FLASHS

VTT

La Titan Desert, une aventure inoubliable...

Publié le 02/02/2021 00:55

Le 02 novembre dernier, nous étions sur la ligne de départ de la mythique Titan Desert pour vous faire vivre la course de l’intérieur, retour sur cette aventure, une épreuve VTT de 5 jours à travers des paysages désertiques.

Ceux qui nous suivent régulièrement ont peut-être lu notre carnet de route en 6 épisodes publié pendant l'épreuve accompagné de vidéos (à retrouver au fil de ce récit), mais après avoir laissé passer quelques semaines, nous souhaitions vous faire un retour d'expérience et vous décrire un peu mieux le déroulement de cette "Titan Desert 2020".

Rappelons tout d'abord que cette 15ème édition a bien failli être annulée comme beaucoup d'épreuves de masse en 2020, mais la détermination des 2 co-organisateurs, RPM le fondateur Espagnol et ASO, a eu le dessus sur la crise sanitaire. En effet, l’épreuve initialement prévue au printemps, n’a pu être organisée au Maroc comme toutes les éditions précédentes et c’est finalement en novembre et en Espagne, qu'elle a pu être reportée. Mais la situation sanitaire compliquée en cette fin d'année 2020 a rendu le maintien de l’épreuve incertain jusqu’aux derniers jours et c’est grâce à la mise en place d’un protocole sanitaire très strict, que la Fédération Espagnole et les autorités locales ont finalement donné leur accord.

Souhaitant conserver l'esprit de la Titan, à savoir une course VTT d'une semaine se déroulant dans le désert, les organisateurs ont concocté un parcours éprouvant dans le désert de Tabernas, l’un des rares d’Europe, situé dans la province d'Almería, au sud de l’Espagne.

Titan 2020-0© www.titandesert.com


J-1: Accueil et entrée dans la "Bulle course"

Comme tous les concurrents, nous arrivons sur place à Alméria, la veille du départ pour la journée d’accueil traditionnellement destinée à finaliser le processus d’inscription, effectuer les vérifications techniques, préparer le matériel et assister à la cérémonie d’ouverture. Mais cette année, crise sanitaire oblige, une étape redoutée par tous les coureurs a été rajoutée, le passage obligatoire d'un test PCR covid-19, c'est donc la première barrière que nous avons dû franchir le dimanche matin, avant de rentrer dans la « bulle course ». Le processus était bien organisé, une heure de rendez-vous est fixée, très peu de file d'attente, un test nasal réalisé par des infirmiers et le résultat une vingtaine de minutes plus tard.

Un résultat négatif nous a permis d'obtenir notre laissez-passer, un bracelet vert nous permettant de rentrer dans la "bulle", de rentrer dans l'hôtel d'accueil des concurrents pour y déposer notre vélo et nos valises et de finaliser les derniers documents d'inscription. Ensuite, c'est au palais des congrès d'Alméria, juste à côté,  que nous devions nous rendre pour les vérifications techniques et la remise de la balise GPS ainsi que du pack coureur, tout ça selon une organisation bien rodée. Un pack coureur bien rempli, c’est en fait un sac à dos arborant le logo Titan Desert qui contient bien sûr nos dossards et plaque de cadre, mais également des stickers et des étiquettes pour nos bagages marquées de notre numéro de dossard, un beau maillot cycliste aux couleurs de l’épreuve réalisé par l’équipementier partenaire Gobik, un tee-shirt, un bidon, du dégrippant et nettoyant pour l’entretien du vélo, et quelques autres goodies…

La Titan desert est une épreuve d'endurance mais également de navigation, pendant les étapes le choix des directions s’effectue uniquement à l’aide du GPS, il nous faut donc copier les traces GPS des 5 étapes, fournies par l'organisateur, dans notre compteur. Deux personnes sont à disposition toute la journée pour nous aider sur cette tâche si besoin.

La journée se termine par la cérémonie d'ouverture pendant laquelle on nous présente le parcours et les éléments importants à savoir. On y découvre également les VIP, anciens pros au départ de cette édition, à l'image du quintuple vainqueur du Tour de France, l'Espagnol Miguel Indurain mais également David Arroyo et Heimar Zubeldia, sans oublier notre Français Sylvain Chavanel, l'ancien champion de France et porteur du maillot jaune du Tour qui revenait après une première participation l'année dernière.


Retrouvez ci-dessous en vidéo, un résumé de cette veille de départ :

 

Etape 1, El Toyo - El Toyo : Le grand départ

Il est 7h ce lundi matin, après un bon petit déjeuner à l'hôtel, il est temps de se préparer pour rejoindre le départ, même si nous sommes dans une bulle isolée, les gestes barrière doivent être respectés et le port du masque est obligatoire jusqu'à 1 minute du départ. Au pied de l'hôtel se trouve le parc à vélo, surveillé toute la nuit par des vigiles, ainsi que les stands des différents teams, tout le monde s'active autour de son vélo pour les derniers préparatifs.


Titan 2020-6© www.titandesert.com

Nous devons passer par trois étapes avant de nous rendre dans le sas de départ, ce sera la cas tous les matins, il faut d'abord se faire pointer auprès d'un membre de l'organisation, grâce à notre bracelet RFID, puis récupérer une barre énergétique (ou gel) offerte par le partenaire nutrition de l'épreuve 226ERS et enfin récupérer une bouteille d'eau pour remplir la poche à eau de notre sac à dos. En effet ce dernier est obligatoire et a été vérifié la veille lors du contrôle technique, c'est sur celui-ci qu'est fixé la balise GPS, il est obligatoire de prendre le départ avec au minimum 1,5 litres d'eau sur soi, par mesure de sécurité la course se déroulant en milieu aride.

 

Cette première étape est une boucle de 100 Km et 1517 m de D+, El Toyo-El Toyo, départ et arrivée devant l'hôtel. A 8h, le volubile speaker Espagnol donne le départ de la première vague, celle des cadors et des VIP, cette année nous sommes environ 370 concurrents au départ répartis dans 6 vagues, c’est nettement moins que les années précédentes qui accueillent plus de 600 coureurs, mais les organisateurs ont été contraints de limiter les inscriptions pour obtenir les autorisations.

Titan 2020-2© www.titandesert.com

 Notre placement dans la dernière vague nous laisse le temps d'effectuer quelques vidéos et même d'interviewer Yann Le Moenner, directeur général d'ASO, venu tester en personne cette épreuve en se glissant au sein du peloton (vidéo ci-dessous). Le départ fictif est donné au pied de l'hôtel jusqu'à la sortie de la ville, l'arche de chronométrage est placée à l'entrée d'un sentier longeant la plage et l'on entre directement dans le vif du sujet, ça y est la Titan 2020 est lancée !

Les premières difficultés ne tardent pas à se présenter avec un passage sur la plage nécessitant de pousser le vélo, les 20 premiers kilomètres longeant la côte Andalouse seront une succession de pistes sablonneuses, avant de voir apparaître les premières ascensions. Nous traversons de petits villages sur des portions asphaltées, encouragés par des locaux, des agents de sécurité sont positionnés à chaque carrefour pour sécuriser notre passage, plusieurs ascensions démarrent à la sortie de ces villages, quelques kilomètres sur le goudron avant de bifurquer sur des sentiers en terre offrant parfois de magnifiques points de vue sur la mer.

Titan 2020-1© www.titandesert.com

Nous remontons ensuite dans les terres arides par de longues pistes rapides avant de revenir sur El Toyo et retrouver une longue zone sablonneuse dans un lit de rivière asséchée. Cette dernière portion va s'avérer très difficile, elle va en surprendre plus d'un, même les élites vont souffrir dans ce mélange très meuble de sable et de gravier ou il faudra souvent pousser le vélo. L'arrivée est jugée sur le sentier de départ longeant la plage et c'est un d'apercevoir la ligne de chronométrage car cette première étape aura été plus difficile qu'imaginé et aura déjà commencé à entamer les organismes.

La douche et le repas pris à l'hôtel en début d'après-midi sont les bienvenus, tout comme la seconde nuit à l’hôtel, nous permettant de récupérer un peu avant la deuxième étape. 

Vous pouvez retrouver tous les classements de cette première étape dans notre carnet de route :

https://www.velo101.com/vtt/article/carnet-de-route-la-titan-desert-2020-2--2209

Ainsi que notre résumé dans la vidéo ci-dessous :


Etape 2, El Toyo - Tabernas : L'entrée dans le désert

Ce matin, nous refermons nos valises puisque nous quittons l’hôtel en direction du désert de Tabernas, plus précisément le camp de Mini Hollywood dans lequel nous passerons les 3 prochaines nuits en bivouac. Le nom de Mini Hollywood ne vous dit sans doute rien mais vous en avez probablement vu des images, en effet ce village au décor Western a accueilli de nombreux tournages, il a été construit en 1965 pour le film de Sergio Leone  « Et pour quelques dollars de plus », puis d’autres Westerns y ont été tournés comme « Le Bon, la Brute et le Truand » et « Pour une poignée de dollars ». Aujourd'hui il est devenu un parc à thème visité par de nombreux touristes et que les organisateurs de la Titan nous ont réservé pour 3 jours.

Titan 2020-13Bivouac de Mini Hollywood Titan Desert 2020 © www.titandesert.com

Une grosse logistique est mise en place pour transférer le QG de la course, le matériel ainsi que nos bagages que nous devons déposer devant des camions postés sur le parvis de l'hôtel, une seule valise par personne, étiquetée avec notre numéro de dossard.

Les sas de départ étant définis en fonction du classement général, nous devons vérifier chaque matin dans lequel nous sommes placé, avant de nous rendre sur la zone de départ.

Le parcours de cette deuxième étape est plus court que celui de la veille mais plus montagneux, avec 1768 m de D+ sur 65 Km. Un col de 14 Km montant à plus de 1100m d'altitude, avec une première partie asphaltée, constitue la principale difficulté de la journée. Après un premier tiers de parcours assez plat sur des pistes arides et après avoir franchi les 2 premiers CP (Check Point, passage obligatoire, généralement 3 par étape) nous abordons le difficile col qui va faire la sélection et créer des écarts au classement général. Le sommet est encore à 30 Km de l’arrivée, on y trouve un ravitaillement copieux avec des barres, gels et boissons énergétique du partenaire nutrition 226ERS, ainsi que des produits locaux et des fruits (ce sera le cas toute la semaine).

La fin du parcours empreinte des singles pour redescendre puis des pistes poussiéreuses assez rapides au milieu d’un magnifique décor désertique, des paysages dont on n’a pas l’habitude de croiser en France, un vrai dépaysement ! L’arrivée et la découverte de l’ambiance "Far West" du bivouac de Mini Hollywood ne l’est pas moins et c’est avec une grande curiosité que nous faisons un petit tour du village au guidon de notre VTT, dès la ligne d’arrivée franchie.

Titan 2020-3Miguel Indurain @Titan Desert 2020 | © www.titandesert.com

Après avoir récupéré nos valises, nous découvrons les tentes dans lesquelles nous allons nous installer, elles s’avèrent assez confortables pour du bivouac, ce sont de grandes et solides tentes en bâche blanche, le sol est isolé par un plancher en bois recouvert d'une moquette. Nous sommes 3 concurrents par tente et disposons chacun d’un matelas sur lequel nous pouvons déplier notre sac de couchage apporté dans nos valises.

Les douches sont placées dans une remorque de camion spécialement aménagée, elles sont très propres et semblables à celles que l’on trouve dans les campings. Nous pouvons ensuite aller reprendre des forces avec un bon repas proposé sous forme de buffet, et qui n’a rien à envier à celui d’un hôtel.

Les après-midis et soirées au bivouac seront consacrées au nettoyage et entretien des VTT, à la détente au "Saloon" pour certains ou récupération et massage pour d’autres, avant de nous rendre au briefing quotidien de début de soirée, précèdent le diner. Pour nous il faudra intégrer en plus quelques heures en salle de presse pour vous écrire notre carnet de route et monter les vidéos !

Vous pouvez retrouver tous les classements de cette 2ème étape dans notre carnet de route :

https://www.velo101.com/vtt/article/carnet-de-route-la-titan-desert-2020-3--22100

Ainsi que notre résumé dans la vidéo ci-dessous :


Etape 3, Tabernas-Tabernas #1 : Une première boucle dans le désert

Ce matin le départ est donné depuis notre camp de Mini Hollywood, comme chaque jour il est 8h lorsque l’énergique speaker lance la première vague, celle des leaders hommes et femmes du classement général.

Le parcours du jour est une boucle de 93 Km vallonnée avec 1633 m de D+ et c’est un col de 4 Km aux forts pourcentages sur un chemin de terre accidenté, qui constitue la plus grosse difficulté. Cette troisième étape arpente les pistes roulantes et rapides du désert de Tabernas, recouvertes d’une fine couche de sable déposé par le sirocco. Autant dire que la poussière sera au rendez-vous aujourd’hui, soulevée par les pneus cramponnés des quelques 400 VTT qui vont passer par là. Aujourd’hui encore, les organisateurs ont pimenté le tracé par plusieurs passages techniques, des sentiers cassants et quelques singles. L’arrivée est jugée à l’entrée du village, au même endroit que le départ.

Titan 2020-4Parc à vélo Titan Desert 2020 | © www.titandesert.com

Cette après-midi, nous prendrons quelques minutes pour faire un tour du parc à vélo et voir de plus près le matériel utilisé par les concurrents, on pourra y constater qu’une majorité de VTT sont des « tout-suspendus », pas très étonnant au regard du parcours proposé, avec des modèles très haut de gamme comme des plus modestes. Quelques rares concurrents ont même choisi d'utiliser un gravel, un peu osé sur un tel parcours, il y avait même quelques tandems. 

Vous pouvez retrouver tous les classements de cette 3ème étape dans notre carnet de route :

https://www.velo101.com/vtt/article/carnet-de-route-la-titan-desert-2020-4--22101

Ainsi que notre résumé dans la vidéo ci-dessous :


Etape 4, Tabernas-Tabernas #2 : L’étape reine

Ce jeudi c’est le grand jour pour les leaders du classement général mais aussi pour tous ceux qui veulent grapiller des places à la veille de l’arrivée. C’est l’étape reine sur laquelle on peut faire de gros écarts, avec au programme l’ascension de la Sierra de los Filabres à 2000m d’altitude.

Sur la ligne départ, les vestes de pluie et coupes-vents sont de sortie, la pluie, très rare dans la région, s’est pourtant invitée cette nuit, frappant les bâches de nos tentes et collant au sol la poussière des allées du « Far-West village ».

Le départ est donné sous le sec, mais les gros nuages noirs encore présents dans le ciel restent menaçants et inquiètent les vététistes sachant qu’il va falloir monter à 2000m. En effet, cette étape montagneuse déjà redoutée de tous avec ses 106 Km et pas moins de 2307 m de D+, l’est encore plus avec cette météo capricieuse.

Les premiers kilomètres s’effectuent sur une route asphaltée et sont neutralisés, chaque vague est précédée par une voiture de l’organisation afin d’assurer la sécurité des coureurs. La course est lancée sur une piste en terre et les premières pentes arrivent très vite, après moins de 10 Km, alors qu’une pluie fine fait son retour.

Titan 2020-9© www.titandesert.com

L’ascension de la Sierra de los Filabres ne propose que peu de moments de répit, parfois entrecoupée par la traversée des petits villages dans lesquels nous sommes applaudis par les locaux, mais l’ascension est longue et difficile. La dernière partie de l’ascension dans le brouillard et sous une pluie intermittente empreinte des sentiers rendus glissants par la pluie ruisselante, dans lesquels il est parfois nécessaire de pousser le vélo.

Enfin le sommet se présente avec l’arche du « Skoda challenge », récompensant les meilleurs temps sur une portion de l’ascension, mais les grands signent des officiels nous font comprendre que la course ou plutôt le chronomètre est stoppé ici. Nous apprendrons plus tard que la descente prévue initialement était rendue trop dangereuse par la pluie. Mais il faut bien rentrer au camp, et c’est par une longue descente asphaltée digne d’un col des Alpes, que nous rejoindrons le tracé GPS initial, pour rentrer au camp par les pistes.

Retrouver tous les classements de cette 4ème étape dans notre carnet de route :

https://www.velo101.com/vtt/article/carnet-de-route-la-titan-desert-2020-5-+-itw-de-s-chavanel-m-indurain--22103

Ainsi que notre résumé dans la vidéo ci-dessous :

Au soir de cette avant-dernière étape, nous avons pu recueillir les interviews de 2 grands champions, anciens professionnels sur route, présents au départ de cette édition 2020, l’Espagnol Miguel Indurain et le Français Sylvain Chavanel :



Etape 5, Tabernas-El Toyo : L’arrivée !

Cette 5ème et dernière étape nous ramène jusqu’à notre point de départ d'Alméria / El Toyo, le jour n'est pas encore levé lorsque les allées du village de cowboy commencent à s’animer, toutes ces silhouettes se dirigent dans la même direction : le petit-déjeuner. C’est le dernier jour, dans quelques heures après l'arrivée finale, tous ces coureurs, ces titans, obtiendront le statut de finisher.

Si les smartphones ont sonné un peu plus tôt ce matin, ce n’est pas seulement parce que tout le monde est pressé d'en découdre sur cette dernière étape, mais surtout parce qu’il faut prévoir un peu plus de temps pour refermer nos valises et aller les déposer dans les camions postés à proximité du saloon.

Avant d’apercevoir la dernière ligne d’arrivée, il faudra encore affronter un parcours de 64 Km et 1204 m de D+, traversant le camp d’entrainement militaire de la légion Espagnole, sur des pistes sablonneuses habituellement remuées par les chenilles des chars.

Titan 2020-5© www.titandesert.com

La course est lancée à très vive allure, le peloton est très étiré, tout le monde espère encore gagner quelques places au général. La pluie tombée la veille à ruisselé des montagnes jusque dans les lits de rivières empruntées en début d’étape et c’est repeint de boue que nous traversons la base militaire, applaudis par les légionnaires. La base est très vallonnée, même pentue par endroits, le retour vers Alméria empreinte les sentiers de bord de mer, un peu plus facile mais il faudra encore batailler jusqu’à l’arrivée pour conserver sa position.

Dès la ligne franchie, sur l’esplanade du palais des congres d’Alméria, on nous remet notre trophée, une belle plaque de marbre gravée du logo de l’épreuve. Les scènes de joie s’enchainent après chaque arrivée, chacun se fait prendre en photo avec son trophée, avec son vélo levé a bout de bras devant la ligne. Certains sont en pleurs, contents et fiers d’avoir réussi leur défi, d’avoir été au bout de l’aventure.

Nos valises ont été déposées ici et nous pouvons aller prendre une douche un peu plus loin avant un dernier repas, une paella préparée devant nous par un traiteur. La cérémonie de remise des prix vient conclure la journée et la semaine, les podiums de chaque catégorie sont récompensés.

Titan 2020-10Sergio Mantecon remporte le classement général hommes 2020 © www.titandesert.com

C’est l’Espagnol Sergio Mantecon qui remporte cette 15ème édition de la Titan Desert avec 44’’ d’avance sur son compatriote, quadruple vainqueur de l’épreuve, Josep Betalu. Si l’écart est assez faible entre les 2 premiers, le 3ème l’ancien maillot rose du Giro David Arroyo, concède près de 10 minutes.

Titan 2020-15Claudia Galicia remporte le classement général femmes 2020 © www.titandesert.com

Chez les femmes, la championne Espagnole Claudia Galicia n‘aura laissé que des miettes à ses adversaires, elle remporte toutes les étapes et le général avec plus de 46 minutes d'avance sur sa compatriote Silvia Roura.

Retrouver tous les classements de cette 5ème et dernière étape et le classement général final dans notre carnet de route :

https://www.velo101.com/vtt/article/carnet-de-route-la-titan-desert-2020-6-arrivee--22105

Ainsi que notre résumé dans la vidéo ci-dessous :


Pour conclure et dresser le bilan de notre première expérience sur cette épreuve :

C’est pour nous, la fin d’une belle semaine pendant laquelle nous avons pu constater la qualité de l'organisation, qui a pourtant été chamboulée par rapport aux éditions précédentes, avec les changements de date et de pays, imposés par la crise sanitaire. On imagine qu'il n'a été simple de mettre en place toutes les modifications à seulement quelques semaines du départ, alors un grand bravo à toute l'équipe d'organisation.

Historiquement le peloton de la Titan est composé d’une grosse majorité de coureurs Espagnols, l’épreuve ayant été fondée par un organisateur ibérique, mais nous avons pu constater qu’il y a maintenant de nombreuses nationalités représentées. Du coté des Français, nous étions un groupe d’une quinzaine de participants, bien assisté par Edouard, un membre de l’équipe  d'organisation ASO qui était toujours à notre disposition pour nous aider. Chaque soir il nous faisait un petit briefing pour nous présenter l’étape du lendemain, nous expliquer des points de règlement, etc…

Des amitiés se sont créées et nous sommes encore tous en contact via le groupe WhatsApp qui nous permettait de communiquer entre nous, sur place.

Titan 2020-11Trophée Titan Desert 2020 © www.titandesert.com

Il y aurait eu tant d’autres choses à vous décrire, sur la vie dans le bivouac, sur les repas, sur la navigation, sur l’entretien des vélos, sur les belles rencontres pendant cette semaine, mais il faut bien vous laisser un peu de surprises et vous donner envie de le découvrir par vous-même si vous décidez de vous inscrire à l’édition 2021 !

La prochaine Titan Desert est programmée du 23 au 28 mai 2021 avec un retour aux sources en terres Marocaines, au travers de 6 étapes et de plus de 600 kilomètres. Vous trouverez toutes les informations sur le site de l’épreuve :  https://www.titandesert.com/fr

 Titan 2020-12Affiche Titan Desert 2021 | © www.titandesert.com

Si vous cherchez un défi sportif dépaysant, une épreuve VTT d’une semaine difficile mais enrichissante, mais également une belle aventure humaine, alors on ne peut que vous conseiller la Titan Desert. Comme l’indique le titre de cet article, pour nous elle restera une aventure inoubliable…

 

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 19 septembre 2021
dimanche 03 octobre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES