FLASHS

Pros

Tour de Suisse : Viviani en démonstration, Thomas out

Publié le 18/06/2019 18:32

Tour de Suisse, étape 4. Le champion d'Italie renoue avec le succès après 3 mois de disette. Il devance Michael Matthews et Peter Sagan, qui conforte ainsi son maillot jaune. Après une lourde chute, Geraint Thomas abandonne.

Après la victoire et la prise de pouvoir de Peter Sagan (Bora Hansgrohe) hier, les coureurs du Tour de Suisse prennent aujourd’hui la direction de l’est à Arlesheim en longeant la chaîne jurassienne pour effectuer une distance de 164km. Un terrain plutôt vallonné donc qui pourrait sourire aux baroudeurs à moins que les sprinters qui passent bien les bosses soient gourmands ou que les favoris au classement final se dévoilent. Tout est possible sur ce genre d’étape avec un final propice aux attaques.

L'échappée de cette 4e étapeL'échappée de cette 4e étape | © Sirotti

Le départ est donné sous un temps ensoleillé et l’échappée du jour est composée de 4 hommes : Robin Carpenter (Rally UHC Cycling), Simon Geschke (CCC Team), Gian Friesecke (Swiss Cycling) et Taco Van Der Hoorn (Team Jumbo-Visma). Ils en profiteront pour se partager les points des classements intermédiaires. Leur avance ne sera jamais très conséquente ce qui nous laisse penser que l’équipe Bora Hansgrohe qui emmène le peloton, souhaite jouer la victoire d’étape avec Peter Sagan. En effet, on note un écart de seulement 2’30’’ à 40km de l’arrivée, au moment où la course entre sur le circuit final qui sera à parcourir deux fois.

Le peloton emmené par BoraLe peloton emmené par Bora | © Sirotti

Aucune équipe ne prête main forte à la formation du leader mais celle-ci gère parfaitement la poursuite et se permet même d’accélérer pour commencer à faire la sélection et éliminer le maximum de sprinters. Cependant, ce n’est pas une bonne nouvelle pour les échappés qui perdent encore plus de temps. A 30km du but, les coureurs prennent des risques pour rester au contact des premières places et une chute intervient alors que le peloton progresse à pleine vitesse ! Malheureusement, l’homme qui est au sol n’est ni plus ni moins que Geraint Thomas (Team Ineos), leader de son équipe pour le Tour de Suisse mais aussi pour le Tour de France. On pense alors directement à la chute de Chris Froome sur le Dauphiné qui l'a obligé à déclarer forfait pour la grande boucle. Le gallois ne se relève pas et sera transporté à l’hôpital le plus proche. Quelle malchance incroyable pour la formation britannique qui vient de perdre ses deux leaders du mois de juillet en l’espace d’une semaine !

Thomas au solThomas au sol | © Sirotti

Quoi qu’il en soit, la course continue et l’écrémage s’effectue à l’arrière comme à l’avant de la course. C’est Friesecke qui sera le dernier rescapé de l’échappée. Il sera repris à 10km de l’arrivée. Aucun sprinter ne s’est fait distancé du peloton mais beaucoup d’équipiers manquent à l’appel. Les trains ont donc du mal à se mettre en place et la descente se fait encore une fois très rapidement. Le peloton est très tendu et ceux qui se trouvent à l’arrière sont sûr qu’ils ne joueront pas la victoire. Néanmoins, tout les sprinters sont aux avants postes et c’est bien un sprint auquel nous allons assister, malgré la tentative de Stefan Küng (Groupama FDJ) et celle de Matej Mohoric (Barhain Merida). Parmi les équipes encore bien représentées, nous pouvons citer la Team Sunweb ou encore la Trek-Segafredo mais c’est bel et bien la Deceuninck-Quick Step qui se poste à l’avant sous la flamme rouge pour mettre Viviani sur orbite. Sagan, bien placé dans sa roue, n’arrivera pas pour autant à le dépasser et c’est le champion d’Italie qui remporte cette étape. Une victoire qui doit le soulager, lui qui n’avait pas gagné depuis le mois de Mars et Tirreno-Adriatico. Michael Matthews vient sauter Peter Sagan sur la ligne pour prendre la deuxième place du jour. Le slovaque conforte tout de même son maillot de leader en aillant pris des bonifications.
Demain, la 5e étape sera plutôt escarpée et les purs sprinters ne devraient cette fois pas tenir pour jouer la victoire.

 

Classement de la 4e étape :

1. Elia Viviani (ITA, Deceuninck-Quick Step) en 3h46’02’’ (b:10’’)
2. Michael Matthews (AUS, Team Sunweb) mt (b:6’’)
3. Peter Sagan (SLO, Bora Hansgrohe) mt (b:5’’)
4. Matteo Trentin (ITA, Mitchelton Scott) mt
5. Jasper Stuyven (BEL, Trek-Segafredo) mt
6. Sep Vanmarcke (BEL, EF Education First) mt
7. Reinardt Janse Van Rensburg (AFS, Team Dimension Data) mt
8. Ivan Garcia (ESP, Barhain Merida) mt
9. Stan Dewulf (BEL, Lotto Soudal) mt
10. Fabian Lienhard (SUI, Swiss Cycling) mt

Classement général provisoire :

1. Peter Sagan (SLO, Bora Hansgrohe) en 11h37’28’’
2. Michael Matthews (AUS, Team Sunweb) à 10’’
3. Kasper Asgreen (DAN, Deceunink-Quick Step) à 15’’
4. Rohan Dennis (AUS, Barhain Merida) à 16’’
5. Lawson Craddock (USA, EF Education First) à 21’’
6. Stefan Küng (SUI, Groupama FDJ) à 25’’
7. Matteo Trentin (ITA, Mitchelton Scott) à 32’’
8. Patrick Konrad (AUT, Bora Hansgrohe) à 33’’
9. Jonathan Castroviejo (ESP, Team Ineos) à 34’’
10. Luis Leon Sanchez (ESP, Astana) à 34’’

 

Par Nathan Malo

Campagnolo Juillet

Oisans tourisme 1ère semaine

KTM

Sport pulsion astana

La Drômoise
INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 26 mai 2019
samedi 27 juillet 2019
samedi 03 août 2019
dimanche 04 août 2019
samedi 10 août 2019
samedi 17 août 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES