FLASHS

Pros

Tour d'Italie — Giro (J-1) : cinq outsiders qui peuvent surprendre

Publié le 05/05/2016 07:35

Ces cinq-là n'ont pas encore l'étiquette de favori du Tour d'Italie mais leurs qualités respectives pourraient les amener à rejoindre ce cercle très fermé avant Turin.

Esteban Chaves (COL, Orica-GreenEdge)

Une victoire particulière pour Esteban ChavesUne victoire particulière pour Esteban Chaves | © RCS

En prenant la 5ème place du Tour d'Espagne l'été passé, avec deux étapes en poche, Esteban Chaves a confirmé ses prédispositions pour les Grands Tours. C'est avec l'objectif de rivaliser sérieusement avec les meilleurs que le Colombien de 26 ans prendra part demain à son deuxième Giro. "Sa performance sur la Vuelta l'an passé a permis à l'équipe d'avoir plusieurs cordes à son arc, estime son directeur sportif Matt White. C'est la première fois depuis la création d'Orica-GreenEdge que nous alignerons une équipe autour d'un coureur qui a d'authentiques ambitions au général." S'il s'agit d'un nouveau terrain de chasse pour Orica, le défi est à la portée d'Esteban Chaves, qui en dépit de l'absence de référence depuis le début de l'année semble avoir particulièrement bien préparé son affaire. Reste qu'il lui faudra minimiser la perte de temps avant d'atteindre la haute montagne.

• 26 ans, né le 17 janvier 1990 à Bogota (Colombie)
• 1,64 m ; 54 kg
• Professionnel depuis 2011
• Passé dans le Giro : 1 participation (55ème en 2015)
• Saison 2016 : 30ème de Tirreno-Adriatico
La fiche complète d'Esteban Chaves

Tom Dumoulin (PBS, Giant-Alpecin)

Tom DumoulinTom Dumoulin | © Sirotti

Après avoir goûté au maillot rouge du Tour d'Espagne durant six jours, et jusqu'aux portes de Madrid, où il avait finalement pris une inattendue 6ème place l'an passé, c'est le maillot rose que Tom Dumoulin convoite désormais. Le rouleur néerlandais, qui a affiché en septembre sa capacité nouvelle à franchir les cols, ne se voit pas encore gagner le Giro. Mais la présence d'un contre-la-montre de 9,8 kilomètres demain dans les rues d'Apeldoorn, chez lui aux Pays-Bas, jusqu'à l'exercice chronométré dans le Chianti le dimanche 15 mai, pourraient remettre Tom Dumoulin sur le devant de la scène. Au moins en première partie de Giro. Après réflexion l'hiver dernier, le Néerlandais de 25 ans a opté cette saison pour la préparation du contre-la-montre des Jeux Olympiques. Le voir se mêler à la lutte pour une place au classement général relèverait donc de la surprise. Mais sait-on jamais.

• 25 ans, né le 11 novembre 1990 à Maastricht (Pays-Bas)
• 1,86 m ; 71 kg
• Professionnel depuis 2011
• Passé dans le Giro : 1ère participation
• Saison 2016 : 4ème du Tour d'Oman, 5ème du Tour de Romandie, 12ème de Paris-Nice
La fiche complète de Tom Dumoulin

Steven Kruijswijk (PBS, Team LottoNL-Jumbo)

Steven Kruijswijk emmène le trio de tête sur le MortiroloSteven Kruijswijk emmène le trio de tête sur le Mortirolo | © Ansa/Dal Zennaro

Avec cinq participations, autant que Vincenzo Nibali ou Rigoberto Uran, Steven Kruijswijk possède déjà une belle expérience du Tour d'Italie. Et de belles références, 7ème au mieux l'an passé quand il avait été l'un des plus offensifs en dernière semaine. S'il passe mieux les premières étapes – sur son sol – qu'il ne l'avait fait l'an passé quand il avait lâché plus de sept minutes sur l'étape de La Spezia (ce qui en avait fait l'un des seuls outsiders surpris par l'offensive des Astana), le Néerlandais pourra s'approcher du Top 5 voire du podium. "Je dois éviter de commettre de telles erreurs et de perdre autant de temps, reconnaît-il. Si je peux retrouver mon niveau de la saison dernière, ça peut être bon. J'ai suivi une préparation quasi identique et je suis passé à travers les ennuis de santé. Mon point fort, ce sera la dernière semaine. C'est là que se creuseront les plus gros écarts."

• 28 ans, né le 7 juin 1987 à Nuenen (Pays-Bas)
• 1,78 m ; 64 kg
• Professionnel depuis 2007
• Passé dans le Giro : 5 participations (18ème en 2010, 8ème en 2011, 26ème en 2013, abandon en 2014, 7ème en 2015)
• Saison 2016 : 5ème du Tour du Yorkshire
La fiche complète de Steven Kruijswijk

Domenico Pozzovivo (ITA, Ag2r La Mondiale)

Domenico Pozzovivo revient en AustralieDomenico Pozzovivo revient en Australie | © Sirotti

Un an après l'accident qui avait ruiné un Giro commencé dans la difficulté et dont il s'est finalement très vite remis, Domenico Pozzovivo revient sur la course de son cœur avec l'espoir d'y retrouver une place dans le Top 5, ce qu'il avait fait en 2014. "Domenico est très motivé par son tour national, qu'il a déjà terminé à quatre reprises dans le Top 10, souligne son directeur sportif Laurent Biondi. Il souhaite faire aussi bien qu'en 2014 quand il avait terminé 5ème." Epaulé pour la première fois par Jean-Christophe Péraud, qui découvrira la course rose à 38 ans (il en aura 39 le dimanche 22 mai), il formera avec le coureur français un duo expérimenté et capable de faire de belles choses. Un peu moins tranchant toutefois que par le passé, il lui faudra lui aussi passer sans encombre les premières étapes, les contre-la-montre et les risques de bordures aux Pays-Bas.

• 33 ans, né le 30 novembre 1982 à Policoro (Italie)
• 1,65 m ; 53 kg
• Professionnel depuis 2005
• Passé dans le Giro : 9 participations (abandon en 2005, 17ème en 2007, 9ème en 2008, abandon en 2010, abandon en 2011, 8ème en 2012, 10ème en 2013, 5ème en 2014, abandon en 2015), 1 victoire d'étape
• Saison 2016 : 7ème du Tour du Trentin, 7ème du Tour Down Under, 8ème du Tour d'Oman, 17ème du Tour de Catalogne
La fiche complète de Domenico Pozzovivo

Ilnur Zakarin (RUS, Team Katusha)

Ilnur Zakarin lève les bras, mais sera déclassé pour sprint irrégulierIlnur Zakarin lève les bras, mais sera déclassé pour sprint irrégulier | © Sirotti

Révélation du Tour de Romandie 2015 (1er), Ilnur Zakarin avait eu du mal à confirmer son talent naissant au Tour d'Italie, dont il s'était "contenté" d'une victoire d'étape à Imola, loin des premiers rangs du classement général. De cette première expérience le Russe a tiré des enseignements. Et tandis qu'on l'a vu revenir très fort au Tour de Romandie, vainqueur d'étape à Morgins (où il a été le seul à accrocher Quintana) et 4ème final, une semaine après avoir pris la 5ème place de Liège-Bastogne-Liège, il semble qu'il ait mieux géré sa préparation de manière à atteindre son pic de forme dans les prochaines semaines de mai. 4ème au préalable de Paris-Nice, 7ème du Tour d'Algarve et du Tour de Catalogne, Ilnur Zakarin n'a en revanche encore rien prouvé sur une course par étapes de trois semaines. Ce sera tout l'enjeu du Giro auquel il participera pour la seconde fois.

• 26 ans, né le 15 septembre 1989 à Naberezhnye Chelny (Russie)
• 1,87 m ; 68 kg
• Professionnel depuis 2012
• Passé dans le Giro : 1 participation (44ème en 2015), 1 victoire d'étape
• Saison 2016 : 4ème du Tour de Romandie, 4ème de Paris-Nice, 5ème de Liège-Bastogne-Liège, 7ème du Tour de Catalogne, 7ème du Tour d'Algarve
La fiche complète d'Ilnur Zakarin

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 31 janvier 2021
samedi 06 février 2021
dimanche 07 mars 2021
jeudi 13 mai 2021
dimanche 01 août 2021
vendredi 10 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES