FLASHS

Pros

Mistral gagnant pour Anthony Turgis

Publié le 03/02/2019 19:27

Anthony Turgis (Direct Energie) remporte le Grand Prix la Marseillaise. Il s'impose devant un épatant Romain Combaud au bout d'une échappée au long cours.

Enfin ! Voilà le mot qui ressort de la bouche des passionnés, des coureurs, des directeurs sportifs. C’est enfin le retour à la compétition avec ce Grand Prix de la Marseillaise qui marque le début de la saison en Europe (depuis 1980), avec Majorque, mais surtout la première épreuve de la Coupe de France Pro. Une 41ème édition qui s’est vue modifiée suite à des rafales de vent de plus de 70km/h qui ont réduit le circuit à 139,8km contre 145,3 prévus initialement ce dimanche 3 février 2019. L’an passé, la victoire était revenue à Alexandre Geniez (AG2R La Mondiale) qui régla le sprint d’un groupe de quatre coureurs devant Odd Christian Eiking (Wanty Groupe Gobert) et Lilian Calmejane (Direct Energie). 

Les 16 équipes avaient à coeur de ramener la première victoire et ouvrir les compteurs. C’est un peloton composé de 110 unités qui a évolué autour de Marseille et gravi les 6 ascensions (puisque la 7ème, la route des crêtes a été fermée) dont la dernière, le col de la Gineste (route large et linéaire) qui devait être le juge de paix de cette édition. Profil puncheur et sans purs sprinteurs au départ, La Marseillaise a tenu ses promesses où dès le début, les attaques ont fusé. À noter la remarquable course du coureur Davide Rebellin qui fêtera ses 48 ans en septembre prochain (comme un certain Lance Armstrong) et qui évolue au team Sovac (Algérie). 

A.Turgis s'impose à La MarseillaiseA.Turgis s'impose à La Marseillaise | © Sirotti

C’est finalement un groupe de quatre échappés de quatre équipes françaises (Romain Combaud pour Delko Marseille Provence, Anthony Turgis pour Direct Energie, Julien Antomarchi de Natura4ever-Roubaix Lille Métropole et Mome Van Niekerk de St-Michel-Auber 93 qui s’est extirpé du peloton dès le 15ème km comptant jusqu’à 6 minutes d’avance après le col de l’Espigoulier. Puis, le duo Turgis-Combaud sentant l’écart fondre a attaqué dans le Pas d’Oullier et a filé jusqu’à la cité Phocéenne menant un vrai mano à mano. Ce sont les grandes écuries comme l’équipe Vital Concept-B&B Hôtels qui ont mené la poursuite, probablement dans l’optique de marquer les organisateurs en vue de leur participation au Tour de France (où il reste 3 places pour 2 équipes) mais surtout pour leur leader Arthur Vichot qui a déjà remporté ce Grand Prix en 2017.

Le mistral a pesé sur la course et ménagé le suspense, notamment lors de la dernière ligne droite (3 derniers kms) avec un puissant vent de face devant le stade Orange Vélodrome, rendant le suspense plus que grandiose. Il fallait donc lancer le sprint très tardivement pour essayer de l’emporter et c’est finalement Anthony Turgis, 24 ans qui s’est imposé. C'est déjà la cinquième victoire de la formation Direct-Energie depuis le début de la saison. Romain Combaud (Delko Marseille Provence), superbe en ce début de saison,  et Tom Van Asbroeck (Israël Cycling Academy) complètent le podium.

Classement : 

1. Anthony Turgis (Direct Energie) en 3h39'47"
2. Romain Combaud (Delko Marseille Provence KTM) mt
3. Tom Van Asbroeck (Israel Cycling Academy) à 23''
4. Julien Trarieux (Delko Marseille Provence KTM) à 23''
5. Zico Waeytens (Cofidis) à 23''
6. Lilian Calmejane (Direct Energie) à 23''
7. Clément Venturini (AG2R La Mondiale) à 23''
8. Milan Menten (Sport Vlaanderen) à 23''
9. Kévin Le Cunff (St Michel Auber 93) à 23'' 
10. Aimé De Gendt (Wanty Groupe Gobert) à 23'' 

Photos à venir très rapidement. 

KTM

Rose Bikes

INSCRIPTION EN LIGNE