FLASHS

VTT

La pratique du VTT pour les routiers

Publié le 25/10/2019 08:00

La saison de route désormais terminée, c'est le VTT qui a pris le dessus en ce mois d'octobre notamment avec le Roc d'Azur. L'occasion pour nous de rappeler l'importance de cette discipline quand on fait uniquement de la route.

Si le mois d’Octobre rime souvent avec coupure pour les cyclistes sur route, pour une autre pratique du vélo, le VTT, ce mois correspond au ROC d’AZUR. L’édition 2019 s’est déroulée du 09 au 13 Octobre sur la Base Nature François Léotard de Fréjus. Cet événement, qui a connu sa 36ème édition, a rassemblé plus de 20 000 participants de tout âge comme de tout niveau avec une 50aine de pays représentés, 300 exposants et 150 000 visiteurs sur 5 jours. De quoi vivre une expérience unique, parler avec des professionnels, et découvrir, voir, essayer toutes les nouveautés 2020.

Départ Roc d'AzurDépart Roc d'Azur | © Roc d'Azur

Beaucoup de coureurs cyclistes professionnels réussissent sur route, alors que ce n’est pas par là que le vélo a commencé pour eux… La transition de certains ex-pistards sur la route a été une réussite, on pense ici à des coureurs comme Braddley Wiggins ou encore Geraint Thomas , respectivement vainqueurs des Tour de France 2012 et 2018.

Péraud sur le VTTPéraud sur le VTT | © canadiancyclist.com

Cependant, beaucoup de cyclistes professionnels sur route ont démarré par une autre discipline : le VTT. On pense notamment à des coureurs comme Cadel EVANS, Peter SAGAN, Jean-Christophe PERAUD, Jackob FUGLSANG, entre autres. Le VTT est en effet une des pratiques du vélo présentant de nombreux avantages qui permettront de conserver, mais aussi développer certaines qualités sur route et vous permettre de devenir un cycliste complet.

Peter Sagan sur le GP E3Peter Sagan sur le GP E3 | © Bettini Photo

1) Le VTT permet de sortir des grands axes routiers et fuir le stress et l’incivisme permanent de nombreux automobilistes pour aller se balader sur des chemins sans voitures, traverser des forêts, aller en campagne et tout autre lieux inaccessible en vélo de route. Ce changement de décor permettra de rompre avec la monotonie des paysages souvent identiques après une saison route où l’accumulation des heures d’entraînement, le timing parfois serré nous oblige à emprunter des routes similaires. Enfin, les parcours plutôt vallonnés vous permettront aussi d’améliorer les intensités hautes avec des alternances d’effort.

2) Retrouver du plaisir en modifiant vos habitudes avec un sport différent en tout point : de nouveaux paysages, une pratique différente, un vélo différent, une tenue vestimentaire différente.

La pratique du VTT pour les routiersLa pratique du VTT pour les routiers | © Nicolas Augugliaro

3) Améliorer considérablement la technique de pilotage, les réflexes, renforcer le gainage du corps. Le VTT permet de faire un peu de cross, des descentes avec de belles montées d'adrénaline ce qui vous rendra par la suite plus adroit, plus confiant et plus rapide sur route en apprenant à mieux gérer les risques, éviter les obstacles qui entravent votre route (gros cailloux, branches…) et trouver la bonne trajectoire. Dans les descentes il vous faudra vous adapter afin de trouver la bonne vitesse, mais aussi le bon freinage pour être le plus rapide possible.

4) Le temps d’entraînement diminue tout en étant aussi efficace.
Vous pouvez compter 40km de VTT pour 80km de vélo de route environ.

5) Le VTT va moins vite que le vélo de course, mais il demande plus d'endurance, de force, et augmente votre fréquence de pédalage notamment en montagne où il est possible de franchir des cols en VTT ou pour une montée de chemin. Le rythme cardiaque s’élève rapidement et se stabilise haut assez facilement avec un couple de pédalage haut également. Cela ressemble très sensiblement au schéma d’une montée de col routier lorsqu’on s’approche de la zone rouge ce qui sera un exercice vous permettant ensuite de mieux aborder les côtes qui sont pour le cycliste sur route, la principale difficulté.

Evans sur le VTT avant la routeEvans sur le VTT avant la route | © canadiancyclist.com

Le point de vigilance le plus important sur cette pratique reste donc le risque de chute beaucoup plus important que sur route, de part le revêtement du parcours, les efforts plus nombreux et plus intenses, mais également la fatigue qui arrive plus rapidement et nous rendant moins lucides, moins vigilants.

Voilà donc une pratique qui pourra vous faire considérablement progresser sur des montées de cols, dans les descentes grâce à une meilleure maîtrise, mais aussi sur des épreuves telles que le contre-la-montre où il vous sera plus facile de conserver certains seuils à haute intensité sur une durée plus longue.

Pour conclure nous pouvons dire que la pratique du VTT est bien différente de la route, pourtant elle est très complémentaire. Si elle vous permettra de conserver vos qualités, elle pourra également vous permettre de les développer, le tout est de savoir quand, comment et pourquoi l’utiliser. Pendant la coupure ainsi que la période de préparation hivernale, il est aisément possible d’inclure la pratique du VTT dans vos plans d’entraînements, voir de la conserver durant la saison de manière plus spécifique et ponctuelle.

Il est évident qu’une stratégie doit être correctement définie pour en tirer tous les bénéfices et c’est bien ce que propose COACHING4YOU avec un accompagnement personnalisé, de nombreux conseils en fonction de votre pratique, votre niveau, vos compétences et vos objectifs sportifs.

Retrouvez toutes les infos ici : www.coaching4you.fr

Par Nathan Malo

Sport 101 Facebook V4

INSTAGRAM

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 17 novembre 2019
samedi 07 décembre 2019
dimanche 15 décembre 2019
dimanche 08 mars 2020
dimanche 05 avril 2020
dimanche 12 avril 2020

VOIR TOUTES LES EPREUVES