FLASHS

Pros

Critérium du Dauphiné : Teuns nouveau maillot jaune

Publié le 10/06/2019 16:45

Après une étape comme on les aime, c'est un duo qui s'est joué la gagne sur cette seconde étape. Dylan Teuns (Bahrain Merida) renoue avec la victoire et prend par la même occasion le maillot de leader devant Guillaume Martin.

Avec la victoire hier d’Edvald Boasson Hagen sur la première étape du Critérium du Dauphiné à Jussac, l’épreuve a pris la direction de Craponne-sur-Arzon, après un départ de Mauriac. Avec pas moins de 8 ascensions, cette nouvelle étape accidentée pouvait sourire aux puncheurs. 

Profil de la 2ème étapeProfil de la 2ème étape | © PCS

Les 90 premiers kilomètres au coeur du Cantal sont en effet très accidentés, en revanche, la deuxième partie est moins raide mais à 18km de l’arrivée se trouve une côte à 9% de moyenne. Les costauds pouvaient s’en donner à coeur jour pour une arrivée en petit groupe, de même que la veille. C’est un profil en forme de peigne qui est proposé aux coureurs en ce lundi de pentecôte. Et parmi les pics, 3 cols de seconde catégorie, 4 cols de troisième catégorie et 1 de quatrième catégorie. Les coureurs se sont élancés sous une pluie battante où la température avoisinait les 10°C.

L'échappée royale de ce début d'étapeL'échappée royale de ce début d'étape | © Le Dauphiné

Les hostilités ne se sont pas fait attendre puisque dès le premier grimpeur, situé à 11km de départ, une échappée royale est constituée où figurent des grands noms comme Tom Dumoulin (Sunweb), Gorka Izagirre (Movistar), Alessandro De Marchi (CCC), David Gaudu (Groupama-FDJ), Benoit Cosnefroy (AG2R La Mondiale), Emanuel Buchmann (Bora-Hansgrohe), Julian Alaphilippe et Remi Cavagna (Deceuninck-Quickstep). Ils sont alors d’abord 14 à ouvrir la route puis 13 puisque Michal Kwiatkowski (Ineos) s’est finalement relevé pour épauler ses leaders. C’est d’ailleurs la formation de Nicolas Portal qui contrôle le rythme du peloton et maintient l’écart qui ne passe pas les 2min. Derrière, quelques coureurs posent pied à terre et abandonnent à l’image de Steve Cummings (Dimension Data), Geoffrey Soupe et Nacer Bouhanni (Cofidis), Fabian Doubey (Wanty Groupe Gobbert). 

Le train Ineos au commande du pelotonLe train Ineos au commande du peloton | © Le Dauphiné

A 83km de l’arrivée, proche de sa terre natale (Clermont-Ferrand), Remi Cavagna profite du ravitaillement pour partir en solo. L’échappée est finalement rattrapée par le peloton à 34km de l’arrivée mais aussitôt reprise, ça ressort derrière avec 4 nouveaux attaquants. C’est une course passionnante qui nous est livrée à moins de 30km de Craponne-sur-Arzon malgré des conditions climatiques plus que déplorables. Ils sont finalement 12 à évoluer avec plus d’une minute sur le peloton à l’entame de la dernière ascension, la côte de Saint Victor sur Arlanc (3,2km à 8,9%). Parmi eux, Alexey Lustenko (Astana), Philippe Gilbert (Deceuninck-Quickstep), Dylan Steuns (Bahrain Merida), Guillaume Martin (Wanty Groupe Gobbert).. Le peloton est quant à lui divisé en de nombreux groupes, il y en a de partout après l’attaque de Thibaut Pinot (Groupama-FDJ).  

 

 

Le duo Teuns-Martin filant vers la victoireLe duo Teuns-Martin filant vers la victoire | © SIrotti

Un final palpitant ! Deux hommes parviennent à prendre l’ascendant : Guillaume Martin (Wanty Groupe Gobbert) et Dylan Teuns (Bahrain Merida), après avoir attaqués dans les dernières rampes de l’ascension finale sont en tête à 5km de l’arrivée. Seulement 15 sec d’avance au 2km mais ce sera suffisant pour devenir le nouveau porteur du maillot jaune. Derrière eux, 9 coureurs dont Adam Yates (Michelton-Scott), Chris Froome (Ineos), Nairo Quintana (Movistar), Jakob Fuglsang (Astana) et un Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) intenable qui se montre offensif dans ce final. 

La victoire de Dylan TeunsLa victoire de Dylan Teuns | © A.S.O

Au lendemain de son 26ème anniversaire, le Normand Guillaume Martin (Wanty Groupe Gobbert) va finalement s’incliner au sprint face à Dylan Teuns (Bahrain Merida) qui réalise le doublé en prenant la tête du classement général. Cela faisait presque 2 ans que le coureur de la Bahrain Merida n’avait pas levé les bras. Jakob Fuglsang (Astana) règle le sprint des 9 poursuivants et prend ainsi quelques secondes de bonifications. Pour Romain Bardet (AG2R La Mondiale), l’étape est plus compliquée, le régional perd une trentaine de seconde sur la ligne après avoir lâchée dans la dernière difficulté.

Demain, 180km sont au programme où les sprinteurs pourront s’illustrer à l’arrivée disputée à Riom. 

 

Classement étape 2 :

  1. Dylan Teuns (Bahrain Merida) en 4h12’42“
  2. Guillaume Martin (Wanty Groupe Gobbert) à mt“
  3. Jakob Fuglsang (Astana) à 13“
  4. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ à mt“
  5. Michael Woods (EF Education First) à mt“
  6. Alexey Lutsenko (Astana) à mt“
  7. Petr Vakoc (Deceunick-Quickstep) à mt“
  8. Nairo Quintana (Movistar) à mt“
  9. Wout Poels (Ineos) à mt“
  10. Adam Yates (Michelton-Scott) à mt“

Classement général provisoire : 

  1. Dylan Teuns (Bahrain Merida) en 7h37’03“
  2. Guillaume Martin (Wanty Groupe Gobbert) à 3“
  3. Jakob Fuglsang (Astana) à 20“
  4. Alexey Lutsenko (Astana) à 21“
  5. Nairo Quintana (Movistar) à 24“
  6. Michael Woods (EF Education First) à mt“
  7. Wout Poels (Ineos) à mt“
  8. Chris Froome (Ineos) à mt“
  9. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ à mt“
  10. Adam Yates (Michelton-Scott) à mt“
Par Jade WIEL

abus JUIN

KTM

Meribel juin 2019
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
mercredi 12 juin 2019
dimanche 23 juin 2019
vendredi 28 juin 2019
dimanche 30 juin 2019
samedi 06 juillet 2019
dimanche 07 juillet 2019
jeudi 11 juillet 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES