FLASHS

Pros

Ivan Basso rajoute son nom sur le trophée

Publié le 30/05/2010 22:45

Giro # 21. La 93ème édition du Tour d'Italie revient au Lombard Ivan Basso devant David Arroyo et Vincenzo Nibali. L'ultime étape est remportée par Gustav-Erik Larsson.

Ivan Basso roi du Giro 2010Ivan Basso roi du Giro 2010 | © SirottiAu terme de trois semaines merveilleusement exaltantes, fantastiquement captivantes, terriblement éprouvantes aussi, c'est donc Ivan Basso (Liquigas-Doimo) qui est entré le premier, Maillot Rose sur le dos, dans les arènes de Vérone, théâtre du bout du Tour d'Italie 2010. Il en aura fallu du courage, de la ténacité, de la détermination, pour venir à bout de ce Giro. Sur le papier déjà, le tracé de cette course rose aux 101 ans révolus apparaissait redoutable. Sur le terrain, il l'aura été bien plus encore. Des conditions atmosphériques difficiles avec de la pluie près d'un jour sur deux. Des routes propices aux embuscades. Et des favoris qui ne se seront jamais ménagés, rares étant les jours où ils n'auront pas été soumis à rude épreuve. Pour gagner, il aura fallu demeurer vigilant jour après jour, se battre au quotidien et ne jamais baisser les bras.

Ivan Basso l'a donc fait. Sa victoire relève de l'expérience. Le Lombard aura couru devant aux Pays-Bas, évitant les incidents de course qui auront amoindri ses adversaires. Puis il aura marqué les esprits en s'adjugeant, avec une prodigieuse équipe Liquigas-Doimo, le contre-la-montre par équipes de Cuneo. Malheureusement les acquis obtenus auront été réduits à néant dans l'étape des routes blanches, quand une chute à un moment stratégique l'aura écarté des premières positions et contraint à une longue chasse. Dès lors distancé par les autres candidats à la victoire finale, c'est dans les Dolomites qu'Ivan Basso aura bâti son sacre. D'abord en assommant chacun de ses adversaires dans la montée du Zoncolan, dimanche dernier. Ensuite en gérant dans l'ascension chronométrée du Plan de Corones mardi pour frapper un grand coup dans le Mortirolo vendredi et s'emparer du Maillot Rose, qu'il ramène à Vérone aujourd'hui.

Le Giro 2010 se conclut dans les arènes de VéroneLe Giro 2010 se conclut dans les arènes de Vérone | © SirottiUn contre-la-montre final, long de 15 kilomètres, est encore au programme de la journée. Mais les jeux sont faits au classement général, qu'Ivan Basso est assuré de s'adjuger. Assuré ou presque car s'il n'est plus qu'à 15 bornes d'un second triomphe dans le Tour d'Italie, Ivan Basso garde en mémoire la chute qui aurait pu être fatale à Denis Menchov l'année dernière sur les pavés romains. Une victoire n'est jamais acquise tant que la ligne d'arrivée n'a pas été franchie, alors le grimpeur lombard demeurera prudent dans son approche de ce qui constitue pour lui la dernière ligne droite. Prudent mais efficace néanmoins. Il termine 15ème du contre-la-montre à 42 secondes du lauréat. Il augmente ainsi son avance sur son dauphin David Arroyo (Caisse d'Epargne), 47ème à 1'18", favorisé par la fugue de L'Aquila mais néanmoins 2ème du Giro.

A 6500 mètres du but, Vincenzo Nibali et Michele Scarponi à égalité sur la troisième marche du podium.

Les deux premières marches du podium étaient acquises pour Ivan Basso comme pour David Arroyo. Restait toutefois à déterminer qui de Vincenzo Nibali (Liquigas-Doimo) ou de Michele Scarponi (Androni Giocattoli) accompagnerait les deux premiers du classement général sur le podium ce soir. Les deux Italiens évoluent ce matin dans un temps quasiment similaire. Seule une petite seconde, au profit de Vincenzo Nibali, les sépare après trois semaines de course. Voilà le grand enjeu de ce contre-la-montre final, même si l'avantage va à Nibali, non seulement crédité d'une seconde d'avance mais aussi meilleur rouleur que Scarponi. Pourtant, le duel que vont se livrer les deux hommes va maintenir le suspense le plus longtemps possible. Ce contre-la-montre individuel est en effet marqué par une ascension de 4500 mètres à 4,6 % située à mi-parcours. Un chronomètre intermédiaire va donner la tendance au sommet de la côte.

Vincenzo Nibali s'assure la troisième marche du podiumVincenzo Nibali s'assure la troisième marche du podium | © SirottiEt à 6,5 kilomètres du terme du Tour d'Italie, la balance est strictement équilibrée entre Vincenzo Nibali et Michele Scarponi. Parti à fond, Scarponi signe le 4ème temps intermédiaire et précède alors Nibali d'une seconde, revenant ainsi à une stricte égalité au classement général. Mais dans la partie descendante, Vincenzo Nibali met à profit ses qualités de descendeur, rasant les barrières dans les virages les plus serrés, pour finalement refaire son retard et conforter son avantage au classement général. Le coureur sicilien termine en trombe et se classe 5ème à 23 secondes dans ce contre-la-montre. Michele Scarponi, lui, finit 9ème à 35 secondes. Le chronomètre en a ainsi décidé. C'est Vincenzo Nibali qui rejoindra Ivan Basso et David Arroyo sur le podium dressé dans l'enceinte des arènes de Vérone pour une fastueuse cérémonie.

La victoire d'étape, elle, revient pour l'anecdote au Suédois Gustav-Erik Larsson (Team Saxo Bank). Le rouleur remporte la vingt-et-unième et dernière étape du Giro avec 2 secondes d'avance sur Marco Pinotti (Team HTC-Columbia), 17 secondes d'avance sur Alexandre Vinokourov (Astana) et 22 secondes d'avance sur Cadel Evans (BMC Racing Team). Premier coureur français au classement général, le Champenois John Gadret (Ag2r La Mondiale), remarquable dans la montagne, termine 13ème à 23'03". A 32 ans, quatre ans après un premier succès qui en annonçait beaucoup d'autres à l'époque – c'était juste avant que n'éclate l'affaire Puerto et qu'il finisse par admettre une tentative de dopage – Ivan Basso triomphe pour la deuxième fois de sa carrière dans le Tour d'Italie. Et se prend maintenant à rêver d'une grande performance dans le Tour de France, dont il retrouvera les routes en juillet prochain, après cinq ans d'absence.

Toutes les photos du Giro.

Classement 21ème étape :

1. Gustav-Erik Larsson (SUE, Team Saxo Bank) les 15 km en 20'19"
2. Marco Pinotti (ITA, Team HTC-Columbia) à 2 sec.
3. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) à 17 sec.
4. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) à 22 sec.
5. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas-Doimo) à 23 sec.
6. Ignatas Konovalovas (LIT, Cervélo TestTeam) m.t.
7. Bradley Wiggins (GBR, Team Sky) à 29 sec.
8. Cameron Meyer (AUS, Garmin-Transitions) à 32 sec.
9. Michele Scarponi (ITA, Androni Giocattoli) à 35 sec.
10. Tom Stamsnijder (PBS, Rabobank) à 37 sec.
Classement complet

Classement général final :

1. Ivan Basso (ITA, Liquigas-Doimo) en 87h44'01"
2. David Arroyo (ESP, Caisse d'Epargne) à 1'51"
3. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas-Doimo) à 2'37"
4. Michele Scarponi (ITA, Androni Giocattoli) à 2'50"
5. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) à 3'27"
6. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) à 7'06"
7. Richie Porte (AUS, Team Saxo Bank) à 7'22"
8. Carlos Sastre (ESP, Cervélo TestTeam) à 9'39"
9. Marco Pinotti (ITA, Team HTC-Columbia) à 14'20"
10. Robert Kiserlovski (CRO, Liquigas-Doimo) à 14'51"
Classement complet

Classement par points :

1. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) 150 pt
2. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) 128 pt
3. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas-Doimo) 116 pt
4. Michele Scarponi (ITA, Androni Giocattoli) 110 pt
5. Ivan Basso (ITA, Liquigas-Doimo) 105 pt
6. Marco Pinotti (ITA, Team HTC-Columbia) 74 pt
7. Jérôme Pineau (FRA, Quick Step) 69 pt
8. Filippo Pozzato (ITA, Team Katusha) 67 pt
9. Damiano Cunego (ITA, Lampre-Farnese Vini) 64 pt
10. John Gadret (FRA, Ag2r La Mondiale) 64 pt
Classement complet

Classement de la montagne :

1. Matthew Lloyd (AUS, Omega Pharma-Lotto) 56 pt
2. Ivan Basso (ITA, Liquigas-Doimo) 41 pt
3. Johann Tschopp (SUI, Bbox Bouygues Telecom) 38 pt
4. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) 35 pt
5. Michele Scarponi (ITA, Androni Giocattoli) 25 pt
6. Ludovic Turpin (FRA, Ag2r La Mondiale) 20 pt
7. Rubens Bertogliati (SUI, Androni Giocattoli) 16 pt
8. Simone Stortoni (ITA, Colnago-CSF Inox) 16 pt
9. Alexandre Vinokourov (KAZ, Astana) 15 pt
10. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas-Doimo) 15 pt
Classement complet

Classement des jeunes :

1. Richie Porte (AUS, Team Saxo Bank) en 87h51'23"
2. Robert Kiserlovski (CRO, Liquigas-Doimo) à 7'29"
3. Bauke Mollema (PBS, Rabobank) à 12'19"
4. Steven Kruijswijk (PBS, Rabobank) à 30'05"
5. Francis De Greef (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 42'46"
6. Valerio Agnoli (ITA, Liquigas-Doimo) à 1h20'30"
7. Rigoberto Uran (COL, Caisse d'Epargne) à 1h29'44"
8. Jan Bakelandts (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 1h30'18"
9. Marcel Wyss (SUI, Cervélo TestTeam) à 1h37'33"
10. Branislau Samoilau (BLR, Quick Step) à 1h38'40"
Classement complet

Classement par équipes :

1. Liquigas-Doimo (ITA) en 262h04'40"
2. Rabobank (PBS) à 24'21"
3. Caisse d'Epargne (ESP) à 1h05'55"
4. Ag2r La Mondiale (FRA) à 1h10'16"
5. Omega Pharma-Lotto (BEL) à 1h10'45"
6. Team Saxo Bank (DAN) à 1h42'45"
7. Cervélo TestTeam (SUI) à 2h06'16"
8. Androni Giocattoli (ITA) à 2h22'33"
9. Team Katusha (RUS) à 2h23'30"
10. Bbox Bouygues Telecom (FRA) à 2h31'15"
Classement complet

Fulcrum Speed 40 DB_Novembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020
samedi 23 mai 2020
dimanche 09 août 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES