FLASHS

Pros

L'actu du 23 février

Publié le 23/02/2016 12:50

Une finale durcie sur Liège-Bastogne-Liège, une nouvelle côte à la Flèche, André Greipel souffre d'une côte, Yves Lampaert blessé, table ronde sur le cyclisme actuel.

La côte de Saint-Roch sur Liège-Bastogne-LiègeLa côte de Saint-Roch sur Liège-Bastogne-Liège | © ASO/Bruno BadeLiège-Bastogne-Liège. L'édition 2016 de Liège-Bastogne-Liège, le dimanche 24 avril, devrait perturber les pronostiqueurs avec l'ajout d'une brève difficulté en prélude à la montée finale de la côte d'Ans. En rejoignant les faubourgs de Liège, après avoir franchi à 20 kilomètres de l'arrivée la côte de la Roche-aux-Faucons par son versant le plus raide (1,3 km à 11 %), la Doyenne des classiques proposera un enchaînement inédit dans ses 6,5 derniers kilomètres. Après la côte de Saint-Nicolas et avant la montée vers Ans, les coureurs effectueront un léger crochet par la rue Naniot à 2500 mètres du but. Les 550 mètres de cette rue en pente sévère (10,5 %), jonchée de petits pavés, feront assurément très mal aux jambes avant de retrouver le tracé originel et d'entamer la montée de la côte d'Ans, qui débouchera sur la ligne d'arrivée.

Flèche Wallonne. Présenté lui aussi ce matin, le parcours de la Flèche Wallonne (20 avril) ne présentera pas autant de modifications significatives, un an après l'ajout de la côte de Cherave (1,3 km à 8,1 %) à 5,5 kilomètres de l'arrivée à Huy. Néanmoins quelques retouches ont été apportées au parcours, ce qui pourrait là encore changer la donne. Après l'ajout dans le final de la côte de Cherave l'année dernière, le niveau d'usure dans le peloton pourrait être poussé un cran au-dessus par l'introduction cette fois-ci de la côte de Solières, qui sera franchie à 43 kilomètres de l'arrivée, à l'entame d'une dernière heure compliquée par les côtes d'Ereffe et de Cherave et par deux montées du Mur de Huy, qui s'élève sur 1,3 kilomètre à 9,6 % avec des courbes à près de 20 %.

André GreipelAndré Greipel | © ASO/Bruno BadeAndré Greipel. Tombé samedi au Tour d'Algarve, André Greipel (Lotto-Soudal) pensait s'en être tiré sans trop de bobos. Malheureusement des examens complémentaires ont mis en avant une fracture d'une côte, ce qui pourrait remettre en question la présence du sprinteur allemand dimanche sur Kuurne-Bruxelles-Kuurne, la semi-classique belge qu'il préparait tout particulièrement. Dimanche au Portugal, André Greipel avait déjà renoncé à repartir. Le coureur de 33 ans s'est adjugé deux manches du Challenge de Majorque en début de saison. Il avait dû s'incliner face à Marcel Kittel la semaine dernière à Albufeira. Une décision concernant Kuurne-Bruxelles-Kuurne sera prise plus tard dans la semaine par l'équipe Lotto-Soudal, André Greipel n'ayant pas prévu de disputer le Circuit Het Nieuwsblad, qui marquera l'ouverture du calendrier belge samedi.

Yves Lampaert. Il appartient à la nouvelle génération de chasseurs de classiques, mais Yves Lampaert (Etixx-Quick Step) n'aura pas l'occasion de faire valoir son potentiel sur le week-end d'ouverture de la saison belge samedi et dimanche. Prévu tant au Het Nieuwsblad qu'à Kuurne-Bruxelles-Kuurne, le garçon de 24 ans doit renoncer aux deux semi-classiques, la faute à une chute au Tour d'Algarve qui lui vaut aujourd'hui une fracture du sternum. "Cette chute a occasionné plus de dégâts que je ne le pensais, dit-il. J'ai encore couru quatre jours après ma chute or je me suis fracturé le sternum, juste en bas du cou." Privé de l'ouverture de la campagne des classiques, Yves Lampaert espère être remis à temps pour A Travers la Flandre le 23 mars. 4ème de Kuurne-Bruxelles-Kuurne en 2014, le Belge de 24 ans avait terminé 7ème de Paris-Roubaix l'an dernier. Il est en outre le tenant du titre aux Trois Jours de Flandre-Occidentale, qui se disputeront sans lui la semaine prochaine.

Table ronde. L'association Des Vélos et des Hommes organisera une table ronde le mardi 1er mars prochain à Paris, sur le thème du cyclisme d'aujourd'hui : "des pistes pour redonner de l'intérêt aux épreuves". Les différents intervenants, en liaison avec la salle, débattront de la situation du cyclisme actuel, au regard de deux têtes de chapitres : le cyclisme et l'image qui est renvoyée par les médias, la recherche de nouveaux scénarios pour rendre les courses plus attractives. Participeront aux débats le président de l'UNCP Pascal Chanteur, le journaliste Patrick Chassé, le directeur des épreuves ASO Thierry Gouvenou et son prédécesseur Jean-François Pescheux, le manager de Fortuneo-Vital Concept Emmanuel Hubert, et l'ex pro Jérôme Pineau.

Instagram Vélo101

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019
dimanche 10 mars 2019
dimanche 07 avril 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES

Sportour déc-janv19
Fenioux déc18-janv19