FLASHS

FORUM VELO 101

Forum Route Général • Tour du Pays Basque

Retour au forum Route > Général Bas de page

envoyé le 08/04/2019 16:57

Première remarque : Michel Roth nous disait que les coureurs étaient moins performants quand ils quittaient Quick Step, même s'il reste du beau monde à terminer sur le chrono ça n'est visiblement pas une science exacte (voir Schachmann) smiley wink

Autre remarque pour Di Grazia : je veux bien que l'italien soit une langue difficile à traduire, mais traduire "GP Industria & Artigianato" par "GP de l'Industrie et de l'Agriculture", comment dire ... smiley embarassed

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 08:33

Les gagnants du chrono : les 5 premiers smiley wink, même si j'ai un petit doute sur les capacités de Schachmann, Kwiatkowski et Alaphilippe à suivre les meilleurs dans l'étape d'Arrate

Yates, à 16", reste peut-être le favori, et son principal client pourrait être Martinez, même si celui-ci n'a peut-être pas le punch suffisant pour aller chercher les bonifs

En ballottage plus ou moins favorable-défavorable : Izagirre (22"), Mas (24"), Thomas (30"), Martin (35"), Fuglsang (38")

Les grands perdants du chrono : Landa (54") et Bennett (58")

 

Aujourd'hui, étape vraiment intéressante, inédite sur le Tour du Pays Basque, avec des chemins de terre type "strade bianche" autour de Pamplona

 

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 15:03

Les gagnants du chrono : les 5 premiers smiley wink, même si j'ai un petit doute sur les capacités de Schachmann, Kwiatkowski et Alaphilippe à suivre les meilleurs dans l'étape d'Arrate

Yates, à 16", reste peut-être le favori, et son principal client pourrait être Martinez, même si celui-ci n'a peut-être pas le punch suffisant pour aller chercher les bonifs

En ballottage plus ou moins favorable-défavorable : Izagirre (22"), Mas (24"), Thomas (30"), Martin (35"), Fuglsang (38")

Les grands perdants du chrono : Landa (54") et Bennett (58")

 

Aujourd'hui, étape vraiment intéressante, inédite sur le Tour du Pays Basque, avec des chemins de terre type "strade bianche" autour de Pamplona

 

 

Ce jeune coureur Colombien MARTINEZ Daniel, va être une surprise....Je l'avais suivi un peu l'année passée, et il m'avait quelque peu étonner.......J'ai hésité à le mettre dans le prono......

A suivre...............................

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 17:17

Et encore une pour Julian smiley cool

Par contre, pas de bol pour Yates smiley embarassed

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 17:24

Et encore une pour Julian smiley cool

Par contre, pas de bol pour Yates smiley embarassed

Je me faisais la même réflexion^^   Pour une fois que j'ose le pronostiquer il se plante dès la seconde étape...        c"est vraiment un dilemme avant chez pronostic le cas des frères Yates.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 17:28

Je me faisais la même réflexion^^   Pour une fois que j'ose le pronostiquer il se plante dès la seconde étape...        c"est vraiment un dilemme avant chez pronostic le cas des frères Yates.

Et là il n'y est pour rien, crevaison au plus mauvais moment

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 17:30

Encore un frenchiess... bravo à Alaphilippe !!! Nous avons notre Peter Sagan nous aussi !!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 18:37

ALAPH beau vainqueur sans photo finish.Il a reussi sa reprise apres une coupure et mieux que fuglsang.Par contre il a eu la chance de crever au bon moment(si l on peut dire) contrairement a Yates.Ces secteurs en terre battue et en graviers ne pesent que tres peu sur la course mais peuvent sortir un favori .Domage que parfois ces courses puissent se jouer un peu a la loterie.Les astana on imposé un train d'enfer durant plus de 50 bornes et il y avait s en cesse des casses pattes qui ont usé les coureurs.Je n en reviens pas de ce jeune qui fait second et que juste Alaphilippe a pu doubler.Il est parti comme une bombe et il a tenu :cha^peau

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 20:00

Et là il n'y est pour rien, crevaison au plus mauvais moment

Oui au plus mauvais moment et surtout aussi le manque d'efficacité de ses équipiers dans cette poursuite ou il s'est vite retrouvé esseulé dans le final, sinon belle 5ème de Valentin Madouas sur une World Tour c'est très bien.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 20:34

Oui au plus mauvais moment et surtout aussi le manque d'efficacité de ses équipiers dans cette poursuite ou il s'est vite retrouvé esseulé dans le final, sinon belle 5ème de Valentin Madouas sur une World Tour c'est très bien.

L'équipe Mitchelton est effectivement peut-être un peu juste sur cette course

Par contre, ce que je ne comprends pas c'est qu'on n'ait pas demandé à Nieve de se relever, qui finit dans le groupe de tête

Sans lui faire injure, avec plus d'une minute de retard après le chrono, il n'a aucune chance à la pédale de faire un Top 5

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 20:46

ALAPH beau vainqueur sans photo finish.Il a reussi sa reprise apres une coupure et mieux que fuglsang.Par contre il a eu la chance de crever au bon moment(si l on peut dire) contrairement a Yates.Ces secteurs en terre battue et en graviers ne pesent que tres peu sur la course mais peuvent sortir un favori .Domage que parfois ces courses puissent se jouer un peu a la loterie.Les astana on imposé un train d'enfer durant plus de 50 bornes et il y avait s en cesse des casses pattes qui ont usé les coureurs.Je n en reviens pas de ce jeune qui fait second et que juste Alaphilippe a pu doubler.Il est parti comme une bombe et il a tenu :cha^peau

"Je n en reviens pas de ce jeune qui fait second et que juste Alaphilippe a pu doubler.Il est parti comme une bombe et il a tenu :cha^peau"

 

Bjorg Lambrecht, 2ème du Tour de l'Avenir 2017, 2ème du Championnat du Monde Espoirs l'an dernier

Par contre, sur une arrivée "punchy" comme ça c'est une grosse performance, c'est quand même une crevette smiley wink

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 09/04/2019 23:12

Oui au plus mauvais moment et surtout aussi le manque d'efficacité de ses équipiers dans cette poursuite ou il s'est vite retrouvé esseulé dans le final, sinon belle 5ème de Valentin Madouas sur une World Tour c'est très bien.

Effectivement, une belle place de plus pour Valentin Madouas.

 

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 07:20

Bjr,

Malheureusement les crevaisons font partie " du jeu " 

A+

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 07:32

Bjr,

Malheureusement les crevaisons font partie " du jeu " 

A+

Les crevaisons font partie du jeu à condition que les courses (sur route) se déroulent sur un terrain asphalté .

Le piment que les organisateurs introduisent peu à peu sur les courses dénaturent celles-ci .

Il existe assez d'obstacles naturels , rétrécissements, ronds-points ,et d'autres .

Laissons cette spécificité aux courses dédiées et bannissons ces rajouts qui faussent les courses.

J'ajouterai que la nouvelle mode des petites routes étroites à fort pourcentage qui étaient l'exception deviennent la norme comme les routes empierrées ,un jour les coureurs en auront ras-le bol et le feront savoir , je l'espère.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 08:06

Les crevaisons font partie du jeu à condition que les courses (sur route) se déroulent sur un terrain asphalté .

Le piment que les organisateurs introduisent peu à peu sur les courses dénaturent celles-ci .

Il existe assez d'obstacles naturels , rétrécissements, ronds-points ,et d'autres .

Laissons cette spécificité aux courses dédiées et bannissons ces rajouts qui faussent les courses.

J'ajouterai que la nouvelle mode des petites routes étroites à fort pourcentage qui étaient l'exception deviennent la norme comme les routes empierrées ,un jour les coureurs en auront ras-le bol et le feront savoir , je l'espère.

C'est pas faux !!!!

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 08:22

Les crevaisons font partie du jeu à condition que les courses (sur route) se déroulent sur un terrain asphalté .

Le piment que les organisateurs introduisent peu à peu sur les courses dénaturent celles-ci .

Il existe assez d'obstacles naturels , rétrécissements, ronds-points ,et d'autres .

Laissons cette spécificité aux courses dédiées et bannissons ces rajouts qui faussent les courses.

J'ajouterai que la nouvelle mode des petites routes étroites à fort pourcentage qui étaient l'exception deviennent la norme comme les routes empierrées ,un jour les coureurs en auront ras-le bol et le feront savoir , je l'espère.

Entièrement d'accord avec toi, c'est le seul sport où tu peux y laisser ta peau et en plus on en rajoute juste pour les yeux du public. Ce ne sont pas des gladiateurs et nous sommes au XXI siècle. Pour moi le spectacle ce sont les stratégies et les attaques...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 08:36

Les crevaisons font partie du jeu à condition que les courses (sur route) se déroulent sur un terrain asphalté .

Le piment que les organisateurs introduisent peu à peu sur les courses dénaturent celles-ci .

Il existe assez d'obstacles naturels , rétrécissements, ronds-points ,et d'autres .

Laissons cette spécificité aux courses dédiées et bannissons ces rajouts qui faussent les courses.

J'ajouterai que la nouvelle mode des petites routes étroites à fort pourcentage qui étaient l'exception deviennent la norme comme les routes empierrées ,un jour les coureurs en auront ras-le bol et le feront savoir , je l'espère.

Les organisateurs ont parfaitement compris depuis longtemps que l'avenir du cyclisme sur route c'est le gravel. Les oreillettes et les capteurs de puissance ont tué tout suspence. Ne restent plus que les difficultés naturelles pour faire la différence. Il reste encore des dinosaures comme le TdF mais il disparaîtra dès que France Télévision se retirera de la course. Et c'est pour bientôt.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 08:43

Les crevaisons font partie du jeu à condition que les courses (sur route) se déroulent sur un terrain asphalté .

Le piment que les organisateurs introduisent peu à peu sur les courses dénaturent celles-ci .

Il existe assez d'obstacles naturels , rétrécissements, ronds-points ,et d'autres .

Laissons cette spécificité aux courses dédiées et bannissons ces rajouts qui faussent les courses.

J'ajouterai que la nouvelle mode des petites routes étroites à fort pourcentage qui étaient l'exception deviennent la norme comme les routes empierrées ,un jour les coureurs en auront ras-le bol et le feront savoir , je l'espère.

les organisateurs du tour du pays basque font des parcours sur le pays basque ESPAGNOL gipuzkoa .cela tourne  autour de Bilbao avec une incursion a coté de la frontière avec le jaizkibel.

si nous n'avions pas eu la crevaison de yates sur le final il n'y avait pas grand suspense pour le final .de toute façon il y aura toujours une course avec du piment ici .smiley lol

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 09:56

Entièrement d'accord avec toi, c'est le seul sport où tu peux y laisser ta peau et en plus on en rajoute juste pour les yeux du public. Ce ne sont pas des gladiateurs et nous sommes au XXI siècle. Pour moi le spectacle ce sont les stratégies et les attaques...

Tu exagères sur le seul sport où tu peux y laisser ta peau. Et franchement, si les organisateurs en arrivent à ce point de chercher et trouver d'autres types de parcours, il faut aussi peut être se demander pourquoi ???? Les courses (mis à part les courses d'un jour, et encore...) sont de plus en plus aseptisées. Globalement on s'ennuie. Les DS ont trop d'importance avec les oreillettes. On a l'impression qu'ils jouent aux jeux vidéos !!! Si les coureurs avaient plus de libertés, on en serait peut être pas là...

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 10:04

Tu exagères sur le seul sport où tu peux y laisser ta peau. Et franchement, si les organisateurs en arrivent à ce point de chercher et trouver d'autres types de parcours, il faut aussi peut être se demander pourquoi ???? Les courses (mis à part les courses d'un jour, et encore...) sont de plus en plus aseptisées. Globalement on s'ennuie. Les DS ont trop d'importance avec les oreillettes. On a l'impression qu'ils jouent aux jeux vidéos !!! Si les coureurs avaient plus de libertés, on en serait peut être pas là...

Non je n'exagère pas, fais la liste de toutes les blessures depuis le début de l'année et dis moi dans quel autre sport il y en a autant.

Oui il faut se demander pourquoi, juste parce que le bon public puisse prendre son pied et parce qu'il n'y connait pas grand chose, ne sait pas ce que veut dire les mots "éventails" ou tout autre.

Mais c'est vrai que les coureurs aussi sont des marrionnettes mais dans ce cas si on en connait la cause pourquoi ne pas traiter la cause elle même au lieu de leur faire prendre des risques supplémentaires ?

Tu te vois te faire amputer d'un pied parce que tu as une appendicite ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 10:07

Non je n'exagère pas, fais la liste de toutes les blessures depuis le début de l'année et dis moi dans quel autre sport il y en a autant.

Oui il faut se demander pourquoi, juste parce que le bon public puisse prendre son pied et parce qu'il n'y connait pas grand chose, ne sait pas ce que veut dire les mots "éventails" ou tout autre.

Mais c'est vrai que les coureurs aussi sont des marrionnettes mais dans ce cas si on en connait la cause pourquoi ne pas traiter la cause elle même au lieu de leur faire prendre des risques supplémentaires ?

Tu te vois te faire amputer d'un pied parce que tu as une appendicite ?

Non je n'exagère pas, fais la liste de toutes les blessures depuis le début de l'année et dis moi dans quel autre sport il y en a autant.

 

le rugby

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 10:16

Ce que je ne comprends pas bien, c'est que tous les ans on a le droit au couplet "les flandriennes c'est super, ça ce sont de vraies courses". C'est tout juste si certains ne traitent pas les autres types de coureurs de fillettes (c'est déjà arrivé sur le forum d'ailleurs)

Et dès qu'un organisateur introduit quelques pavés ou chemins de terre sur une autre course, "ah non c'est trop dangereux" ou "ça fausse la course"

Je ne comprends pas vraiment la logique dans tout ça smiley embarassed

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 10:22

Non je n'exagère pas, fais la liste de toutes les blessures depuis le début de l'année et dis moi dans quel autre sport il y en a autant.

Oui il faut se demander pourquoi, juste parce que le bon public puisse prendre son pied et parce qu'il n'y connait pas grand chose, ne sait pas ce que veut dire les mots "éventails" ou tout autre.

Mais c'est vrai que les coureurs aussi sont des marrionnettes mais dans ce cas si on en connait la cause pourquoi ne pas traiter la cause elle même au lieu de leur faire prendre des risques supplémentaires ?

Tu te vois te faire amputer d'un pied parce que tu as une appendicite ?

Je comprends ton point de vue, mais on en revient toujours au même problème dans quasi tous les sports : ce fichu pognon !

Les sponsors, qu'il est d'ailleurs assez difficile de trouver pour le cyclisme, mettent beaucoup d'argent et veulent des résultats. Aujourd'hui, on a plus à faire à des équipes cyclistes mais à des entreprises, dont seul le résultat (la victoire) compte. Le panache, on s'en fout ! La manière, on s'en fout ! Voilà pourquoi des cyclistes comme Sagan s'ennuie. Ce type va vite arrêter d'ailleurs. Les courses sont cadenassées par les DS.

Mais il y a une équation compliquée à résoudre : les organisateurs veulent du spectacles pour attirer les publics (connaisseurs ou non d'ailleurs) et gagner un maximum d'argent. Les équipent veulent gagner pour conserver leurs sponsors et peu importe le spectacle. Comment résoudre ce problème ?

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 10:38

Ce que je ne comprends pas bien, c'est que tous les ans on a le droit au couplet "les flandriennes c'est super, ça ce sont de vraies courses". C'est tout juste si certains ne traitent pas les autres types de coureurs de fillettes (c'est déjà arrivé sur le forum d'ailleurs)

Et dès qu'un organisateur introduit quelques pavés ou chemins de terre sur une autre course, "ah non c'est trop dangereux" ou "ça fausse la course"

Je ne comprends pas vraiment la logique dans tout ça smiley embarassed

Parce que c'est dans la nature de ces courses d'être considérées comme des courses de guerriers, c'est dans leurs gênes, dans leur histoire. On a intégré le facteur risque. Pourquoi vouloir intégrer ce facteur risque à d'autres courses. Chacune leur nature et les coureurs se déplacent pour l'une ou l'autre... Selon moi, à l'inverse, c'est comme si on rendait plat une étape de montagne pour faire de la place aux sprinteurs, pour gêner les grimpeurs.

La tension particulière des pavés de Paris Roubaix ne doit pas mettre en jeu un Tour de France. On se prépare pour le Paris Roubaix ou pour le Tour de France, mais pas les 2.

Les passages gravel sont un phénomène de mode, rien d'autre. Autant mettre des bouchons de pinard multicolores dans les rayons à ce moment là. (bon ça n'existe plus depuis longtemps non plus ;-)  )

Effectivement dans les classiques il y a des attaques, des stratégies à mettre en place, du facteur chance, c'est le caractère de ces courses.

Sur le Tour de France on a l'impression de rejouer toujours le même scénario d'année en année. Ce n'est pas une raison pour jouer avec des coureurs. Il ne faut pas tout mélanger, tout dénaturer sous prétexte qu'il faille tout rendre intéressant et captiver à tout prix.

Répondre Prévenir le modérateur

envoyé le 10/04/2019 10:58

Parce que c'est dans la nature de ces courses d'être considérées comme des courses de guerriers, c'est dans leurs gênes, dans leur histoire. On a intégré le facteur risque. Pourquoi vouloir intégrer ce facteur risque à d'autres courses. Chacune leur nature et les coureurs se déplacent pour l'une ou l'autre... Selon moi, à l'inverse, c'est comme si on rendait plat une étape de montagne pour faire de la place aux sprinteurs, pour gêner les grimpeurs.

La tension particulière des pavés de Paris Roubaix ne doit pas mettre en jeu un Tour de France. On se prépare pour le Paris Roubaix ou pour le Tour de France, mais pas les 2.

Les passages gravel sont un phénomène de mode, rien d'autre. Autant mettre des bouchons de pinard multicolores dans les rayons à ce moment là. (bon ça n'existe plus depuis longtemps non plus ;-)  )

Effectivement dans les classiques il y a des attaques, des stratégies à mettre en place, du facteur chance, c'est le caractère de ces courses.

Sur le Tour de France on a l'impression de rejouer toujours le même scénario d'année en année. Ce n'est pas une raison pour jouer avec des coureurs. Il ne faut pas tout mélanger, tout dénaturer sous prétexte qu'il faille tout rendre intéressant et captiver à tout prix.

On a déjà eu ce débat 100 fois sur le forum

Si on supprime le facteur risque sur les autres courses, à ce moment là on neutralise les descentes de cols et les sprints massifs, qui pour le coup sont plus dangereux que quelques secteurs pavés ou chemins de terre ?

En y regardant bien, les chemins de terre hier ont créé une sélection, 40 coureurs devant dans les 10 derniers km c'est beaucoup moins dangereux que 150

Répondre Prévenir le modérateur

Répondre

Modifier mon abonnement aux réponses de ce sujet

Retour au forum Route > Général Haut de page

KTM

Sport 101 Facebook V4