FLASHS

Pros

La Belgique retrouve le sourire

Publié le 14/04/2010 22:00

Flèche Brabançonne. La 50ème édition de l'épreuve belge revient à Sebastien Rosseler. Il bat De Gendt et Van De Walle au terme d'une échappée de 170 kilomètres.

Première victoire pour RadioShackPremière victoire pour RadioShack | © Tour de l'AlgarveA l'heure où les classiques flandriennes vont laisser la place aux classiques ardennaises, il apparaît une première constatation évidente. La réorganisation du calendrier belge pensée l'hiver dernier est allée dans le sens de la logique. Plus "ardennaise" que "flandrienne", la Flèche Brabançonne autrefois disputée en pleine campagne des classiques pavées a cédé sa position dominicale à Gand-Wevelgem pour hériter d'une place en milieu de semaine mais en prélude aux classiques ardennaises. Par tradition à mi-chemin entre les deux genres, l'épreuve belge tire désormais un trait d'union entre les pavés de l'Enfer et les bosses de l'Amstel. Il en a découlé un nouveau parcours, entre Louvain et Overijse, dont la finale est désormais dessinée sur cinq boucles d'un circuit de 12,7 kilomètres. Un circuit à destination des hommes en forme.

Seconde constatation au moment d'aborder la seconde partie des classiques de printemps. La Belgique a quasiment fait chou blanc dans les grandes courses du calendrier belge jusqu'à présent. Il n'y a bien eu que Jens Keukeleire pour offrir un succès à ses compatriotes du côté de Nokere, sans quoi toutes les autres épreuves sont revenues à des coureurs étrangers. Ca n'était encore tout simplement jamais arrivé ! Alors la Belgique voit d'un très bon œil se former une échappée matinale de six coureurs sur les routes de la Flèche Brabançonne. A son bord figurent Thomas De Gendt (Topsport Vlaanderen-Mercator), Nico Eeckhout (An Post-Sean Kelly), Alexander Gottfried (Netapp), Enrico Peruffo (Carmiooro-NGC), Sebastien Rosseler (RadioShack) et Jurgen Van De Walle (Quick Step).

Si les hommes de tête obtiennent jusqu'à 8'40" d'avance, personne ne les voit franchement aller au bout. Encore moins avec un quatuor poursuivant composé de Gilbert, Leukemans, Martens et Voeckler, partis à leur poursuite sur le circuit final en l'absence de véritable coordination entre les équipes absentes en tête de course. Et pourtant, les échappés résistent à leurs chasseurs. Réduits à De Gendt, Rosseler et Van De Walle à l'amorce du dernier tour, ils vont conserver un avantage certain sur leurs adversaires pour se départager au sprint à Overijse. Là, c'est l'affaire de Sebastien Rosseler, qui règle Thomas De Gendt et Jurgen Van De Walle après 170 kilomètres d'échappée. En forme mais précédés par plus malins, Philippe Gilbert et Thomas Voeckler se classent 5ème et 6ème.

Classement :

1. Sébastien Rosseler (BEL, RadioShack) les 200,5 km en 4h45'07"
2. Thomas De Gendt (BEL, Topsport Vlaanderen-Mercator) m.t.
3. Jurgen Van De Walle (BEL, Quick Step) m.t.
4. Paul Martens (ALL, Rabobank) à 43 sec.
5. Philippe Gilbert (BEL, Omega Pharma-Lotto) m.t.
6. Thomas Voeckler (FRA, Bbox Bouygues Telecom) m.t.
7. Björn Leukemans (BEL, Vacansoleil) à 46 sec.
8. Greg Van Avermaet (BEL, Omega Pharma-Lotto) à 57 sec.
9. Oscar Freire (ESP, Rabobank) m.t.
10. Daniel Moreno (ESP, Omega Pharma-Lotto) m.t.