Tour de France — Le dernier match est lancé !

Pros Publié le 21/07/2016 18:56

Tour de France # 18. Derrière Chris Froome, qui assoit sa suprématie en conquérant le chrono de Megève, la bataille pour le podium est lancée. Et les positions resserrées.

Chris Froome
© Sirotti
Le Tour de France, rappelait hier soir un garçon aussi réfléchi qu'Alejandro Valverde (Movistar Team), ne se termine jamais avant Paris. Mais l'Espagnol est suffisamment raisonné pour savoir que, dans les faits, la messe est dite. Personne, pas même Chris Froome (Team Sky), n'est évidemment à l'abri d'une brutale défaillance. Et ce jusqu'à Joux Plane en toute fin de Tour samedi après-midi, la seule difficulté qui ait un jour mis à mal Lance Armstrong du temps de sa surpuissance artificielle (l'Américain y avait lâché deux minutes dans le Tour 2000). Mais sauf un revers de cette nature, on ne devrait pas voir un autre que Chris Froome grimper toutes les marches du podium, jusqu'à la plus haute, dans trois jours à Paris. Le contre-la-montre en côte Sallanches-Megève (17 km), proposé dans le cadre de la dix-huitième étape et qui devait le confirmer à ce rang, lui aura offert bien plus de marge en vue des étapes finales.

Ce n'était pas un exercice facile à négocier, avec l'enchaînement des côtes de Domancy (2,5 km à 9,4 %) et des Chozeaux (3,1 km à 5,4 %), qui grimpaient en escalier sur cette route dessinée en surplomb de la vallée de l'Arve. Et Chris Froome, qui avait fait le choix d'un matériel purement destiné à la spécialité, jusqu'à adopter une roue lenticulaire, l'aura abordé avec prudence, lâchant progressivement les watts pour prendre l'ascendant sur tous ses adversaires à compter de la côte des Chozeaux (km 13,5) et rallier Megève avec le temps de référence : 30'43"23. Soit 21 secondes de mieux que Tom Dumoulin (Giant-Alpecin), qui s'était progressivement vu gagner là sa troisième victoire d'étape dans ce Tour de France... mais qui en sera quitte cette fois pour une 2ème place, juste derrière le coureur le plus fort de cette édition. Un Chris Froome bien au-dessus du lot, qui aura même brandi un poing victorieux au franchissement de la ligne pour célébrer sa seconde victoire d'étape dans ce Tour 2016.

Richie Porte
© Sirotti
Un coup de poing qui aura avant tout permis au Britannique d'enfoncer le clou et de s'assurer des jours plus sereins dans ce qui reste à traverser des Alpes, demain et après-demain. Car ce sont désormais près de quatre minutes d'avance (3'52") que possède le Britannique sur son second, place à laquelle s'accroche encore Bauke Mollema (Trek-Segafredo). Ce qui n'en fait pas encore le dauphin homologué du bientôt triple vainqueur du Tour. Car si la course au maillot jaune semble pliée, l'attention se focalise à présent sur la bataille autrement plus ouverte pour les places sur le podium. Objectivement, alors qu'il reste bien encore de quoi les départager ces deux prochains jours (huit cols à gravir), on compte encore six coureurs en lice pour les marches latérales du podium parisien. Et quand 3'08" les séparaient encore à Sallanches, tous se tiennent désormais en 2'16" du côté de Megève...

Romain Bardet, s'il ne gagne pas de place, continue de grimper en confiance.

Adam Yates
© Sirotti
De ce côté-là au moins, l'intérêt est relancé, ce qui nous promet un bel affrontement entre les six coureurs qui se pressent à présent derrière Chris Froome au classement général. D'autant plus que les deux coureurs défendant leur place sur la boîte depuis le contre-la-montre de la Caverne du Pont-d'Arc vendredi dernier, le Néerlandais Bauke Mollema et le tout jeune Adam Yates (Orica-BikeExchange), qui restera la belle révélation de ce Tour de France, commencent à afficher des limites si l'on en croit les temps réalisés en Haute-Savoie. Des six prétendants au podium, ce sont eux en tout cas qui auront signé les performances les moins probantes, permettant aux autres d'entamer leur rapproché vers l'objectif qu'ils ont en commun. 16ème du chrono alpin, Adam Yates aura déboursé 1'23" sur Chris Froome contre 1'25" pour Bauke Mollema (17ème). Quand tous les autres auront signé des temps inférieurs.

Et la belle sensation vient encore de Romain Bardet (Ag2r La Mondiale) qui, s'il ne gagne pas de place à la faveur de l'exercice chronométré, continue de grimper en confiance. Pour l'Auvergnat, il s'agissait non seulement d'aller chercher aujourd'hui ceux qui le précèdent encore au classement général, mais également de contenir des coureurs comme Richie Porte (BMC Racing Team) et Fabio Aru (Astana), auteurs d'une performance analogue, 3ème et 4ème temps à 33 secondes de Chris Froome. En signant à Megève le 5ème temps à 42 secondes, soit son meilleur résultat dans un contre-la-montre, Romain Bardet n'aura concédé que 9 secondes à ses adversaires tout en reprenant du temps à... Nairo Quintana (Movistar Team). Car le Colombien n'est définitivement pas saignant dans ce Tour de France, et on commence à croire que le podium lui sera difficile à atteindre cette fois-ci, lui qui aura lâché 1'10" à Chris Froome sur les 17 kilomètres reliant Sallanches à Megève (10ème).

Romain Bardet
© Sirotti
Voilà donc Romain Bardet revenu ce soir à 20 secondes de Nairo Quintana et 41 secondes du podium. Mais la férocité avec laquelle Richie Porte et Fabio Aru auront bouclé leur exercice solitaire laisse présager une lutte serrée entre tous ces hommes-là. Et bien malin qui serait en mesure de donner le tiercé final dans l'ordre dès ce soir. Tout cela se jouera sur fond de bataille pour la victoire d'étape. Car le succès confisqué par Chris Froome arrête toujours à douze le nombre de formations sans victoire d'étape dans ce Tour de France, tandis que le cyclisme tricolore guette fébrilement un premier succès. A l'évidence, s'il faut tirer un trait sur la bataille pour le maillot jaune, les trois jours qui restent – deux en montagne – vont regorger d'enjeux. A commencer dès demain entre Albertville et Saint-Gervais Mont Blanc (146 km), par-delà les Forclaz de Montmin et de Queige, la Montée de Bisanne et celle du Bettex.

Classement 18ème étape :

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) les 17 km en 30'43" (33,2 km/h)
2. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Alpecin) à 21 sec.
3. Fabio Aru (ITA, Astana) à 33 sec.
4. Richie Porte (AUS, BMC Racing Team) m.t.
5. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) à 42 sec.
6. Thomas De Gendt (BEL, Lotto-Soudal) à 1'02"
7. Ion Izagirre (ESP, Movistar Team) à 1'03"
8. Joaquim Rodriguez (ESP, Team Katusha) à 1'05"
9. Louis Meintjes (AFS, Lampre-Merida) à 1'08"
10. Nairo Quintana (COL, Movistar Team) à 1'10"

Classement général :

1. Chris Froome (GBR, Team Sky) en 77h55'53"
2. Bauke Mollema (PBS, Trek-Segafredo) à 3'52"
3. Adam Yates (GBR, Orica-BikeExchange) à 4'16"
4. Nairo Quintana (COL, Movistar Team) à 4'37"
5. Romain Bardet (FRA, Ag2r La Mondiale) à 4'57"
6. Richie Porte (AUS, BMC Racing Team) à 5'00"
7. Fabio Aru (ITA, Astana) à 6'08"
8. Alejandro Valverde (ESP, Movistar Team) à 6'37"
9. Louis Meintjes (AFS, Lampre-Merida) à 7'15"
10. Daniel Martin (IRL, Etixx-Quick Step) à 7'18"

Classement par points :

1. Peter Sagan (SVQ, Tinkoff) 425 pt
2. Marcel Kittel (ALL, Etixx-Quick Step) 228 pt
3. Bryan Coquard (FRA, Direct Energie) 156 pt
4. Alexander Kristoff (NOR, Team Katusha) 152 pt
5. Michael Matthews (AUS, Orica-BikeExchange) 143 pt
6. Greg Van Avermaet (BEL, BMC Racing Team) 136 pt
7. André Greipel (ALL, Lotto-Soudal) 128 pt
8. Chris Froome (GBR, Team Sky) 124 pt
9. Thomas De Gendt (BEL, Lotto-Soudal) 116 pt
10. Rafal Majka (POL, Tinkoff) 114 pt

Classement de la montagne :

1. Rafal Majka (POL, Tinkoff) 173 pt
2. Thomas De Gendt (BEL, Lotto-Soudal) 90 pt
3. Ilnur Zakarin (RUS, Team Katusha) 78 pt
4. Daniel Navarro (ESP, Cofidis) 69 pt
5. Jarlinson Pantano (COL, IAM Cycling) 63 pt
6. Serge Pauwels (BEL, Dimension Data) 62 pt
7. Tom Dumoulin (PBS, Giant-Alpecin) 58 pt
8. Stef Clement (PBS, IAM Cycling) 53 pt
9. Rui Costa (POR, Lampre-Merida) 50 pt
10. Kristijan Durasek (CRO, Lampre-Merida) 36 pt

Classement des jeunes :

1. Adam Yates (GBR, Orica-GreenEdge) en 78h00'09"
2. Louis Meintjes (AFS, Lampre-Merida) à 2'59"
3. Warren Barguil (FRA, Giant-Alpecin) à 31'38"
4. Emanuel Buchmann (ALL, Bora-Argon 18) à 34'26"
5. Wilco Kelderman (PBS, Team LottoNL-Jumbo) à 1h05'55"
6. Julian Alaphilippe (FRA, Etixx-Quick Step) à 1h36'12"
7. Eduardo Sepulveda (ARG, Fortuneo-Vital Concept) à 1h43'14"
8. Patrick Konrad (AUT, Bora-Argon 18) à 1h55'45"
9. Jan Polanc (SLO, Lampre-Merida) à 1h57'38"
10. Alexey Lutsenko (KAZ, Astana) à 2h13'09"

Classement par équipes :

1. Movistar Team (ESP) en 233h58'34"
2. Team Sky (GBR) à 3'23"
3. BMC Racing Team (USA) à 17'21"
4. Astana (KAZ) à 40'15"
5. Ag2r La Mondiale (FRA) à 40'53"
6. Trek-Segafredo (USA) à 1h15'36"
7. Tinkoff (RUS) à 1h24'19"
8. IAM Cycling (SUI) à 1h34'59"
9. Team Katusha (RUS) à 1h35'21"
10. FDJ (FRA) à 1h49'03"

<< Article précédent | Article suivant >>

Safilo Mai-Juillet
Bosses de Provence Mai 2017 Dromoise aout 2017