FLASHS

Pros

La gazette du Giro

Publié le 24/05/2018 08:20

Sur cette 17ème étape, Elia Viviani a encore une fois réglé le sprint massif en devançant Sam Bennett. Il s’est adjugé sa quatrième victoire et a conforté un peu plus son maillot cyclamen

elia viviani Cyclamen Giroelia viviani Cyclamen Giro | © Sirotti 

Sous une pluie battante, Elia Viviani (Quick Step Floors) a encore une fois parfaitement dominé son sujet à Iseo pour remporter sa quatrième victoire d’étape sur ce 101ème Giro d’Italia. Sorti des roues de Danny Van Poppel (LottoNL Jumbo) à moins de 200 mètres de la ligne, il n’a jamais été rattrapé par Sam Bennett (Bora Hansgrohe), qui visait le triplé. « Sabatini a lancé à 400m de la ligne, normalement c'est parfait, mais avec un vent de face, je savais que c'était un peu trop tôt. J'ai essayé de laisser quelques mètres à Saba jusqu'aux 200 derniers mètres. Van Poppel est parti, j'ai pensé : parfait, je peux garder sa roue, puis y aller. Nous avons parfaitement couru, c'était incroyable aujourd'hui » a-t-il détaillé à l’issue de l’étape. Grâce à cette victoire, l’Italien possède désormais 58 points d’avance sur son rival irlandais. « C’était l'avant-dernière étape de sprint avant Rome, et nous avons pensé que c'était parfait pour Bennett. S'il gagne des points sur moi, il se rapprochera. Donc notre prochain objectif sera de gagner à Rome » a avoué le sprinteur de l’équipe Quick Step Floors.  

Bennett « trop court »

Vainqueur de deux étapes, dont celle à Imola sous la pluie, le sprint de cette 17ème étape semblait taillé pour Sam Bennett. Mais le sprinteur irlandais ne s’est pas trouvé dans les meilleures dispositions pour emballer le final et se positionner à l’avant. « J’ai fait quelques erreurs et j'ai juste perdu mon sang-froid. Je ne pouvais plus sortir » a déploré le natif de Wervik en Belgique. S’il a peut-être dit adieu au maillot cyclamen, on pourrait le retrouver en forme sur la dernière étape à Rome, sur les pavés du centre-ville. « J’avais de nouveau les jambes. C'est simplement une histoire de timing. Je suis revenu de loin mais j'étais trop court. Je me suis beaucoup donné. »

La montagne de retour  

 giro profil étape 18giro profil étape 18 | © Giro

Jeudi, la montagne va s'élever sous les pédales des coureurs avec une arrivée au sommet de Prato Nevoso. Avant cette dernière difficulté, la route sera plate. Il y aura un grimpeur de 4ème catégorie placé à 50 kilomètres de l’arrivée, qui pourrait permettre de lancer les premiers grimpeurs qui tenteraient de partir de loin. Il faudra ensuite garder de bonne forces dans les 15 derniers kilomètres avec ses moyennes à 7%. Une montée qui pourrait convenir à Thibaut Pinot (Groupama FDJ), qui n’a toujours pas accroché de victoire d’étape. Simon Yates (Michelton Scott), imposant lorsque la route s’élève, a déjà déclaré qu’il serait bien plus sur la défensive durant les trois dernières étapes de montagne. On devrait le voir gérer ses adversaires, Pozzovivo (Bahrain Merida) et Tom Dumoulin (Team Sunweb), surtout que l'on voit mal ces deux coureurs lui prendre plus d’une minute sur la ligne. -Léo Labica

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES