FLASHS

Pros

Critérium du Dauphiné : Le phénomène Van Aert

Publié le 13/06/2019 17:58

Critérium du Dauphiné, étape 5. Le belge Wout Van Aert continue sur sa lancée en s'imposant au sprint devant Sam Bennett, le grand favori du jour, et le français Julian Alaphilippe. Le maillot jaune reste sur les épaules de Yates.

Après le contre la montre d’hier, les coureurs retrouvent une étape en ligne tracée entre Boën-Sur-Lignon et Voiron (201km). Une étape relativement plate qui devrait sourire aux sprinters. Sam Bennett (Bora-Hansgrohe) est bien sûr le favori du jour mais ne sous-estimons pas Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma), vainqueur sur l’épreuve chronométrée d’hier mais aussi 2e et 3e sur chaque arrivée groupée de cette édition. Côté français, Clément Venturini (Ag2r La mondiale) et Lorrenzo Manzin (Vital Concept B&B Hôtels) pourraient aussi tenter leur chance dans les derniers hectomètres quand on sait ce qui peut se passer lors d’un sprint. Ce sera normalement la dernière arrivée massive de ce Dauphiné quand on voit le profil des étapes à suivre. La plupart des coureurs ne devraient pas tenter une échapée de loin dans le but de se préserver pour ce week end.

C’est sous un temps clément que le départ réel est donné et ce sont 3 courageux qui vont prendre la fuite. En effet, Yoann Bagot (Vital Concept B&B Hôtels) attaque dès le baissé de drapeau et est rapidement repris par Stéphane Rossetto (Cofidis), puis l’expérimenté Alessandro De Marchi (CCC Team). Ils se départageront les points du classement de la montagne et du classement par points répartis tout au long de l’étape. Après avoir compté 3 minutes d’avance, l’écart se réduit progressivement car derrière, ce sont 3 équipes qui prendront la chasse en main avec la Bora-Hansgrohe pour Bennett, la Deuceunink-Quick Step pour Alvaro Hodeg et la Mitchelton Scott du leader Adam Yates.

Le trio échappé de la 5e étapeLe trio échappé de la 5e étape | © Le Dauphiné

Les organismes sont marqués après ce début de Dauphiné et les coureurs ne s’emploient pas vraiment. La seule alerte pour le peloton proviendra peut être du vent qui souffle de côté et qui pourrait potentiellement créer des cassures dans les 40 derniers kilomètres avec des portions quelque peu dégagées. Le placement est primordial. A 25 kilomètres du but, l’avance des hommes de tête passe sous la minute juste avant d’entamer une longue ligne droite ce qui ne les avantages pas. De plus, la situation se tend à l’arrière à l’approche du sprint et le rythme s’accélère.

Le peloton à la poursuite des échappésLe peloton à la poursuite des échappés | © Le Dauphiné

L’écart est tout de même encore de 30 secondes à l’approche des 10 derniers kilomètres car le peloton n’arrive pas vraiment à s’organiser. Évidemment, De Marchi, en habitué des échappées, est au courant de l’information via l’oreillette et remet du braquet. Le trio se met à y croire et ne rechigne pas à l’effort. L’écart est encore de 10 secondes sous l’arche des 2 derniers kilomètres. C’est le moment choisi par l’Italien de tenter le tout pour le tout ! Il sera repris seulement sous la flamme rouge par Philippe Gilbert (Deuceuninck-Quick Step) et Edvald Boasson Hagen (Team Dimension Data) qui, sachant que le dernier kilomètre est tortueux, tentent d’anticiper en faisant le kilomètre. Ils réussissent à creuser un bon trou mais les coéquipiers de Bennett veillent au grain et ramènent tout le monde dans le rang à 500 mètres de la ligne.

Gilbert et Boasson Hagen fontle kilomètreGilbert et Boasson Hagen fontle kilomètre | © Sirotti

Cependant, les nombreux virages qui suivent font de ce sprint une originalité, et à ce jeu là, c’est le spécialiste du cyclo-cross Wout Van Aert (Team Jumbo-Visma) qui maîtrise le mieux cette arrivée. Dans la roue de Julian Alaphilippe (Deuceunink-Quick Step) quand ce dernier commence à produire son effort, il sera plus explosif que le français pour retrouver la victoire, lui qui a déjà gagné sur le contre la montre d’hier. Phénoménal ! Sam Bennett, qui a probablement fait une erreur est venu chiper la deuxième place à Alaphilippe sur la ligne. Les français réalisent un bon tir groupé avec le vainqueur de la Primavera à la troisième place, Lorrenzo Manzin 4e et Clément Venturini 5e. Van Aert conforte ainsi sa première place au classement par points et remonte à la 5e place du général grâce au jeu des bonifications. Mis à part cela, ce dernier classement est inchangé et Adam Yates portera bien le maillot jaune et bleu demain, lors d’une étape qui n’est pas de haute montagne mais qui comprendra plusieurs difficultés. Un terrain propice pour les échappées.

 

Classement étape 5 :

1. Wout Van Aert (BEL, Team Jumbo-Visma) en 5h00’34’’ (b:10’’)
2. Sam Bennett (IRL, Bora-Hansgrohe) mt (b:6’’)
3. Julian Alaphilippe (FRA, Deuceunink-Quick Step) mt (b:4’’)
4. Lorrenzo Manzin (FRA, Vital Concept B&B Hôtels) mt
5. Clément Venturini (FRA, Ag2r La Mondiale) mt
6. Edvald Boasson Hagen (NOR, Team Dimension Data) mt
7. Zdenek Stybar (TCH, Deuceunink-Quick Step) mt
8. Sonny Colbrelli (ITA, Barhain-Merida) mt
9. Philippe Gilbert (BEL, Deuceunink-Quick Step) mt
10. Mads Wurtz Schmidt (DAN, Team Katusha-Alpecin) mt

Classement général provisoire :

1. Adam Yates (GBR, Mitchelton Scott) en 17h28’00’’
2. Dylan Teuns (BEL, Barhain-Merida) à 4’’
3. Tejay Van Garderen (USA, EF Education First) à 6’’
4. Jakob Fuglsang (DAN, Astana) à 7’’
5. Wout Van Aert (BEL, Team Jumbo-Visma) à 20’’
6. Steven Kruijswijk (NED, Team Jumbo-Visma) à 24’’
7. Thibaut Pinot (FRA, Groupama FDJ) à 25’’
8. Emanuel Buchmann (ALL, Bora-Hansgrohe) à 26’’
9. Alexey Lutsenko (KAZ, Astana) à 30’’
10. Nairo Quintana (COL, Movistar) à 40’’

 

Par Nathan Malo

Oisans 2ème Semaine

INSTAGRAM

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES