FLASHS

Cyclosport

Interview d'Eric Ramos

Publié le 30/11/2010 10:44

Organisateur de la Jacques Gouin et de la Vélostar 91 - "La Jacques Gouin bénéficie d'une bonne réputation et se déroule tôt dans la saison, ce qui motive les cyclos."

Eric RamosEric Ramos | © Eric RamosEn 2011, les cyclosportifs franciliens vont pouvoir cocher deux belles dates à leur calendrier, avec le retour de la Jacques Gouin le dimanche 6 mars, désormais pilotée par Eric Ramos et son équipe de Vélostar Organisation, lesquels proposeront toujours la Vélostar 91 le dimanche 1er mai. Deux rendez-vous sur les routes de l'Essonne, le premier sur un parcours unique de 115 kilomètres autour de Fontenay-le-Vicomte, le second sur deux parcours au choix de 90 et 160 kilomètres autour de Bondoufle. Avec des nouveautés tant sur la Jacques Gouin que sur la Vélostar 91, laquelle bénéficiera désormais des belles infrastructures du stade départemental Robert Bobin, offrant un beau site de départ et d'arrivée aux concurrents. Les inscriptions en ligne sont d'ores et déjà ouvertes sur Vélo 101 pour la Jacques Gouin et la Vélostar 91.

Eric, vous reprenez la Jacques Gouin, qu'est-ce qui vous a poussé à faire ce choix ?
J'ai rencontré Jean-Louis Bletel, l'organisateur des précédentes éditions de la Jacques Gouin, lors de la dernière édition en 2009. Et celui-ci m'a informé du fait qu'il ne souhaitait plus organiser cette épreuve. Je lui ai tout simplement indiqué que j'étais intéressé pour la reprendre et nous sommes très rapidement tombés d'accord.

Quel est l'état des lieux ?
C'est une épreuve qui bénéficiait d'une bonne réputation et qui se déroulait tôt dans la saison, ce qui motivait un certain nombre de cyclos à venir pour parfaire leur préparation en vue des compétitions.

Elle est tôt dans la saison, le dimanche 6 mars. Ou bien ce sera la ruée avec l'envie des cyclos de remettre un dossard, ou bien ce sera le reflux avec le risque météo lié au début mars, comment appréhendez-vous cette question ?
Du fait effectivement des conditions météo qui peuvent être pénalisantes à cette saison, nous avons pris l'initiative de la décaler au dimanche 6 mars 2011, ce qui fait gagner une semaine par rapport à l'ancienne date et repousser le départ à 9h00.

Quels seront les apports Vélostar sur cette nouvelle édition ?
Nous avons choisi de changer le parcours car aux dires de beaucoup, le départ de l'ancienne Jacques Gouin était trop dur. Il y aura toujours 115 kilomètres tout en Essonne mais un enchaînement de côtes, cinq au total, mieux réparties, une sécurité accrue avec plus de motos, un fléchage-pancarte et surtout une soupe chaude servie à l'arrivée, avec yaourt et fruit, qui réchauffera l'ensemble des arrivants.

Quel est l'objectif réaliste que vous vous êtes fixé ?
L'objectif sera de faire aussi bien que la plus belle édition de la Jacques Gouin, soit 400 participants.

Vélostar/Jacques Gouin, pensez-vous créer un challenge ?
Effectivement, maintenant que nous organisons deux belles cyclosportives, nous pouvons réfléchir à un challenge... mais chaque chose en son temps !

Venons-en à la Vélostar. Vous changez de site d'arrivée l'an prochain, qu'est-ce que ça va entraîner côté circuits ?
Oui, en accord avec le Conseil Général de l'Essonne, nous avons opté pour un nouveau site de départ et d'arrivée et nous allons donc faire l'essai avec le Stade Robert Bobin à Bondoufle, dans l'Essonne, ce qui va un peu rallonger le parcours de quelques kilomètres mais sans changement par rapport au parcours de la dernière édition qui avait ravi tous les participants.

Quels sont les autres changements prévus pour 2011 ?
Le grand changement évidemment en 2011 sera le départ et l'arrivée qui se déroulera au stade départemental Robert Bobin à Bondoufle (à signaler que toute l'équipe logistique de Villabe nous accompagne sur le nouveau site) avec un défilé des coureurs dans l'enceinte du stade, la retransmission du film de la course sur l'écran géant durant la remise des récompenses, de nombreuses animations (pom-pom-girls, animation peluches, lâcher de ballons...) orchestrées par deux animateurs professionnels.

Quels sont vos objectifs en termes de participation ?
L'objectif de 1000 participants nous ravirait.

Parmi vos multiples activités, vous êtes intervenu également sur le départ de la dernière étape du Tour de France à Longjumeau, quel regard portez-vous sur l'événement ?
Le départ de la dernière étape du Tour 2010 Longjumeau-Paris a été un véritable succès populaire. Et je suis en contact avec une autre ville essonnienne elle aussi intéressée par un tel événement.

Propos recueillis le 29 novembre 2010.

BIKE SHOW EVENTS