FLASHS

Pros

Amstel Gold Race — La fusée Van der Poel

Publié le 21/04/2019 17:38

Quel final, quel suspens, Van der Poel s'offre l'Amstel Gold Race. Il devance au sprint Simon Clarke et Jakob Fulgsang. Chez les femmes, Kasia Niewiadoma était la plus forte et l'emporte devant Van Vleuten et Vos.

Le triptyque ardennais est lancé, l’Amstel Gold Race a ouvert le bal aujourd’hui. L’an dernier le Danois Michael Valgren l’avait emporté, tandis que Chantal Blaak avait levé les bras chez les femmes. 265,7 kilomètres étaient au programme pour les hommes et 127 kilomètres pour les dames. 

Echappée sur l'Amstel hommesEchappée sur l'Amstel hommes | © Trek Segafredo

Après 25 kilomètres une échappée de 9 coureurs se dessine, avec le Français Julien Bernard, Grega Bole, Jimmy Jansens, Michael Schar, Paolo Simion, Thomas Sprengers, Nick Van der Lijke, Tom Van Asbroeck et Aaron Verwilst. Ils seront rejoints par deux hommes, Marco Minaard et Jerome Baugnies. L’entente est bonne dans le groupe de tête, qui grapille du temps petit à petit. A l’avant du peloton on retrouve la Deceuninck Quick-Step et Astana, qui tentent de maintenir puis réduire l’écart. 

Grosse attaque de Mathieu Van der Poel (Corendon Circus) à 43 kilomètres de l’arrivée, suivi seulement par Izaguirre (Astana). Ils seront repris et Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) place une accélération à 37 kilomètres du but, accompagné par Jakob Fulgsang (Astana). Un trio est intercalé entre les hommes de tête et le peloton, avec Michal Kwiatkowski (Sky), Matteo Trentin (Mitchelton Scott) et Michael Woods (EF Education First). Ce dernier lâchera prise quelques minutes après. Dans la dernière ascension du Cauberg le duo de tête augmente son avance, en comptant 50 secondes sur ce qu’il reste du peloton et 20 secondes sur Kwiatkowski – Trentin. Maximiian Schachmann (Bora Hansgrohe) prend ses responsabilités et revient sur le duo Kwiatkowski – Trentin. Cela donne des idées aux autres, un groupe de contre est sorti du peloton avec Mathieu Van der Poel (Corendon Circus), le Breton Valentin Madouas (Groupama FDJ), l’Auvergnat Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Bjorg Lambrecht (Lotto Soudal), Bauke Mollema (Trek Segafredo) et Simon Clarke (EF Education First). 


Victoire de VDP sur l'AmstelVictoire de VDP sur l'Amstel | © Amstel Gold Race

Un final d’anthologie 

Le Danois Jakob Fulgsang (Astana) aura tenté à plusieurs reprises de lâcher le Français Alaphilippe, en vain. Il décide alors de moins collaborer, ce qui favorise le retour des poursuivants. Nous avons assisté à un super final, le groupe de contre revient juste à temps, à moins de 500 mètres de la ligne et le plus fort est une nouvelle fois le Néerlandais Mathieu Van der Poel (Corendon Circus). Après avoir roulé pour rentrer sur la tête de course, il sprinte et s’impose, chapeau. Il devance l’Australien Simon Clarke (EF Education First) et le Danois Jakob Fulgsang (Astana). Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) termine au pied du podium. Deux autres Français figurent dans le top 10 avec Valentin Madouas (Groupama-FDJ) 8ème et Romain Bardet (AG2R La Mondiale) 9ème.

Kasia Niewiadoma remporte l'AmstelKasia Niewiadoma remporte l'Amstel | © Amstel

Chez les féminines, l’échappée matinale était constituée de 7 unités et l’écart est rapidement monté à plus de 5 minutes. Aux alentours de la mi-course les attaques fusent dans le peloton avec l’enchainement des difficultés. Ça explose, il y a des groupes de partout. Les favorites reviennent sur l’échappée dans les 50 derniers kilomètres. On retrouve notamment Langvad, Van der Breggen, Hall, Penuela, Ludwig, Niewiadoma, Vos, Moolman-Pasio, Van Vleuten, Spratt, Fahlin, Vollering, Brand, Bastianelli, Longo Borghini et Deignan. A 30 kilomètres du final un trio ouvre la route, composé de Katie Hall (Boels Dolmans), Armanda Spratt (Mitchelton Scott) et Elisa Longo Borghini (Trek Segafredo). Dans l’avant dernière ascension du Cauberg la Polonaise Katarzyna Niewiadoma (Canyon Sram) fait le jump et revient sur la tête. Quelques kilomètres plus tard tout est à refaire, et l’Italienne Elisa Longo Borghini (Trek Segafredo) tente une nouvelle fois en solitaire. Mais il faudra finalement attendre la dernière montée du Cauberg pour voir Katarzyna Niewiadoma placer une énorme attaque et aller s’imposer après avoir résisté au retour de Van Vleuten. La sociétaire de Canyon-Sram remporte ainsi l’Amstel Gold Race devant la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten (Mitchelton Scott) et Marianne Vos (CCC) complète le podium. 

Classement Amstel Gold Race hommes :

  1. Mathieu Van der Poel (Corendon Circus) en 6h28'18'' 
  2. Simon Clarke (EF Education First) mt 
  3. Jakob Fulgsang (Astana) mt 
  4. Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) mt 
  5. Maximilian Schachmann (Bora Hansgrohe) mt 
  6. Bjorg Lambrecht (Lotto Soudal) mt 
  7. Alessandro De Marchi (CCC) mt 
  8. Valentin Madouas (Groupama FDJ) mt 
  9. Romain Bardet (AG2R La Mondiale) mt 
  10. Matteo Trentin (Mitchelton Scott) mt 

Classement Amstel Gold Race femmes :

  1. Katarzyna Niewiadoma (Canyon Sram) en 3h25'48'' 
  2. Annemiek Van Vleuten (Mitchelton Scott) mt 
  3. Marianne Vos (CCC) à 10'' 
  4. Annika Langvad (Boels Dolmans) à 10''
  5. Soraya Paladin (Alé Cipollini) à 10''
  6. Cecilie Ludwig (Bigla) à 10'' 
  7. Demi Vollering (Parkhotel Valkenburg) à 10'' 
  8. Marta Bastianelli (Virtu) à 30''
  9. Alison Jackson (Tibco SVB) à 30''
  10. 10.Elisa Balsamo (Valcar) à 30''

Par Maëlle Grossetête 

LOOK CYCLE INTERNATIONAL

MAURIENNE TOURISME 2

OISANS TOURISME

ABUS FRANCE 2020

INSCRIPTION EN LIGNE