FLASHS

Pros

Tour De France #12. Simon Yates, en costaud

Publié le 18/07/2019 17:35

Membre d'une grosse échappée partie en début d'étape, le britannique Simon Yates lève les bras sur le Tour pour la première fois après l'avoir fait sur le Giro et la Vuelta. Bilbao et Mühlberger complètent le podium.

La victoire de Caleb Ewan hier a mis fin à une première partie de course où les sprinters ont largement pu s’exprimer avec un vainqueur pour chaque arrivée massive. Les hommes forts de la dernière ligne droite ont eu leur part du gâteau et n’auront plus beaucoup l’occasion de briller d’ici les Champs Élysées. La 12e étape du Tour de France, était, sur le papier, promise aux baroudeurs avec le col de Peyresourde et La Hourquette d’Ancizan placés en fin d’étape qui vont permettre de créer des différences avant la longue descente qui mène à l'arrivée.

L'échappée de cette 12e étapeL'échappée de cette 12e étape | © Sirotti

Naturellement, l’échappée à eu du mal à se dessiner et ce n’est qu’après une bataille de plus de 40 kilomètres et une vitesse de 50 km/h de moyenne qu’un peloton de 40 coureurs va faire la différence. Parmi eux, les leaders du classement par points Peter Sagan (Bora-Hansgrohe), Sonny Colbrelli (Barhain-Merida), Alexander Kristoff (UAE Team Emirates) ou encore Michael Matthews (Team Sunweb) sont présents, car ils souhaitent passer en tête du sprint intermédiaire. Le maillot vert slovaque ne sera d’ailleurs pas dépassé au moment de passer sur la ligne et domine un peu plus ce classement chaque jour. On note également la présence d’hommes forts comme Gregor Mühlberger et Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), Tony Gallopin (Ag2r La Mondiale), Dylan Teuns (Barhain-Merida), Pello Bilbao (Astana), Alberto Bettiol et Simon Clarke (EF Education First), Simon Yates et Matteo Trentin (Mitchelton Scott), Greg Van Avermaet (CCC Team), Rui Costa (UAE Team Emirates), Tiesj Benoot et Tim Wellens (Lotto-Soudal), Lilian Calmejane (Total Direct Energie) et Nicolas Roche (Team Sunweb). Le maillot à pois Tim Wellens profite de cette étape pour marquer des points et conforter son avance au classement de la montagne comme Sagan le fait pour son maillot vert.

La Quick Step roule en tête de pelotonLa Quick Step roule en tête de peloton | © Sirotti

L’écart avec le peloton augmente au fil des kilomètres. La majorité des équipes ont des coureurs devant et seule la Deceuninck-Quick Step du maillot jaune prend la chasse en main. L’écart sera de 6 minutes au moment d’aborder le col de Peyresourde (13,2km à 7%). Le Français Lilian Calmejane accélère dès le pied pour partir en solitaire. Cependant, ses poursuivants surveillent de près le français. Son avance ne sera jamais très conséquente d’autant plus que Wellens souhaite reprendre l’albigeois pour passer en tête au sommet. Il reviendra juste à temps pour ajouter 10 points à sa collection.

Simon Yates vainqueur de cette 12e étapeSimon Yates vainqueur de cette 12e étape | © Sirotti

La descente est rapide et les coureurs arrivent vite au pied du col de la Hourquette d’Ancizan (9,9 km à 7,5%). L’australien Simon Clarke s’y présente seul en tête avec une minute d’avance sur le reste des échappées. Les attaques se succèdent dans l’ascension et deux hommes passeront en tête au sommet : Simon Yates et Gregor Mühlberger. Pello Bilbao n’est pas loin derrière et fera la jonction dans la descente. L’étape se jouera entre ces trois coureurs, car le reste de l’échappée a un retard trop important pour pouvoir espérer quoi que ce soit. La victoire se joue au sprint et c’est Simon Yates, en anticipant avant le dernier virage, qui s’impose devant l’espagnol, puis l’autrichien. Celui qui est passé à côté de son Giro, grand objectif de sa saison, se rachète sur ce Tour et rentre, comme Caleb Ewan hier, dans le cercle fermé des vainqueurs sur les trois grands tours.

En ce qui concerne le peloton maillot jaune, il coupera la ligne avec plus de 9 minutes retard sur le vainqueur du jour et aucun favori n’a tenté quoi que ce soit. Le classement général reste donc inchangé et Julian Alaphilippe peut profiter de son maillot jaune une journée de plus. Il est vrai que les leaders ont sûrement préféré se préserver aujourd’hui avant le contre-la-montre de 27km autour de Pau demain qui devrait créer des différences.

 

Classement de la 12ème étape :

1. Simon Yates (GBR, Mitchelton Scott) en 4h57’53’’ (b:18’’)
2. Pello Bilbao (ESP, Astana) mt (b:8’’)
3. Gregor Mühlberger (AUT, Bora-Hansgrohe) mt (b:9’’)
4. Tiesj Benoot (BEL, Lotto-Soudal) à 1’28’’
5. Fabio Felline (ITA, Trek-Segafredo) mt
6. Matteo Trentin (ITA, Mitchelton Scott) mt
7. Oliver Naesen (BEL, Ag2r La Mondiale) mt
8. Rui Costa (POR, UAE Team Emirates) mt
9. Simon Clarke (AUS, EF Education First) mt
10. Jasper Stuyven (BEL, Trek-Segafredo) mt

Classement général provisoire :

1. Julian Alaphilippe (FRA, Deceuninck-Quick Step) en 52h26’09’’
2. Geraint Thomas (GBR, Team Ineos) à 1’12’’
3. Egan Bernal (COL, Team Ineos) à 1’16’’
4. Steven Kruijswijk (NED, Team Jumbo-Visma) à 1’27’’
5. Emanuel Buchmann (ALL, Bora Hansgrohe) à 1’45’’
6. Enric Mas (ESP, Deceuninck-Quick Step) à 1’46’’
7. Adam Yates (GBR, Mitchelton Scott) à 1’47’’
8. Nairo Quintana (COL, Movistar) à 2’04’’
9. Daniel Martin (IRL, UAE Team Emirates) à 2’09’’
10. Thibaut Pinot (FRA, Groupama FDJ) à 2’33’’

 

Par Nathan Malo

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 25 août 2019
dimanche 08 septembre 2019
dimanche 15 septembre 2019
vendredi 20 septembre 2019
samedi 21 septembre 2019
dimanche 22 septembre 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES