FLASHS

Piste

Stratosphérique !

Publié le 08/12/2013 11:57

Coupe du Monde # 2 à Aguascalientes. Il voulait battre le record du monde du kilomètre, François Pervis l'a explosé de plus de deux secondes en 56"303.

La joie de François Pervis à l'issue du CLM par équipes LCLLa joie de François Pervis à l'issue du CLM par équipes LCL | © Anaïs George-MollandHier, nous avions qualifié de tonitruant, l'exploit de François Pervis lors de la deuxième soirée de la Coupe du Monde d'Aguascalientes où il a explosé le record du 200 mètres lancé en 9"347. Ce matin, il faut se gratter la tête pour trouver un nouveau superlatif tant la performance du Mayennais hier soir est tout simplement épatante, ahurissante, stratosphérique. Personne n'avait bouclé la borne en moins de 58 secondes avant ce deuxième rendez-vous mondial de la saison. Il l'a fait hier en explosant, de plus de deux secondes, un record du monde vieux de douze ans. Pour qu'une performance soit appréciée à sa juste valeur, il faut des adversaires coriaces. Comment ne pas citer aujourd'hui le nom d'Arnaud Tournant, précédent détenteur de ce record du monde. Déjà en 2001, quand le Nordiste avait fixé la référence à La Paz en 58"875, on parlait d'exploit incroyable. Douze ans que ce record tenait. Douze ans que tous les meilleurs spécialistes mondiaux de cette discipline ô combien exigeante se cassaient les dents sur cette marque fixée, elle aussi, en altitude. Même Sir Chris Hoy, même Stefan Nimke, pourtant quadruple champion du monde de la borne, ne sont pas parvenus à descendre sous cette barre. Les deux légendes doivent aujourd'hui s'incliner devant les 56"303 du Français.

Voilà pour le contexte historique, mais précisons également que la concurrence était rude hier soir ! Car en fait, ils sont cinq à avoir battu le record du monde d'Arnaud Tournant. Cinq hommes sont descendus sous ces 58"875 qu'on pensait presque ineffaçables des tablettes. Outre Pervis, les Allemands Maximilian Levy et Joachim Eilers sont même descendus sous les 58 secondes avec des chronos de 57"949 et 57"980. C'était insuffisant hier, car le champion du monde de la spécialité était sur une autre planète avec des temps de passage de 17"671 aux 200 mètres, 30"089 aux 500 mètres et 42"821 aux 750 mètres.

Ce nouveau record du monde de la borne ferait presque oublier que d'autres épreuves se déroulaient hier soir. Cette victoire de François Pervis sur le kilomètre intervenait quelques semaines après son succès à Manchester pour la première manche de Coupe du Monde sur son autre discipline fétiche : le keirin. Le Français ne pouvait être au four et au moulin et a donc fait l'impasse sur la discipline originaire du Japon. En l'absence des autres favoris, Shane Perkins faisait figure d'homme à battre. D'autant que l'Australien aurait pu poursuivre le quasi sans faute de sa délégation au Mexique après une deuxième journée pleine de succès pour les Kangourous. Finalement il doit se contenter du bronze. Le Britannique Matthew Crampton et l'Allemand Tobias Watcher s'étant montrés plus rapides que lui. Mais le tournoi a été marqué par une grosse chute dans laquelle Mickaël D'Almeida a été impliqué avec une abrasion au bras gauche. Ce n'est pourtant rien comparé à Josiah Ng Onn Lam qui souffre de côtes cassées et dont le poumon a été touché.

Avec François Pervis, l'autre star de la soirée était allemande. Kristina Vogel a confirmé son statut de spécialiste mondiale de la vitesse. Comme à Manchester il y a un mois, elle triple vitesse par équipes, keirin, et vitesse individuelle. Au passage, elle fixe même un nouveau record du monde en qualifications en 10"383. Elle devance Anna Meares qui avait établi la veille le nouveau record du 500 mètres. L'Anglaise Rebecca James complète le podium. Virginie Cueff n'est pas en reste. La Bretonne prend la 5ème place après avoir fixé un nouveau record de France en 10"744.

Dans les autres épreuves de la soirée, on notera la victoire de Sarah Hammer sur l'omnium dames avec trois victoires (tour lancé, poursuite et scratch), alors que Laurie Berthon prend la 7ème place finale. Sur l'Américaine, la paire espagnole David Muntaner-Albert Torres a pris le meilleur sur les Belges Jasper De Buyst et Kenny De Ketele. La paire française constituée de Thomas Boudat et de Vivien Brisse prend quant à elle la 8ème place.

La prochaine manche de Coupe du Monde se déroulera dans un mois et demi du 17 au 19 janvier à Guadalajara.

Classements :

Kilomètre Messieurs :

1. Francois Pervis (FRA, France) en 56"303
2. Maximilian Levy (ALL, Team Erdgas) 2012 en 57"949
3. Joachim Eilers (ALL, Allemagne) en 57"980
4. Eric Engler (ALL, Track Team Brandenburg) en 58"369
5. Hugo Haak (PBS, Pays-Bas) en 58"446
6. Kian Emadi­Coffin (GBR, Grande-Bretagne) en 58"933
7. Krzysztof Maksel (POL, Pologne) en 59"001
8. Simon Van Velthooven (NZL, HPSNZ Track Trade Team) en 59"148
9. Robin Wagner (TCH, République Tchèque) en 59"846
10. Fabian Puerta (COL, Colombie) en 59"955
11. Seiichiro Nakagawa (JAP, Cyclo Channel Tokyo) en 1'00"017
12. Hodei Mazquiaran (ESP, Espagne) en 1'00"069
13. Angel Pulgar (VEN, Venezuela) en 1'00"083
14. Andrey Kubeev (RUS, Russie) en 1'00"310
15. Francesco Ceci (ITA, Italie) en 1'00"362
16. Bernard Esterhuizen (AFS, Afrique du Sud) en 1'00"673
17. Christos Volikakis (GRE, Grèce) en 1'00"814
18. Alexander Quincy (TRI, Team Drive Phase Sport) en 1'01"048
19. Roberto Serrano (MEX, Mexique) en 1'01"148
20. Jonathan Matias Gatto (ARG, Argentine) en 1'03"117
21. Glenn O'shea (AUS, Australie) en 1'04"376

Keirin Messieurs :

Finale :

1. Matthew Crampton (GBR, Grande-Bretagne)
2. Tobias Wächter (ALL, Allemagne)
3. Shane Perkins (AUS, Australie)
4. Matthijs Buchli (PBS, Pays-Bas)
5. Christos Volikakis (GRE, Grèce)
6. Azizulhasni Awang (MAL, YSD Track Team)

Petite finale :

7. Erik Balzer (ALL, Team Erdgas) 2012
8. Njisane Phillip (TRI, Trinité et Tobago)
9. Sergio Aliaga (ESP, Reyno De Navarra Wrc Conor)
10. Lewis-Alexander Oliva (GBR, Team USN)
11. Eric Engler (ALL, Track Team Brandenburg)
12. Kazunari Watanabe (JAP, Cyclo Channel Tokyo)

Américaine Messieurs :

1. Espagne (Muntaner-Torres)
2. Belgique (De Buyst-De Ketele)
3. Russia (Ershov-Serov)
4. Great Britain (Doull-Dibben)
5. Denmark (Sylvest-Krigbaum)
6. Hong Kong (Cheung-Leung)
7. République Tchèque (Blaha-Hochmann)
8. France (Boudat-Brisse)
9. Autriche (Graf-Mueller)
10. Italie (Buttazzoni-Donato)
 
Omnium Dames :

Poursuite Individuelle :

1. Sarah Hammer (USA, Etats-Unis) en 3'28"658
2. Gillian Carleton (CAN, Canada) en 3'28"815
3. Laura Trott (GBR, Grande-Bretagne) en 3'28"955
4. Marlies Mejias Garcia (CUB, Cuba) en 3'31"782
5. Isabella King (AUS, Australie) en 3'33"485
6. Jolien D'hoore (BEL, Belgique) en 3'34"021
7. Leire Olaberria (ESP, Espagne) en 3'34"674
8. Katarzyna Pawlowska (POL, Pologne) en 3'35"788
9. Tamara Balabolina (RUS, Russie) en 3'37"853
10. Sofia Arreola (MEX, Mexique) en 3'39"787
11. Laurie Berthon (FRA, France) en 3'40"268
12. Simona Frapporti (ITA, Italie) en 3'40"357
13. Volha Masiukovich (BLR, Biélorussie) en 3'42"215
14. Sakura Tsukagoshi (JAP, Japon) en 3'44"367
15. Angie Sabrina (VEN, Venezuela) en 3'45"363
16. Cristina Irma (ARG, Argentine) en 3'47"564
17. Yao Pang (HKG, Hong Kong) en 3'50"110
18. Alzbeta Pavlendova (SVQ, Slovaquie) en 3'50"778

Elimination :

1. Sarah Hammer (USA, Etats-Unis)
2. Jolien D'hoore (BEL, Belgique)
3. Laurie Berthon (FRA, France)
4. Leire Olaberria (ESP, Espagne)
5. Isabella King (AUS, Australie)
6. Katarzyna Pawlowska (POL, Pologne)
7. Alzbeta Pavlendova  (SVQ, Slovaquie) 
8. Marlies Mejias Garcia (CUB, Cuba)
9. Sofia Arreola (MEX, Mexique)
10. Laura Trott (GBR, Grande-Bretagne)
11. Angie Sabrina (VEN, Venezuela)
12. Tamara Balabolina (RUS, Russie)
13. Simona Frapporti (ITA, Italie)
14. Yao Pang (HKG, Hong Kong)
15. Gillian Carleton (CAN, Canada)
16. Sakura Tsukagoshi (JAP, Japon)
17. Volha Masiukovich (BLR, Biélorussie)
18. Cristina Irma (ARG, Argentine)

500 mètres :

1. Marlies Mejias Garcia (CUB, Cuba) en 34"584
2. Laura Trott (GBR, Grande-Bretagne) en 35"007
3. Laurie Berthon (FRA, France) en 35"053
4. Tamara Balabolina (RUS, Russie) en 35"296
5. Leire Olaberria (ESP, Espagne) en 35"333
6. Jolien D'hoore (BEL, Belgique) en 35"416
7. Gillian Carleton (CAN, Canada) en 35"424
8. Sakura Tsukagoshi (JAP, Japon) en 35"886
9. Sarah Hammer (USA, Etats-Unis) en 35"947
10. Katarzyna Pawlowska (POL, Pologne) en 36"322
11. Simona Frapporti (ITA, Italie) en 36"330
12. Isabella King (AUS, Australie) en 36"350
13. Angie Sabrina (VEN, Venezuela) en 36"510
14. Alzbeta Pavlendova  (SVQ, Slovaquie) en 37"645
15. Cristina Irma (ARG, Argentine) en 37"669
16. Volha Masiukovich (BLR, Biélorussie) en 38"050
17. Yao Pang (HKG, Hong Kong) en 38"080
18. Sofia Arreola (MEX, Mexique) en 38"159

Classement final :

1. Sarah Hammer (USA, Etats-Unis) 19 pt
2. Laura Trott (GBR, Grande-Bretagne) 26 pt
3. Jolien D'hoore (BEL, Belgique) 27 pt
4. Marlies Mejias Garcia (CUB, Cuba) 33 pt
5. Isabella King (AUS, Australie) 38 pt
6. Leire Olaberria (ESP, Espagne) 42 pt
7. Laurie Berthon (FRA, France) 48 pt
8. Katarzyna Pawlowska (POL, Pologne) 49 pt
9. Gillian Carleton (CAN, Canada) 57 pt
10. Sofia Arreola (MEX, Mexique) 57 pt
11. Simona Frapporti (ITA, Italie) 62 pt
12. Tamara Balabolina (RUS, Russie) 64 pt
13. Angie Sabrina (VEN, Venezuela) 77 pt
14. Alzbeta Pavlendova (SVQ, Slovaquie) 79 pt
15. Volha Masiukovich (BLR, Biélorussie) 85 pt
16. Sakura Tsukagoshi (JAP, Japon) 88 pt
17. Cristina Irma (ARG, Argentine) 93 pt
18. Yao Pang (HKG, Hong Kong) 101 pt
Disqualifiée : Anna Nahirna (UKR, Ukraine)