FLASHS

Pros

Tour d'Italie — Viva Colombia !

Publié le 29/05/2014 18:23

Giro # 18. Arredondo devance Duarte aujourd'hui. Quintana reste devant Uran au général. Ce Giro est celui des Colombiens, mais Rolland s'installe sur le podium !

Nairo Quintana en roseNairo Quintana en rose | © LapresseAssez de polémiques, la montagne fait son retour ! 48 heures après l'étape mythique où les coureurs ont dévalé le Gavia et le Stelvio sous la neige, les organisateurs proposent le deuxième volet montagneux d'une troisième semaine terrible. Aujourd'hui, c'est la montée du refuge Panarotta (15,8 km à 7,9 %) qui va servir de théâtre à une lutte entre les favoris. En fait, le Giro ne se gagnera pas sur cette étape, mais la montée finale qui ne propose aucun moment de répit avec douze derniers kilomètres constamment au-delà des 7,5 % peut être terrible pour un homme dont la condition décline ou affaibli par l'étape éprouvante de Val Martello. Sept hommes se battent pour la dernière place sur le podium et Cadel Evans peut craindre pour sa peau, lui qui a affiché ses limites il y a deux jours. La grande victime de cette étape, ce sera lui.

Même si la lutte entre les coureurs de classement général paraît inévitable, l'échappée semble largement être en mesure d'aller au bout. Autant que la victoire d'étape, c'est la défense de son maillot bleu de meilleur grimpeur que cherche Julian Arredondo (Trek Factory Racing). Le Colombien, leader du classement de la montagne depuis l'étape de Montecampione, parviendra à ses fins grâce à l'appui de Dario Cataldo (Team Sky) et Philip Deignan (Team Sky), Franco Pellizotti et Emanuele Sella (Androni Giocattoli), Ivan Basso (Cannondale), Thomas De Gendt (Omega Pharma-Quick Step) Fabio Duarte (Colombia), Martijn Keizer (Belkin), Alberto Losada (Team Katusha), Matteo Rabottini (Neri Sottoli-Yellow Fluo), Ivan Rovny (Tinkoff-Saxo), Tim Wellens (Lotto-Belisol), Edoardo Zardini (Bardiani-CSF).

C'est un fait, et les événements nous le confirmeront, tout se jouera dans la dernière ascension. Pour le classement général en tout cas. Car Julian Arredondo en profite pour continuer à tisser son maillot bleu. Passé en tête au sommet du Passo San Pellegrino, puis du Passo del Redebus, le Colombien a quasiment remporté ce paletot de leader du classement de la montagne pendant que deux de ses compatriotes se livrent coup pour coup pour s'emparer du rose. Le groupe de solides coureurs qui font partie de cette échappée parviendra à mettre à profit les difficultés du parcours pour creuser leur avance. Celui-ci sera porté au-delà des 7 minutes après l'avant-dernière difficulté. Mais les efforts conjugués d'Ag2r La Mondiale et d'Europcar rapprochent le peloton à 5 minutes au pied de la montée finale.

Un suspense hitchcockien pour la victoire d'étape, Pierre Rolland s'installe sur le podium.

Victoire en montagne méritée pour Julian ArredondoVictoire en montagne méritée pour Julian Arredondo | © SirottiL'avance sera suffisante aux hommes de tête pour se disputer la victoire d'étape, mais le niveau relativement homogène de l'échappée donnera lieu à une montée finale à suspense. Thomas De Gendt, à l'attaque dès le pied de la difficulté, mettra du temps avant d'être revu. Et pour cause, ses premiers poursuivants se succèdent sans jamais pouvoir le revoir. Ivan Basso et Dario Cataldo échoueront. Pas Fabio Duarte et Julian Arredondo. Il ne fait aucun doute que les deux hommes sont les meilleurs grimpeurs. Mais avec un peu moins de 5 kilomètres à couvrir, Arredondo démarre. Fabio Duarte naviguera à une vingtaine de secondes sans jamais pouvoir revoir son compatriote. Proche de la victoire à Montecopiolo, l'ancien vainqueur du Tour de Langkawi fait honneur à son maillot bleu et remporte le premier grand succès de sa carrière.

Au moment où Arredondo place son attaque décisive, son bourreau à Montecopiolo démarre du groupe des favoris. Bénéficiant une nouvelle fois du travail de Romain Sicard, Pierre Rolland place un démarrage puissant alors que Cadel Evans affiche une nouvelle fois ses limites. L'Australien, peut-être arrivé en forme trop tôt, perd définitivement toute chance de monter sur le podium final à Trieste en concédant près 1'40" aux autres favoris. Et Pierre Rolland se verrait bien prendre la place qui semblait promise au vainqueur du Tour 2011. Alors le Français essaye une fois, deux fois, trois fois, mais ne parvient pas à creuser l'écart. Ce soir, l'ancien Maillot Blanc du Tour de France devra se contenter de l'avance qu'il a creusée sur l'Australien. Il ne parviendra pas à distancer les cinq autres candidats déclarés au podium.

Pierre Rolland attaque pour aller chercher la 3ème placePierre Rolland attaque pour aller chercher la 3ème place | © SirottiC'est donc avec Rafal Majka (Tinkoff-Saxo), Domenico Pozzovivo (Ag2r La Mondiale), Wilco Kelderman (Belkin), Ryder Hesjedal (Garmin-Sharp) et Fabio Aru (Astana) que Pierre Rolland va devoir batailler au cours des 48 prochaines heures. De ces cinq-là, c'est Fabio Aru qui a réalisé la meilleure opération aujourd'hui. L'Italien comme au Plan di Montecampione sort au bon moment et jaillit dans le dernier kilomètre. Certes, il ne prend que six secondes au Français, mais elles sont suffisantes pour permettre au Transalpin de revenir à deux secondes de la 3ème place, dans le même temps que Rafal Majka. Avec le Polonais ils sont donc trois à se tenir en deux secondes ! À défaut d'une lutte pour le Maillot Rose toujours sur les épaules de Nairo Quintana, le suspense est plus que jamais de mise pour les places d'honneur.

Demain, c'est un contre-la-montre en côte qui attend les coureurs entre Bassano del Grappa et la Cima Grappa (26,8 km)

Classement 18ème étape :

1. Julian Arredondo (COL, Trek Factory Racing) en 4h49'51"
2. Fabio Duarte (COL, Colombia) à 17 sec.
3. Philip Deignan (IRL, Team Sky) à 37 sec.
4. Franco Pellizotti (ITA, Androni Giocattoli) à 1'20"
5. Edoardo Zardini (ITA, Bardiani-CSF) à 1'24"
6. Thomas De Gendt (BEL, Omega Pharma-Quick Step) à 1'38"
7. Ivan Basso (ITA, Cannondale) à 1'43"
8. Dario Cataldo (ITA ,Team Sky) à 1'59"
9. Fabio Aru (ITA, Astana) à 2'43"
10. Nairo Quintana (COL, Movistar Team) à 2'46"

Classement général :

1. Nairo Quintana (COL, Movistar Team) en 77h58'08"
2. Rigoberto Uran (COL, Omega Pharma-Quick Step) à 1'41"
3. Pierre Rolland (FRA, Team Europcar) à 3'29"
4. Fabio Aru (ITA, Astana) à 3'31"
5. Rafal Majka (POL, Tinkoff-Saxo) m.t.
6. Domenico Pozzovivo (ITA, Ag2r La Mondiale) à 3'52"
7. Wilco Kelderman (PBS, Belkin) à 4'32"
8. Ryder Hesjedal (CAN, Garmin-Sharp) à 4'37"
9. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) à 4'59"
10. Robert Kiserlovski (CRO, Trek Factory Racing) à 8'33"

Classement par points :

1. Nacer Bouhanni (FRA, FDJ.fr) 251 pt
2. Giacomo Nizzolo (ITA, Trek Factory Racing) 225 pt
3. Elia Viviani (ITA, Cannondale) 173 pt
4. Roberto Ferrari (ITA, Lampre-Merida) 161 pt
5. Ben Swift (GBR, Team Sky) 130 pt
6. Enrico Battaglin (ITA, Bardiani-CSF) 96 pt
7. Cadel Evans (AUS, BMC Racing Team) 96 pt
8. Tim Wellens (BEL, Lotto-Belisol) 92 pt
9. Marco Canola (ITA, Bardiani-CSF) 82 pt
10. Wilco Kelderman (PBS, Belkin) 78 pt

Classement de la montagne :

1. Julian Arredondo (COL, Trek Factory Racing) 173 pt
2. Dario Cataldo (ITA, Team Sky) 87 pt
3. Tim Wellens (BEL, Lotto-Belisol) 79 pt
4. Robinson Chalapud (COL, Colombia) 69 pt
5. Nairo Quintana (COL, Movistar Team) 56 pt
6. Jarlinson Pantano (COL, Colombia) 43 pt
7. Fabio Duarte (COL, Colombia) 41 pt
8. Jonathan Monsalve (VEN, Neri Sottoli-Yellow Fluo) 39 pt
9. Fabio Aru (ITA, Astana) 37 pt
10. Pierre Rolland (FRA, Team Europcar) 36 pt

Classement des jeunes :

1. Nairo Quintana (COL, Colombia) en 77h58'08"
2. Fabio Aru (ITA, Astana) à 3'31"
3. Rafal Majka (POL, Tinkoff-Saxo) m.t.
4. Wilco Kelderman (PBS, Belkin) à 4'37"
5. Sebastian Henao (COL, Team Sky) à 49'22"
6. Georg Preidler (AUT, Giant-Shimano) à 1h01'39"
7. Mikel Landa (ESP, Astana) à 1h08'06"
8. Marc Goos (PBS, Belkin) à 1h17'00"
9. Jan Polanc (SLO, Lampre-Merida) à 1h23'37"
10. Pawel Poljanski (POL, Tinkoff-Saxo) à 1h53'54"

Classement par équipes :

1. Ag2r La Mondiale (FRA) en 233h26'43"
2. Omega Pharma-Quick Step (BEL) à 18'17"
3. Tinkoff-Saxo (DAN) à 32'35"
4. BMC Racing Team (USA) à 1h01'44"
5. Movistar Team (ESP) à 1h05'45"
6. Astana (KAZ) à 1h13'57"
7. Team Sky (GBR) à 1h15'01"
8. Lampre-Merida (ITA) à 1h36'40"
9. Team Europcar (FRA) à 1h49'43"
10. Trek Factory Racing (USA) à 2h02'23"

Groupama picto-nov18

Tacx semaine 3et4 nov18

Instagram Vélo101

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 09 décembre 2018
dimanche 16 décembre 2018
dimanche 03 février 2019
samedi 09 février 2019
samedi 23 février 2019
samedi 02 mars 2019
samedi 09 mars 2019

VOIR TOUTES LES EPREUVES