FLASHS

Pros

L'actu du 15 février

Publié le 15/02/2014 14:27

La Pompeiana pourrait disparaître de Milan-San Remo, fracture de la clavicule pour Nizzolo, Allan Davis dit stop, les entrepôts de Cannondale dévalisés.

Le profil de l'édition 2014 de Milan-San RemoLe profil de l'édition 2014 de Milan-San Remo | © RCSMilan-San Remo. C'était l'une des sensations de l'hiver dernier et l'une des questions redondantes qui se posait : avec son nouveau parcours nettement moins favorable aux hommes rapides, les sprinteurs ont-ils encore une chance de remporter Milan-San Remo. Tout le monde s'accordait à dire que le franchissement de la Pompeiana, entre la Cipressa et le Poggio rendait impossible la tâche des sprinteurs. Mais il se pourrait que la difficulté ne soit finalement pas au programme. La Stampa annonce en effet que des glissements de terrain et des problèmes de sécurité auraient poussé les autorités locales à ne pas autoriser le passage des coureurs lors de la Primavera. La route serait en effet très étroite par endroit et rendrait dangereuse la descente. Les organisateurs n'ont pas encore communiqué sur la question.

Giacomo Nizzolo. Le sprinteur italien Giacomo Nizzolo (Trek Factory Racing), vainqueur d'une étape du Tour de San Luis en janvier, s'est fracturé la clavicule droite à l'entraînement à Majorque hier. Il sera opéré sur l'île demain avant de rentrer chez lui lundi. Cet accident compromet ses ambitions de début de saison, notamment sa participation à Paris-Nice. Le Transalpin relate sa chute. "Nous étions à l'entraînement et tout s'est passé très vite. C'était dans un virage. J'ai dû frapper quelque chose et avant de le savoir, j'étais au sol. Tout s'est passé en un instant. Je suis tombé de tout mon poids sur mon épaule. Et je n'ai pas la moindre égratignure", conclut l'Italien très déçu. Le clan Trek qui misait beaucoup sur son sprinteur en ayant renforcé son train à l'intersaison doit l'être tout autant.

Sale journée pour Allan Davis qui a chuté sur la deuxième étape de l'Eneco TourSale journée pour Allan Davis qui a chuté sur la deuxième étape de l'Eneco Tour | © SirottiAllan Davis. On pensait Allan Davis presque éternel, mais l'Australien raccroche à seulement 33 ans. Le sprinteur avait été laissé libre par Orica-GreenEdge à l'intersaison et n'a pas retrouvé d'équipe. Pendant sa carrière, Davis a multiplié les places d'honneur sur les plus grandes courses, mais n'a jamais trouvé l'ouverture sur les grands rendez-vous : 2ème de Milan-San Remo en 2007, 4ème en 2009, médaillé de bronze aux Championnats du Monde à Geelong en 2010, 5ème en 2004 à Vérone et encore 6ème en 2012 à Valkenburg. Il n'aura finalement jamais manqué grand-chose au sprinteur australien. "J'aurais continué volontiers encore quelques années, mais ce n'est plus une option aujourd'hui, a-t-il expliqué. Je dois tourner la page et entamer un nouveau chapitre de ma vie." Il espère cependant rester dans le monde du cyclisme.

Cannondale. Les vols de vélo des équipes pros se multiplient, et cette nuit, c'est au tour de l'équipe Cannondale d'avoir eu une mauvaise surprise. La formation italienne a été victime d'un vol dans ses entrepôts dans la nuit de mardi à mercredi. Total du butin ? Aux alentours de 100 000 euros. Les montures qu'auraient dû enfourcher Ivan Basso et Peter Sagan ont notamment disparu. L'affaire révélée par Velonews a été confirmée par le groupe sportif transalpin aujourd'hui. En novembre, c'est l'autre équipe italienne du WorldTour, Lampre-Merida, qui avait été dévalisée. Les auteurs du délit avaient alors emporté pas moins de 500 000 euros de matériel. En décembre, c'est le camion atelier tout entier de La Pomme Marseille qui avait été volé avant d'être retrouvé... sans les vélos à l'intérieur.

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES