FLASHS

Pros

Interview d'Anthony Jullien : une âme de meneur

Publié le 26/01/2021 18:11

Après 4 années au sein du Chambéry Cyclisme Formation, Anthony Jullien a rejoint la World Tour d'AG2R Citroën Team. Il nous parle de ses années au CCF, de sa préparation hivernale et de son amour pour les Classiques.

Anthony Jullien chez les pros en 2021Anthony Jullien chez les pros en 2021 | © KBLB

« Doucement mais surement », une phrase qui semble te convenir. Tu as enfin décroché un contrat professionnel avec AG2R Citröen Team après 4 années au CCF. C’est une vraie satisfaction pour toi ? 

Oui c’est vraiment une satisfaction car c’était un réel objectif depuis mon arrivée au CCF. Doucement mais sûrement oui, mais c’est surtout que j’ai toujours travaillé pour progresser et passer les étapes. Forcément le travail prend du temps mais quand ça paie à la fin, c’est une vraie satisfaction ! 

Que retiens-tu de tes 4 années de formation au CCF ? Quel a été ton meilleur souvenir ? 

J’ai passé 4 superbes années au CCF, c’est une vraie petite famille puisque l’on habite tous ensemble quasiment toute l’année. On a la chance de vivre pleins de choses ensemble, que ce soit sur le vélo ou même en dehors lors des moments de détente. Il y a pleins de souvenirs, je peux souligner les stages à la Rosière de Décembre par exemple en moments plus conviviaux. Sinon sur le vélo, la Sportbreizh avec une équipe très soudée, ou encore le podium au TTT N1 l’an passé. Tout ça c’était uniquement l’an dernier, il y a beaucoup d’autres bons souvenirs. 

Tu étais un élément moteur, avec une aisance pour mener le groupe et guider tes coéquipiers. Est-ce quelque chose que tu affectionnes particulièrement ? 

J’ai toujours apprécié avoir ce rôle alors forcément au début j’ai appris des plus grands, puis j’ai essayé de remplir ce rôle de la meilleure des manières. Je pense que c’est une qualité importante qui me servira autant sur le vélo que en dehors, tant mieux que je sois à l’aise avec ça. 

Comment se déroule ta préparation hivernale pour le moment ? As-tu pratiqué des sports d’hiver pour varier les activités ? 

Ma préparation se déroule bien, aucun pépin physique ni de blessure donc c’est le principal. J’ai pas mal diversifié mes activités lors du premier mois d’entraînement, et ensuite je me suis plus concentrée sur la route. Je viens juste de finir le stage en Espagne avec l’équipe, qui s’est super bien déroulé. 

Au sommet du Petit Saint-Bernard durant un stageAu sommet du Petit Saint-Bernard durant un stage | © CCF

Tu rentres juste de stage en Espagne avec ta nouvelle formation, comment se passe ton intégration ? 

Il y a un super groupe, l’ambiance était vraiment bonne avec un bon équilibre entre les moments conviviaux et le sérieux dans le travail. On a pu faire connaissance avec tous les coureurs puisque l’on avait été privé des stages en Décembre. C’était vraiment un bon stage ! 

Quels sont les principaux axes de travail au sein de ce stage ? 

Durant le stage on a pu faire beaucoup de volume et également travailler en petits groupes les différentes qualités de chacun. Pour ma part j’ai souvent été dans le groupe « sprint ».

Comment imagines-tu ton rôle chez AG2R Citroën Team ? 

Je vais avoir un rôle d’équipier ce qui est logique puisque j’arrive dans l’équipe, et que j’ai encore beaucoup à apprendre mais le programme qu’on me propose est très réfléchi. J’ai un chouette calendrier avec des classes 1, où peut-être je pourrais avoir ma chance. Il faudra saisir ces opportunités sur ce type de courses, parfois moins stéréotypées qu’en World Tour. 

As-tu des courses qui te font rêver ? Ou tu aimerais particulièrement t’illustrer à l’avenir ? 

Les classiques sont vraiment les épreuves qui me font rêver. A l’avenir j’ai envie de découvrir les grandes classiques, mais pour le moment ce sera plutôt la découverte de ce type de courses sur le GP Samyn, le Grand-Prix l’Escaut… 

Par Maëlle Grossetête 

INSCRIPTION EN LIGNE