Kristoff chez lui

Pros Publié le 11/08/2017 17:15

Arctic Race #2. Alexander Kristoff a remporté le sprint dans cette 2ème étape. Le champion d'Europe honore ses couleurs

Alexander Kristoff remporte la RideLondon Classique
© RideLondon Classic
L’Arctic Race s’aplanit ce vendredi et les puncheurs comme Dylan Teuns (BMC) ne devraient pas avoir leur mot à dire. Les quelques petites côtes de deuxième catégorie, en début d’étape, n’ont surpris personne et le peloton a fini groupé à l’Aéroport de Bardufoss après 185 kilomètres.

Echappée courte

Les baroudeurs ont profité de la succession des deux premières côtes de la journée pour s’échapper à l’avant. Un groupe de six coureurs se détache rapidement. Parmi eux, Erwann Corbel (Fortuneo-Oscaro), Dimitri Claeys (Cofidis) ou Nicolas Mihaylov (CCC Sprandi Polkowice) sont présents. Ce groupe n’arrivera jamais à creuser un écart intéressant. Dylan Teuns n’avait pas beaucoup d’avance au début de la journée sur certains des échappés. Du coup, la BMC a mené un train régulier pour maintenir les 6 hommes de tête à moins de 3 minutes. Bien aidée par les équipes de sprinteurs, l’échappée finit par craquer à deux tours de circuit de la fin sur l’aéroport de Bardufoss.  

Le gag de Korsaeth

Certains coureurs tentent de partir en contre et essayer de faire un baroud d’honneur dans les derniers kilomètres. Deux Astana se font la malle et Truls Korsaeth prend une quinzaine de secondes d’avance sur le peloton. Alors qu’il franchit la ligne indiquant le dernier tour de course, le Norvégien lève les bras. Il y a cru, peut-être un peu trop. Sa célébration lui coûte d’ailleurs l’avance qu’il possédait sur le peloton.

Kristoff s'impose devant son public

Sur la piste de l’aéroport dans un paysage surprenant, le peloton se met en place. La Cofidis et Katusha-Alpecin se placent bien à l’avant. Le rythme est intense et dans le léger faux plat dans ce final,  Michael Morkov (Katusha-Alpecin) fait le boulot pour Alexander Kristoff. Le Norvégien ne se fait pas prier. Placé en deuxième position dans le peloton, il sort de la roue du Danois à 200 mètres de l’arrivée. Il réalise un sprint puissant. Il faut tout de même noter que le champion d’Europe est les plus gros sprinteurs du plateau sur l’Arctic Race. A noter la belle deuxième place d’Hugo Hofstetter (Cofidis) qui n’a jamais lâché la roue de Kristoff dans le final. Il n’avait cependant pas assez de jus pour le sauter sur la ligne.

Pasqualon et Kristoff reviennent au général

Au classement général, Dylan Teuns reste leader de la course grâce à sa victoire jeudi sur la première étape. Alexander Kristoff fait un beau rapproché au général avec les bonifications remportées ce vendredi. Andrea Pasqualon (Wanty Groupe Gobert), lui aussi, revient à deux petites secondes de Teuns avec le jeu des bonifs.

Classement de la deuxième étape :

1. Alexander Kristoff (NOR, Katusha-Alpecin) en 4h14’20“
2. Hugo Hofstetter (FRA, Cofidis) m.t
3. Andrea Pasqualon (ITA, Wanty Groupe Gobert) m.t
4. Robin Stenuit (BEL, Wanty Groupe Gobert) m.t
5. Adrien Petit (FRA, Direct Energie) m.t
6. Kristoffer Halvorsen (NOR, Team Joker Icopal) m.t
7. Eduard Michael Grosu (ROU, Nippo Vini Fantini) m.t
8. Ivan Savitskiy (RUS, Gazprom-Rusvelo) m.t
9. Roy Jans (BEL, WB Veranclassic) m.t
10. Eliot Lietaer (BEL, Sport Vlaanderen-Baloise) m.t

Classement général à l'issue de la 3ème étape :

1. Dylan Teuns (BEL, BMC)
2. Andrea Pasqualon (ITA, Wanty Groupe Gobert) à 2“
3. Alexander Kristoff (NOR, Katusha-Alpecin) à 3“
4. August Jensen (NOR, Team Coop) à 7“
5. Michel Kreder (HOL, Aqua Blue Sport) à 11“
6. Markus Hoelgaard (NOR, Team Joker Icopal) à 12“
7. Eliot Lietaer (BEL, Sport Vlaanderen-Baloise) à 13“
8. Ivan Savitskiy (RUS, Gazprom-Rusvelo) m.t
9. Bjorn Tore Hoem (NOR, Team Joker Icopal) m.t
10. Quentin Pacher

<< Article précédent | Article suivant >>

Inscription en ligne Vélo101
Campagne Faceboook Vélo101
Personal coach