FLASHS

Pros

Une affaire pour Albasini

Publié le 07/03/2013 16:54

Paris-Nice # 4. Michael Albasini règle au sprint le peloton des favoris. Bien qu'esseulé, Andrew Talansky contrôle les assauts de Sylvain Chavanel pour rester en jaune.

Le peloton de Paris-NiceLe peloton de Paris-Nice | © ASOLa caravane de Paris-Nice a marqué une halte à Brioude, en Haute-Loire. Et quand elle avait découvert la commune auvergnate sous un plafond bas et pluvieux hier, c'est sous un ciel dégagé annonciateur d'une belle journée ensoleillée qu'elle reprend aujourd'hui sa migration vers le sud. Pour cela la course ira chercher le Rhône et Saint-Vallier (Ardèche), après 199,5 kilomètres d'une étape accidentée comprenant sept ascensions dont les deux dernières sont judicieusement placées dans les 25 derniers kilomètres. De quoi donner lieu à un final aussi explosif que celui d'hier, à l'issue duquel l'Américain Andrew Talansky (Garmin-Sharp) s'est installé dans le fauteuil de leader. Les écarts demeurent insignifiants entre les favoris mais le jeune homme promet d'être dur à déloger. Tous les coups seront donc permis en route pour la vallée du Rhône.

Et dès les premiers reliefs de la journée, la course s'anime. Gianni Meersman (Omega Pharma-Quick Step), Johann Tschopp (IAM Cycling) et Thomas Voeckler (Team Europcar) ébauchent l'échappée du jour dans la côte de Lachaud après 8 kilomètres. D'autres se lancent sur leurs traces. Warren Barguil (Argos-Shimano), Hubert Dupont (Ag2r La Mondiale), Michael Morkov (Team Saxo-Tinkoff) et Romain Sicard (Euskaltel-Euskadi) viendront compléter l'échappée une trentaine de kilomètres plus loin pour porter le groupe à sept fugitifs. Hier, Thomas Voeckler a sauté dans la côte de Mauvagnat. Par conséquent, le voilà relégué à une minute et demie au général. L'Alsacien, qu'on a encore peu vu cette saison, représente néanmoins toujours une menace lorsqu'il est devant. Aussi les Garmin-Sharp restreignent les attaquants dans leur progression, ne leur permettant pas de prendre beaucoup plus de 3'15" d'avance.

Thomas Voeckler et Johann Tschopp animent la courseThomas Voeckler et Johann Tschopp animent la course | © ASOA défaut de franche expectative d'aller au bout, les sept de tête chassent les points de la montagne. Le Suisse Johann Tschopp s'en gave, passant en tête des cinq premières difficultés avant de céder dans la côte de Talencieux à 22 kilomètres de l'arrivée, où Thomas Voeckler et Hubert Dupont sont les derniers à insister devant un peloton qui revient vite, et au prix de nombreux sacrifiés. A 15 kilomètres du but, les éclaireurs matinaux sont tous ramenés dans le rang. C'est le moment choisi par les BMC Racing Team de Tejay Van Garderen pour durcir davantage une course déjà usante. Quand les BMC vissent, le peloton fragilisé par la côte de Talencieux se fracture définitivement. Ils sont une quarantaine à se maintenir à l'avant... et Andrew Talansky est isolé, ses derniers coéquipiers ayant tous été mis à mal dans ce final musclé.

Sans soutien, le Maillot Jaune ne s'affole pas. Il sait quelles sont les roues à surveiller en premier lieu et se voit même débarrassé de quelques outsiders après un coup de moins bien de Davide Malacarne (Team Europcar) et une crevaison de David Lopez (Team Sky), deux des six coureurs qui l'avaient accompagné hier. Reste que Sylvain Chavanel (Omega Pharma-Quick Step) est là, coriace et forcément prêt à bondir dans la côte de la Sizeranne (2,9 km à 6,6 %). A 8 kilomètres de l'arrivée, le Poitevin donne l'assaut. Mais son accélération est téléphonée et, marqué à la culotte, c'est tout le peloton qu'il traîne en file indienne sur son porte-bagages. Il en faudra plus pour décourager Chavanel, qui multiplie les accélérations dans les derniers kilomètres mais ne trompe la vigilance de personne. Chacune de ses offensives est réprimandée. C'est un groupe réduit mais soudé qui se présentera donc dans la dernière ligne droite.

Le peloton en termine, Michael Albasini à sa têteLe peloton en termine, Michael Albasini à sa tête | © ASOLes vrais spécialistes du sprint ont disparu depuis longtemps. Il demeure cependant un garçon dont on avait redécouvert la pointe de vitesse il y a un an au Tour de Catalogne. Vainqueur final de l'épreuve – l'étape la plus montagneuse avait été annulée –, Michael Albasini (Orica-GreenEdge) s'était imposé par deux fois dans des configurations similaires. A Saint-Vallier, le Suisse retrouve ses automatismes. Il démarre en force dans les derniers hectomètres pour s'imposer devant Maxim Iglinskiy (Astana) et Peter Velits (Omega Pharma-Quick Step), lesquels grignotent quelques secondes dans un classement général qui ne subit au fond aucun bouleversement aujourd'hui. Il en sera tout autre demain puisque la Montagne de Lure et ses 13,8 kilomètres à 6,6 % attendent désormais les acteurs de Paris-Nice.

Demain vendredi, l'étape-reine reliera Châteauneuf-du-Pape à la Montagne de Lure (176 km).

Classement 4ème étape :

1. Michael Albasini (SUI, Orica-GreenEdge) les 199,5 km en 4h55'41" (40,5 km/h)
2. Maxim Iglinskiy (KAZ, Astana) m.t.
3. Peter Velits (SVQ, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
4. Enrico Gasparotto (ITA, Astana) m.t.
5. Diego Ulissi (ITA, Lampre-Merida) m.t.
6. Andrew Talansky (USA, Garmin-Sharp) m.t.
7. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
8. Jens Keukeleire (BEL, Orica-GreenEdge) m.t.
9. Andreas Klöden (ALL, RadioShack-Leopard) m.t.
10. Xavier Florencio (ESP, Team Katusha) m.t.

Classement général :

1. Andrew Talansky (USA, Garmin-Sharp) en 19h35'17"
2. Andriy Grivko (UKR, Astana) à 3 sec.
3. Peter Velits (SLO, Omega Pharma-Quick Step) à 4 sec.
4. Sylvain Chavanel (FRA, Omega Pharma-Quick Step) m.t.
5. Gorka Izaguirre (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 5 sec.
6. Lieuwe Westra (PBS, Vacansoleil-DCM) à 6 sec.
7. Richie Porte (AUS, Team Sky) à 7 sec.
8. Maxim Iglinskiy (KAZ, Astana) à 13 sec.
9. Jean-Christophe Péraud (FRA, Ag2r La Mondiale) m.t.
10. Bart De Clercq (BEL, Lotto-Belisol) à 15 sec.

MAURIENNE TOURISME 3

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 29 août 2020
dimanche 30 août 2020
samedi 05 septembre 2020
dimanche 06 septembre 2020
dimanche 13 septembre 2020
samedi 19 septembre 2020
dimanche 20 septembre 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES