FLASHS

Pros

Grimpeurs d'exception

Publié le 13/08/2011 18:20

Tour de l'Ain # 4. Le Grand-Colombier a sacré Moncoutié et Pinot, deux grimpeurs français d'exception, symbolisant la passation de pouvoir entre deux générations.

Perdus dans la montagnePerdus dans la montagne | © Sirotti

La loi de la montagne a encore frappé. Cette loi, implacable, à laquelle nul ne peut se soustraire. Impossible de tricher avec elle. La montagne est juste car elle établit une hiérarchie indiscutable. Les meilleurs sont à l'avant, point. La quatrième et dernière étape du Tour de l'Ain l'a une nouvelle fois prouvée. Avec l'arrivée au sommet du col du Grand-Colombier, les favoris de la course sont livrés à eux-mêmes, face à la pente, atrocement abrupte, avec pour obsession de maîtriser le rythme effréné de leur respiration. On ne s'improvise pas grimpeur. Le coup de pédale, le rythme cardiaque ne sont plus les mêmes dès qu'il s'agit de titiller les sommets. Et aujourd'hui, retrouver Thibaut Pinot (FDJ) et David Moncoutié (Cofidis) en tête dans le Grand-Colombier est tout sauf une surprise. L'ascension de ce col, considéré comme l'un des plus durs de France, à juste titre (18 km à 7% de moyenne), nous a offert l'illustration de la passation de pouvoir entre deux générations de grimpeurs.

David Moncoutié est au crépuscule de sa carrière. Le Lotois effectue sur ce Tour de l'Ain ses derniers tours de roues dans le cyclisme professionnel. Sa carrière n'a pris sens que dans la montagne. Trois fois meilleur grimpeur du Tour d'Espagne, un record, Moncoutié n'a connu le succès qu'à travers les étapes très accidentées. Thibaut Pinot, lui, est annoncé comme l'un des futurs grands grimpeurs mondiaux. A seulement 21 ans, il s'est révélé en remportant le Tour du Val d'Aoste – une référence – et s'est illustré sur les deux dernières éditions du Critérium du Dauphiné. En remportant la deuxième étape du Tour de l'Ain à Bellignat jeudi dernier, il s'était affirmé comme le favori à la victoire finale. Mais il avait perdu tout espoir de bien figurer au général après avoir été piégé hier par les attaques innombrables entre Nantua et Lélex, cédant le paletot de leader à Wout Poels (Vacansoleil-DCM).

David Moncoutié fend la foule en direction d'un troisième succès d'étape dans le Tour d'EspagneDavid Moncoutié fend la foule en direction d'un troisième succès d'étape dans le Tour d'Espagne | © Sirotti

On pensait le Néerlandais capable de tenir le coup sur les 134,8 kilomètres entre Belley et le sommet du Grand-Colombier. Impressionnant de facilité hier, Poels a montré ses limites dans la haute-montagne, non sans avoir montré une admirable résistance. Dès le pied de l'ascension, les attaques fusent. Moncoutié, Pinot mais aussi Taaramae (Cofidis) tentent de déstabiliser le Maillot Jaune. Celui-ci tient… un moment seulement. A moins de dix kilomètres de l'arrivée, il cède suite à une énième escarmouche de Taaramae. L'Estonien emmène dans sa roue Moncoutié et Pinot, mais à six kilomètres du sommet, à bout de forces, il doit les laisser filer. David Moncoutié fait alors toute l'ascension en tête, ne demandant pas de relais à son compagnon, de quinze années plus jeune que lui. A quelques hectomètres de l'arrivée, Thibaut Pinot place un démarrage et s'en va remporter sa deuxième étape sur ce Tour de l'Ain. La plus belle, incontestablement. David Moncoutié, lui, remporte le classement général de l'épreuve après avoir relégué Wout Poels à 1'08". Le Néerlandais finit deuxième de l'épreuve pour la seconde année consécutive. Dans le top 10 final, on notera la présence de deux colombiens Atapuma (9ème) et Chapalud (5ème) mais aussi celle de Warren Barguil, dixième à seulement dix-neuf ans.

Classement 4ème étape :

1. Thibaut Pinot (FRA, FDJ) les 134,8 km en 3h45'17"
2. David Moncoutié (FRA, Cofidis) à 3 sec.
3. Leopold König (TCH, Team Netapp) à 1'04"
4. Darwin Atapuma (COL, Colombia es Pasion-Café de Colombia) m.t.
5. Wout Poels (PBS, Vacansoleil-DCM) à 1'08"
6. Maxime Méderel (FRA, BigMat-Auber 93) à 1'13"
7. Robinson Chapalud (COL, Colombia es Pasion-Café de Colombia) à 1'14"
8. Rein Taaramae (EST, Cofidis) à 2'50"
9. John Gadret (FRA, Ag2r La Mondiale) à 3'40"
10. Hector Paez (COL, Colombia es Pasion-Café de Colombia) à 3'41"

Classement général :

1. David Moncoutié (FRA, Cofidis) en 14h"05'55
2. Wout Poels (PBS, Vacansoleil-DCM) à 43 sec.
3. Leopold König (TCH, Team NetApp) à 1'31"
4. Maxime Médérel (FRA, BigMat–Auber 93) à 1'48"
5. Robinson Chalapud (COL, Colombia es Pasion-Café de Colombia) à 3'26"
6. Pierre Rolland (FRA, Team Europcar) à 3'53"
7. John Gadret (FRA, Ag2r La Mondiale) à 4'14"
8. Jean-Christophe Péraud (FRA, Ag2r La Mondiale) à 4'18"
9. Darwin Atapuma (COL, Colombia es Pasion-Café de Colombia) à 4'30"
10. Warren Barguil (FRA, Eq. de France Espoirs) à 4'31"

Mavic nov18

Instagram Vélo101

Tacx semaine 3et4 nov18

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES