FLASHS

Pros

L'actu des Championnats du Monde

Publié le 30/09/2010 14:40

Les Mondiaux 2013 à Florence, le plus dur des titres selon Cancellara, Porte évoque sa 4ème place, Jeannie Longo se savait bien, les bandes arc-en-ciel sont déposées.

La médaille d'or des Championnats du MondeLa médaille d'or des Championnats du Monde | © SirottiChampionnats du Monde. Réuni à Melbourne cette semaine, le Comité Directeur de l'Union Cycliste Internationale a défini quatre Championnats du Monde pour les années futures. Parmi eux, les Mondiaux 2013 sur route ont été attribués à la cité italienne de Florence, en lice face aux candidatures de Gênes (Italie), Hooglede-Gits (Belgique) et Ponferrada (Espagne). L'épreuve partirait de Lucques pour rallier ensuite un circuit de 16,1 kilomètres à Florence. Actuellement organisés en Australie, les Championnats du Monde auront lieu à Copenhague (Danemark) en 2011 et Valkenburg (Pays-Bas) en 2012. En outre, les Championnats du Monde de VTT 2012 ont été confiés à Leogang-Saalfelden (Autriche) tandis que les Mondiaux de Paracyclisme sur piste auront lieu à Montichiari (Italie) en 2011 et Los Angeles (Etats-Unis) en 2012.

Fabian Cancellara. Quand un coureur multiplie les succès sur une même épreuve, la question est incontournable lors de la conférence de presse qui suit son exploit. De vos quatre titres, lequel aura été le plus beau, le plus dur, le plus émouvant ? A cette interrogation, Fabian Cancellara (Team Saxo Bank) n'a guère hésité après l'acquisition de sa quatrième couronne. "C'était probablement celui-ci le plus dur à gagner ! A vrai dire je n'étais pas bien sûr de ma condition. Le transfert jusqu'en Australie a été pénible et les autres gars étaient vraiment bien, j'ai juste essayé de faire ce que je pouvais. Je suis resté concentré sur ma tactique et j'ai simplement donné le meilleur de moi-même." Pour ce qui est de la course de dimanche, motus. "Je veux jouir d'abord du moment présent et profiter de ma victoire aujourd'hui. Je suis incroyablement heureux. Je regarderai seulement demain en direction de la course sur route."

Richie Porte 4ème du Mondial chronométré en AustralieRichie Porte 4ème du Mondial chronométré en Australie | © SirottiRichie Porte. A domicile, l'Australien Richie Porte (Team Saxo Bank) n'a pas pu égaler son coéquipier Fabian Cancellara dans l'épreuve chronométrée. Il a dû se contenter de la 4ème place du contre-la-montre mais a pris rendez-vous pour l'avenir. "Ce n'est pas agréable de finir 4ème, je suis un peu dépité de finir à cette place, mais il y avait une telle qualité parmi mes adversaires. Alors je suis honoré de finir si près du podium. J'ai tout donné, j'ai fait ma propre course, c'est tout ce que j'avais à faire. Peut-être que je suis parti un peu trop vite, je n'arrivais plus à maintenir le rythme dans le second tour. J'ai encore beaucoup de choses à travailler donc ce n'est pas si mal. Et puis il y a un an à cette époque j'étais à la recherche d'un contrat chez les pros. Je participe à mon premier Championnat du Monde du contre-la-montre et je termine 4ème, c'est bien !"

Jeannie Longo. La Grenobloise Jeannie Longo (AS Palais Sports Alpexpo) se maintient parmi les meilleures athlètes au monde, en atteste la 5ème place qu'elle est allée chercher hier dans le contre-la-montre individuel de Geelong. Jamais la championne française n'avait été aussi proche du titre mondial depuis son sacre dans l'exercice solitaire il y a neuf ans, c'est dire si Jeannie Longo possède encore de sacrés restes à près de 52 ans. "J'avais dit que je visais une place dans le Top 10 pour ne pas paraître bête si j'échouais dans ma quête de podium car je savais que je marchais bien et qu'une place parmi les trois premières était accessible, a révélé Jeannie Longo. Mais j'ai été trop prudente dans les montées. Les Jeux de Londres ? Je n'y pense pas trop. J'ai peur de faire fossile, même si ça approche car après la saison prochaine, nous serons déjà dans l'année olympique."

Alessandro BallanAlessandro Ballan | © SirottiArc-en-ciel. Les bandes arc-en-ciel sont désormais une marque enregistrée par l'Union Cycliste Internationale. Connues mondialement comme étant l'emblème des Championnats du Monde, ces bandes multicolores (bleu, rouge, noir, jaune et vert) ont été intégrées à un nouveau programme de protection des marques mis en place pour garantir que ces bandes arc-en-ciel soient toujours associées à l'UCI. Désormais, le liseré des maillots des champions et championnes du monde de toutes les disciplines est protégé dans le monde entier. "Grâce à ce programme de protection des marques, l'UCI peut contrôler et valider toute utilisation des bandes arc-en-ciel et interdire leur utilisation abusive", a fait savoir la fédération. Seuls les champions du monde en titre, les anciens champions et les organisateurs des Mondiaux pourront les utiliser.