FLASHS

Pros

Bilan 2017 — Le Top 5 des surprises

Publié le 24/12/2017 13:07

Il y avait de fortes chances pour que l'on ne parle pas d'eux en ces termes cette saison. Découvrez le cinq plus belles surprises de 2017.

N°1 : Postlberger en rose

Lukas Pöstlberger en roseLukas Pöstlberger en rose | © Sirotti

Qui aurait pu parier sur une victoire de Lukas Postlberger sur la 1ère étape du Giro, couru en Sardaigne ? Personne. Le nom de cet Autrichien de 25 ans était même inconnu du grand public. Equipier chez Bora-Hansgrohe, il préparait tout simplement le sprint pour son leader Sam Bennett quand un écart avec le peloton, sous la flamme rouge, s'est créé. La suite, on l'a connaît. Première grande victoire, maillot rose pour une journée, et un nom qui résonnera toujours dans la tête des spécialistes comme une des victoires les plus surprises de l'histoire des Grands Tours.

N°2 : Le Dauphiné de Fuglsang

Jakob FuglsangJakob Fuglsang | © Sirotti

Jakob Fuglsang a collectionné les places d'honneur depuis son début de carrière en 2005. Les top 10 du Danois, sur une ou trois semaines, sont légions dans son palmarès. Mais sur le dernier Critérium Dauphiné, Fuglsang a tout simplement mis à l'amende Froome, Porte et consorts. Vainqueur de deux étapes, avec un dernier jour d'anthologie en direction du Plateau de Salaison, il permettait à la formation Astana de nourrir de grands espoirs pour le Tour de France. Un duo de leaders avec Fabio Aru était imaginé, mais le Danois est vite rentré dans le rang avant d'abandonner suite à sa chute en direction de Peyragudes.

N°3 : Uran, un podium sur le Tour

Rigoberto Uran bat Chris Froome et Romain Bardet pour les bonificationsRigoberto Uran bat Chris Froome et Romain Bardet pour les bonifications | © ASO

Après deux podiums sur le Giro en 2013 et 2014, Rigoberto Uran semblait lentement perdre pied. Jouant toujours les classements généraux sur trois semaines, il n'avait depuis jamais semblé en mesure de jouer le maillot rose, jaune ou rouge. Mais ce mois de juillet 2017 pourrait bien donner un nouvel élan à la carrière du Colombien de 30 ans. Suspendu aux roues arrières de Froome et Bardet en montagne, Uran s'en sort avec une magnifique deuxième place. Et si 2018 lui offrait enfin une victoire sur une grande course ?

N°4 : Pierre Latour champion de France

Pierre LatourPierre Latour | © ASO

Nous connaissions Pierre Latour grimpeur, révélé en 2015 alors qu'il tenait tête à Alberto Contador et Nairo Quintana sur la Route du Sud. 2017 nous aura permis de découvrir Pierre Latour rouleur. Loin d'être parmi les principaux favoris de l'épreuve chronométrée nationale, le jeune homme d'Ag2r La Mondiale aura su être plus rapide que ses concurrents français. Et s'il tenait l'arme pour progresser sur les Grands Tours ?

N°5 : Le mois d'août de Dylan Teuns

Dylan TeunsDylan Teuns | © Sirotti

Puncheur de talent, Dylan Teuns aura connu un mois d'août faste. Tout d'abord sur le Tour de Wallonie, où il domine de main de maître les arrivées difficiles. Résultat, il remporte deux étapes et le général. Quelques jours plus tard, c'est sur le Tour de Pologne qu'il parvient à devancer les Bora-Hansgrohe emmenés par Rafal Majka et Peter Sagan. Fort de ce succès conquis dans l'est de l'Europe, le Belge termine son mois de rêve en décrochant la course la plus septentrionale du calendrier, l'Arctic Race of Norway. De quoi offrir une nouvelle arme à la BMC.

Adrien Godard