FLASHS

Pros

Viva Colombia !

Publié le 03/04/2013 18:23

Tour du Pays Basque # 3. La Colombie place trois de ses représentants aux quatre premières places. Vainqueur, Sergio Henao prend les commandes du général.

Romain BardetRomain Bardet | © SirottiEn s'offrant un périple de six jours au Pays Basque, les coureurs ne pouvaient pas éviter la montagne pendant bien longtemps. Certes les premiers reliefs se sont déjà présentés sous les roues du peloton pendant les deux premiers jours de course. Mais le sprint massif qu'a remporté Daryl Impey (Orica-GreenEdge) hier a bien montré que c'était loin d'être suffisant pour que les favoris se dévoilent. En ce mercredi, les grimpeurs sont attendus au sommet de l'Alto de la Lejana. Une ascension de 7,4 kilomètres à 5,7 %. Rien d'effrayant à première vue pour les meilleurs escaladeurs sur cette montée usante. Sauf que le dernier kilomètre présente des rampes à plus de 20 % sur lesquelles il faudra de l'explosivité pour décrocher l'étape et créer les premiers écarts.

Avant cette ascension finale, il y en a quatre autres à gravir. Il n'en faut pas plus à Amets Txurruka (Caja Rural) pour se retrouver à l'avant. Le Basque, à l'attaque sur les deux premières étapes, remet cela pour cumuler les points pour le classement de la montagne. L'ancien de la maison Euskaltel est ravi de voir qu'aujourd'hui, contrairement à hier, il n'est pas seul. Au contraire, il y a de très bons grimpeurs qui l'accompagnent. Son coéquipier Omar Freile, mais aussi Romain Bardet (Ag2r La Mondiale), Mikel Landa (Euskaltel-Euskadi) et Daniel Navarro (Cofidis). Les cinq hommes compteront cinq minutes d'avance. Cela suffira à Txurruka pour asseoir sa domination sur le classement de la montagne, mais pas pour décrocher l'étape car l'échappée sera revue au pied de la dernière difficulté.

Les gros bras sont amenés à s'expliquer dans la partie finale et les premiers kilomètres serviront à faire l'écrémage au sein du peloton. Les jambes sont déjà bien lourdes au moment d'aborder le premier passage difficile sous la banderole des 4 kilomètres. Les Colombiens ne faillissent pas à leur réputation. Sur les pourcentages difficiles, Sergio Henao (Team Sky) place une première attaque. Dans sa roue, un autre Sud-Américain en la personne de Nairo Quintana (Movistar Team). C'est pourtant un troisième larron venant du pays de Lucho Herrera qui parvient à prendre quelques longueurs d'avance. Carlos Betancur (Ag2r La Mondiale) profite du marquage entre les favoris après ce passage délicat pour attaquer.

Sergio Henao fait le forcing dans les passages à 12 %Sergio Henao fait le forcing dans les passages à 12 % | © Tour de PologneDans sa roue, Damiano Caruso (Team Katusha) est là pour tenter de prolonger la belle série de succès de son équipe. Il reste alors 3 kilomètres à parcourir. Sur le faux plat qui les amène au pied de la rampe finale d'un peu moins d'un kilomètre, les deux hommes collaborent bien. Ils comptent une quinzaine de secondes d'avance avant de se présenter face à un véritable mur qui précède de deux semaines celui qu'ils affronteront à Huy. Le duo ne faiblit pas et derrière la sélection s'opère naturellement. Décidément en forme, Henao parvient à distancer les autres favoris. Le Colombien revient sur Caruso et Betancur mais le deuxième résiste. Au coude à coude dans les 100 derniers mètres, les deux Sud-Américains bataillent. L'image est saisissante et donne l'impression d'assister à un sprint au ralenti. Finalement, c'est le pensionnaire de l'équipe britannique qui devance son compatriote en jetant son vélo comme un sprinteur. Nairo Quintana, 4ème à 8 secondes, parachève le succès des Colombiens.

Non seulement Henao vient cueillir l'étape et prendre le maillot de leader, mais il crée également les premiers écarts. Il possède désormais 10 secondes d'avance sur Alberto Contador (Team Saxo-Tinkoff), Simon Spilak (Team Katusha), Diego Ulissi (Lampre-Merida) et son coéquipier Richie Porte. Les autres favoris, à l'exception d'Igor Anton (Euskaltel-Euskadi), qui s'intercale à 16 secondes, concèdent 21 secondes. Les perdants du jour s'appellent Tejay Van Garderen (BMC Racing Team) à 33 secondes, Thibaut Pinot (FDJ) à 1'05" et Jurgen Van Den Broeck (Lotto-Belisol) à 1'07".

Demain, deuxième arrivée au sommet au terme d'une étape longue de 151,6 kilomètres entre Trapagaran et Eibar.

Classement 3ème étape :

1. Sergio-Luis Henao (COL,  Team Sky) les 164,7 km en 3h54'22" (42,2 km/h)
2. Carlos Betancur (COL, Ag2r La Mondiale) m.t.
3. Giampaolo Caruso (ITA, Team Katusha) à 5 sec.
4. Nairo-Alexander Quintana (COL, Movistar Team) à 8 sec.
5. Diego Ulissi (ITA, Lampre-Merida) à 10 sec.
6. Richie Porte (AUS, Team Sky) m.t.
7. Alberto Contador (ESP, Team Saxo-Tinkoff) m.t.
8. Simon Spilak (SLO, Team Katusha) m.t.
9. Igor Anton (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 16 sec.
10. Samuel Sanchez (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 21 sec.

Classement général :

1. Sergio-Luis Henao (COL,  Team Sky) en 12h24'26"
2. Nairo-Alexander Quintana (COL, Movistar Team) à 8 sec.
3. Richie Porte (AUS, Team Sky) à 10 sec.
4. Alberto Contador (ESP, Team Saxo-Tinkoff) m.t.
5. Giampaolo Caruso (ITA, Team Katusha) m.t.
6. Simon Spilak (SLO, Team Katusha) m.t.
7. Jakob Fuglsang (DAN, Astana) à 21 sec.
8. Pieter Weening (PBS, Orica-GreenEdge) m.t.
9. José Herrada (ESP, Movistar Team) m.t.
10. Carlos Betancur (COL, Ag2r La Mondiale) m.t.

Fulcrum Speed 40 DB_Decembre 2019

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 01 mars 2020
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020
dimanche 10 mai 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES