, plusieurs lampes, vêtements d'hiver, ...) mais avec les lampes récentes LED, c'est facile et efficace.

3) Il faut tenter l'expérience, ce n'est pas en étant assis devant son PC qu'on peut décider que c'est faisable ou pas. Pour la distance, il "suffit" de se tester au préalable, par exemple sur un BRM 400, en roulant une nuit complète.  Un 600 est plus facilement abordable que ce que les gens pensent habituellement.  Pour la difficulté par contre, je serais plus prudent : 12000m de D+, ce n'est pas rien.  Si les 400 premiers km me paraissent "faciles", ensuite la succession Petit Ballon - Platzerwasel fait mal.  Je vis dans les Ardennes Belges, je fais régulièrement des épreuves "vallonnées" comme Liège-Bastogne-Liège, la Criquielion, la flèche de Wallonie, qui présentent des forts pourcentages mais sur de courtes distances, ce n'est pour moi pas comparable au REV .... Marie Noëlle comparait avec le temps mis pour Paris-Brest-Paris : en autonomie totale en 2011, j'ai mis 25 heures pour les 600 km qui mènent à Brest, 60 heures en tout pour l'aller-retour, alors qu'il m'a fallut 37 heures pour boucler le REV.

Osez l'aventure, prenez le départ, et même si vous n'allez pas jusqu'au bout, vivez votre REV à fond.  Cela m'énerve toujours de voir des gens craintifs refuser de participer à quoi que ce soit qui sort un peu du train- train rassurant de la rando dominicale autour du clocher du village s'ils ne sont pas sûrs à 100% de terminer frais comme une rose.  Où est le défi alors?

Soyez conscient de la chance que vous avez d'avoir une organisation comme cela en France, il en faudrait plus, et dans d'autres pays, car tout le monde n'a pas les moyens de participer à des épreuves ultra avec véhicule et 3 accompagnateurs.

 

Bonjour,

Je suis intéressé par le REV mais un peu inquiet des délais pour ce qui concerne le 600. Aussi je fais appel aux REVeurs expérimentés qui liront ce post : sur 30 à 36 heures, avec 11 contrôles, combien d'heures avez-vous réellement passé sur le vélo ? Et est-ce que vous faites les ravitos dans le même style que les 1ers du PBP qui sont "gavés" par leur assistance. Pour ma part je table sur des pauses de 15-20 min, avec une provision de 2 h pour une ou deux siestes. Je ne peux pas m'accorder plus pour rentrer dans les délais (1 PBP et une Ardéchoise Vélo Marathon comme expérience des longues distances).

Merci d'avance pour les conseils avisés...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 31/01/2013 22:42

Bonjour,

Je suis intéressé par le REV mais un peu inquiet des délais pour ce qui concerne le 600. Aussi je fais appel aux REVeurs expérimentés qui liront ce post : sur 30 à 36 heures, avec 11 contrôles, combien d'heures avez-vous réellement passé sur le vélo ? Et est-ce que vous faites les ravitos dans le même style que les 1ers du PBP qui sont "gavés" par leur assistance. Pour ma part je table sur des pauses de 15-20 min, avec une provision de 2 h pour une ou deux siestes. Je ne peux pas m'accorder plus pour rentrer dans les délais (1 PBP et une Ardéchoise Vélo Marathon comme expérience des longues distances).

Merci d'avance pour les conseils avisés...

Bonsoir Benoit,

 

je mets 31h avec une pause de 20min (données approximatives) au markstein, 30 au Calvaire, 15 au collet du linge, 10/15 au ptit ballon, 20 pour réparation de chaine au pied du platzerwasel, puis 2x15 au col amic. J'ai un peu trainé sur certains ravitos, mais parfois besoin de se changer pour remettre du sec, de se réchauffer. Pas de pause dodo en revanche...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/02/2013 08:19

Bonjour,

Je suis intéressé par le REV mais un peu inquiet des délais pour ce qui concerne le 600. Aussi je fais appel aux REVeurs expérimentés qui liront ce post : sur 30 à 36 heures, avec 11 contrôles, combien d'heures avez-vous réellement passé sur le vélo ? Et est-ce que vous faites les ravitos dans le même style que les 1ers du PBP qui sont "gavés" par leur assistance. Pour ma part je table sur des pauses de 15-20 min, avec une provision de 2 h pour une ou deux siestes. Je ne peux pas m'accorder plus pour rentrer dans les délais (1 PBP et une Ardéchoise Vélo Marathon comme expérience des longues distances).

Merci d'avance pour les conseils avisés...

Bonjour Benoît,

Puisque tu demandes conseil, je fais part de mon expérience , même si je ne suis absolument pas une référence en la matière (malgré 2 REV et 3 PBP).

Comme l'a écrit Olivier, les arrêts sont relativement courts.  Et quand on veut manger un peu, chercher son sac pour se changer (s'équiper pour la nuit), faire le plein de liquide et solide, un quart d'heure passe vite sans qu'on ait l'impression d'avoir fait une pause.  Je suis arrivé hors délai, j'ai perdu du temps lors d'une chute sans gravité mais avec un peu de casse, essayé de trouver un marchand; .... perte de temps aussi pour chercher ma route à la sortie de Munster, pour aller à Wuenheim, pour remonter sur le col Amic (travaux avec route barrée); et surtout je me suis arrêté une petite heure lors de l'orage nocturne (je trouvais trop dangereux de descendre le col dans ces conditions).  Ensuite vers Plancher Bas arrêt forcé (problème aux genoux), 3 coups de fil pour voir si quelqu'un peut venir me chercher avant de finalement repartir en montant Servance à allure escargot.  Tout cela fait partie du jeu bien sûr mais retarde terriblement l'arrivée, encore une fois sans avoir l'impression de s'être reposé à un quelconque endroit.  Sincèrement, sur ce genre d'épreuve, je ne pense pas qu'il y ait vraiment la possibilité de faire une ou deux siestes.  Je suis curieux de lire d'autres réponses.

Pour ceux qui ont une assistance, c'est différent (question alimentation, habillage, trouver sa route, ... : nettement moins de perte de temps .....)

Pour moi, ce n'est pas la distance qui fait la difficulté, mais le relief : un BRM 600 est une promenade à côté du REV ..... mais le plaisir et la satisfaction sont à la mesure de l'épreuve : énoooooooorme.

Je ne sais pas dans quelles conditions tu as fait PBP (entraînement, pauses, profité du public, ....) ni comment tu as terminé,  mais quand je vois le temps que tu as mis pour faire la dernière édition, je crains que cela soit un peu juste.  Les ultras qui sont sur le Rev sont vraiment des gaillards impressionants, c'est une chance de pouvoir les côtoyer, mais cela donne vraiment l'impression d'entrer dans un autre monde.

Bonne chance pour ta préparation .....

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/02/2013 12:40

Salutations,

Sympa de lire vos commentaires et votre expérience sur cette épreuve hors-normes.

Si pour des sorties de 7 / 8 heures l'alimentation n'est pas trop difficile à gérer, au-delà, bien au-delà même, je me demandais comment vous géré cela pour éviter les mauvaises surprises ?!

Vous commencez par quelques barres de céréales pour finir par un ou deux couscous suivit d'une bonne päella ? lol

Merci ;)

les Vosges... c'est pas loin de l'Alsace... donc choucroute bière toutes les 4heures...smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/02/2013 12:44

Salutations,

Sympa de lire vos commentaires et votre expérience sur cette épreuve hors-normes.

Si pour des sorties de 7 / 8 heures l'alimentation n'est pas trop difficile à gérer, au-delà, bien au-delà même, je me demandais comment vous géré cela pour éviter les mauvaises surprises ?!

Vous commencez par quelques barres de céréales pour finir par un ou deux couscous suivit d'une bonne päella ? lol

Merci ;)

il y a les ravitos qui sont bien pourvus. Tu les trouves toutes les 3-4 heures sur ton parcours. Donc tu pars avec deux bidons, qques barres de céréales et aux ravitos, tu as salé, sucré, féculents, protéines, de l'eau, du café... et des sourires de bénévoles à volonté!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 01/02/2013 12:45

Bonjour Benoît,

Puisque tu demandes conseil, je fais part de mon expérience , même si je ne suis absolument pas une référence en la matière (malgré 2 REV et 3 PBP).

Comme l'a écrit Olivier, les arrêts sont relativement courts.  Et quand on veut manger un peu, chercher son sac pour se changer (s'équiper pour la nuit), faire le plein de liquide et solide, un quart d'heure passe vite sans qu'on ait l'impression d'avoir fait une pause.  Je suis arrivé hors délai, j'ai perdu du temps lors d'une chute sans gravité mais avec un peu de casse, essayé de trouver un marchand; .... perte de temps aussi pour chercher ma route à la sortie de Munster, pour aller à Wuenheim, pour remonter sur le col Amic (travaux avec route barrée); et surtout je me suis arrêté une petite heure lors de l'orage nocturne (je trouvais trop dangereux de descendre le col dans ces conditions).  Ensuite vers Plancher Bas arrêt forcé (problème aux genoux), 3 coups de fil pour voir si quelqu'un peut venir me chercher avant de finalement repartir en montant Servance à allure escargot.  Tout cela fait partie du jeu bien sûr mais retarde terriblement l'arrivée, encore une fois sans avoir l'impression de s'être reposé à un quelconque endroit.  Sincèrement, sur ce genre d'épreuve, je ne pense pas qu'il y ait vraiment la possibilité de faire une ou deux siestes.  Je suis curieux de lire d'autres réponses.

Pour ceux qui ont une assistance, c'est différent (question alimentation, habillage, trouver sa route, ... : nettement moins de perte de temps .....)

Pour moi, ce n'est pas la distance qui fait la difficulté, mais le relief : un BRM 600 est une promenade à côté du REV ..... mais le plaisir et la satisfaction sont à la mesure de l'épreuve : énoooooooorme.

Je ne sais pas dans quelles conditions tu as fait PBP (entraînement, pauses, profité du public, ....) ni comment tu as terminé,  mais quand je vois le temps que tu as mis pour faire la dernière édition, je crains que cela soit un peu juste.  Les ultras qui sont sur le Rev sont vraiment des gaillards impressionants, c'est une chance de pouvoir les côtoyer, mais cela donne vraiment l'impression d'entrer dans un autre monde.

Bonne chance pour ta préparation .....

+1

coucou Miguel. Tu remets ca en 2013??

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 02/02/2013 15:29

Bonjour Benoît,

Puisque tu demandes conseil, je fais part de mon expérience , même si je ne suis absolument pas une référence en la matière (malgré 2 REV et 3 PBP).

Comme l'a écrit Olivier, les arrêts sont relativement courts.  Et quand on veut manger un peu, chercher son sac pour se changer (s'équiper pour la nuit), faire le plein de liquide et solide, un quart d'heure passe vite sans qu'on ait l'impression d'avoir fait une pause.  Je suis arrivé hors délai, j'ai perdu du temps lors d'une chute sans gravité mais avec un peu de casse, essayé de trouver un marchand; .... perte de temps aussi pour chercher ma route à la sortie de Munster, pour aller à Wuenheim, pour remonter sur le col Amic (travaux avec route barrée); et surtout je me suis arrêté une petite heure lors de l'orage nocturne (je trouvais trop dangereux de descendre le col dans ces conditions).  Ensuite vers Plancher Bas arrêt forcé (problème aux genoux), 3 coups de fil pour voir si quelqu'un peut venir me chercher avant de finalement repartir en montant Servance à allure escargot.  Tout cela fait partie du jeu bien sûr mais retarde terriblement l'arrivée, encore une fois sans avoir l'impression de s'être reposé à un quelconque endroit.  Sincèrement, sur ce genre d'épreuve, je ne pense pas qu'il y ait vraiment la possibilité de faire une ou deux siestes.  Je suis curieux de lire d'autres réponses.

Pour ceux qui ont une assistance, c'est différent (question alimentation, habillage, trouver sa route, ... : nettement moins de perte de temps .....)

Pour moi, ce n'est pas la distance qui fait la difficulté, mais le relief : un BRM 600 est une promenade à côté du REV ..... mais le plaisir et la satisfaction sont à la mesure de l'épreuve : énoooooooorme.

Je ne sais pas dans quelles conditions tu as fait PBP (entraînement, pauses, profité du public, ....) ni comment tu as terminé,  mais quand je vois le temps que tu as mis pour faire la dernière édition, je crains que cela soit un peu juste.  Les ultras qui sont sur le Rev sont vraiment des gaillards impressionants, c'est une chance de pouvoir les côtoyer, mais cela donne vraiment l'impression d'entrer dans un autre monde.

Bonne chance pour ta préparation .....

Merci Olivier et Miguel pour vos conseils.

 

En tout cas a priori mes estimations sont plutôt dans les clous de vos expériences respectives, ça me rassure. La marge de 2 h c'est au cas où, car j'ai en mémoire le reportage de Didier Miranda dans Top Vélo il y a deux ans qui a dû s'arrêter à deux reprises pour recharger les accus. J'ai bien conscience que pour être parmi les finishers de cette épreuve hors normes cela ne laisse pas beaucoup de marge mais pour plein de raisons il me semble que cela vaut le coup d'essayer (P.S. le chrono de mon PBP n'est pas du tout une référence, je n'avais pas d'objectif autre qu'aller au bout dans les délais qui laissent pour le coup une bonne marge, c'était mon premier, ce ne sera pas mon dernier). Je suis bien conscient que le dénivelé du REV fait que cela n'a rien à voir avec un BRM 600. Pour ceux qui connaissent l'Ardéchoise, le parcours Vélo Marathon fait 280 km et 5300 m de dénivelé avec des délais à 12h 30 - 13 h selon les années, c'est costaud. Le REV c'est juste un peu plus du double...

Bon il ne me reste plus qu'à rouler pour arriver en forme. Pour ma gouverne, avec combien de bornes dans les jambes vous êtes-vous lancés dans l'aventure ?

Au plaisir de vous lire.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 03/02/2013 10:39

Merci Olivier et Miguel pour vos conseils.

 

En tout cas a priori mes estimations sont plutôt dans les clous de vos expériences respectives, ça me rassure. La marge de 2 h c'est au cas où, car j'ai en mémoire le reportage de Didier Miranda dans Top Vélo il y a deux ans qui a dû s'arrêter à deux reprises pour recharger les accus. J'ai bien conscience que pour être parmi les finishers de cette épreuve hors normes cela ne laisse pas beaucoup de marge mais pour plein de raisons il me semble que cela vaut le coup d'essayer (P.S. le chrono de mon PBP n'est pas du tout une référence, je n'avais pas d'objectif autre qu'aller au bout dans les délais qui laissent pour le coup une bonne marge, c'était mon premier, ce ne sera pas mon dernier). Je suis bien conscient que le dénivelé du REV fait que cela n'a rien à voir avec un BRM 600. Pour ceux qui connaissent l'Ardéchoise, le parcours Vélo Marathon fait 280 km et 5300 m de dénivelé avec des délais à 12h 30 - 13 h selon les années, c'est costaud. Le REV c'est juste un peu plus du double...

Bon il ne me reste plus qu'à rouler pour arriver en forme. Pour ma gouverne, avec combien de bornes dans les jambes vous êtes-vous lancés dans l'aventure ?

Au plaisir de vous lire.

Bonjour,

Bien sûr que cela vaut le coup d'essayer : très chouette ambiance, concurrents plus que sympas (on est tous dans la même galère, la lutte c'est contre le chrono et soi-même, pas contre les autres), bénévoles impeccables, vrais ravitos,routes et paysages supers .....

J'y suis allé avec 4200 km d'entraînement ( là je crois que je vais faire hurler), exactement comme l'année précédente au départ de PBP, le fond était là, ce qui me manquait c'était plutôt de pouvoir encaisser des cols relativement pentus (et long) comme le Petit Ballon suivi du Platzerwasel.

Olivier, je n'y retourne pas cette année (et je le regrette) car je fais Londres Edimbourg Londres (1400 km) qui est malheureusement à la même date.  Mais LEL n'est organisé que tous les 4 ans, et le nombre de participants est limité à 900 (les inscriptions ont été cloturées en une nuit), donc c'est une opportunité à saisir.  Je reviendrai sur le REV probablement en 2014, ainsi que sur le futur 1000 km randonneur qui passera dans la région en août.

 

Bonne chance à tous,

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Cyclosport Haut de page

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 24 juillet 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
samedi 11 septembre 2021
dimanche 19 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES