FLASHS

Nouveautés

Vélofollies 2019, le vélo passionnément, à la folie.

Publié le 21/01/2019 10:00

Un des plus grands salons du cyclisme, riche de diversité, du BMX au VTT en passant par le vélo urbain ou le vélo de course. Les dernières tendances, matériels et accessoires. Un vrai rendez-vous avec la passion du vélo.

Un pays qui produit une bière : "La Redoutable" qui se revendique la bière des grimpeurs est forcément un pays qui a le sens de l'humour et ça nous va bien. Mais la Belgique, dont il s'agit ici, ce n'est pas que la bière et toute la convivialité et l'humour qui vont avec Nico Mattan "ambassadeur" de la marque Kwarémont, 6/6% produite là où est le vieux si célèbre des Flandres, du Tour des Flandres et de tant de courses en Belgique, nous assurait vendredi que sa marque n'aurait jamais de bière à 0%, Kwarémont oblige !

specialized-sworks© Vélo 101

Mais la Belgique, ce n'est pas que ça, avec modération pour la bière, sans pour l'humour, c'est aussi un salon: Vélofollies que beaucoup et bientôt le monde entier va envier. Pourquoi ? simple, comme une évidence, qui avait tort durant ces 3 jours, du 18 au 20 janvier, au parc des expos de Courtai ? Les absents, comme toujours et sur ce chapitre, on en citera deux, d'une part, Orbéa et ensuite Time-Rossignol qui se remet dans la place. A part ça? toutes les grandes et petites marques étaient là, de Trek à Cannondale, de Giant à Scott, de Pinarello à Spécialized, de Colnago à Look, de BH à S1Néo, ....les marques de vélos, VTT, VTTAE, électriques, accessoires vélo, accessoires cyclistes, artistes,.....Premier ingrédient du succès (340 exposants, une file d'attente de 25 noms, 6 halls, ....), le visiteur est certain de voir du beau matériel toutes les nouveautés 2019 en ce début d'année, rien de révolutionnaire depuis août, mais tout est là et, au moment des bonnes résolutions, on peut venir admirer, toucher, voire tester le matériel de ses rêves.

Deuxième ingrédient du succès Belge, la proximité. Courtrai est facile d'accès, parc expo immense, accès du nord de la France, des autres pays du Bénélux, d'Allemagne, de l'est de l'Europe, même et d'Italie bien sûr. 15 000 personnes environ tous les jours, pour un total de 41 000 entrées payantes (+4%/2018), les exposants sont certains de voir du monde, des connaisseurs, des passionnés, voire également, surtout le vendredi, des professionnels, pas mal de revendeurs qui viennent parler affaires, c'est toujours bon pour le carnet de commandes et on a vu beaucoup de représentants Français des marques comme Giant, Trek, Spé, Isostar, DT Swiss, ...qui étaient là, au contact de leurs clients, tout simplement. Autre point lié à cette proximité, facilité d'accès aussi par moyens de transports et vélos, n'oublions pas qu'en Belgique, la règle des 120% permet aux entreprises d'avoir un avoir fiscal de 120% du prix du vélo offert à un collaborateur qui s'engage à venir travailler à vélo, d'où les immenses parkings à vélos auprès des gares et autres parkings....Fait rare, et qui prouve que Vélofollies, on a même assisté en direct live à la naissance de la marque Van Rysel "De Lille", par Decathlon, qui va prendre la place de B Twin sur le haut de gamme vélo route avec vélos, chaussures, textile, ....

vélo canyon© Vélo 101

Une bonne recette c'est l'enchaînement de bons ingrédients et le prix en est un, fondamental. De ce côté-là, on est pas loin des 1400 euros (environ) pour 25 mètres carrés, loin, très loin des prix affolants qu'on peut entendre ailleurs, alors facile à suivre, ça marche, ça plaît, "on" en a pour son argent et "on" revient chaque année, côté marques bien sûr, mais aussi côté organisateurs de stages, mention spéciale à l'Emilie-Romagne et la région de Rémini avec ses piadine, parmesan, salame, le saucisson local et vin Sangiovese 168 (oui!!), le Raidard, concepteur d'une nouvelle destination: l'Alsace, l'Oisans, les Pyrénées, l'Ardéchoise, etc....

 

La passion du vélo n'est assurément pas un vain mot en Belgique et les marques l'ont bien compris. A commencer par Giant et son nouveau champion olympique : Greg Van Avermaet, le héros Belge de Rio, honoré d'un vélo couleur or et du casque qui va avec. Honoré et entouré de centaines de fans, d'admirateurs, très respectueux, qui ont fait la queue pour une dédicace, un selfie, ...auprès d'un champion simple, sympa, abordable, bref un champion de toutes façons. Même chose avec Philippe Gilbert, présent le dimanche, Tiesj Benoot, le vendredi, Cameron Van Den Brouke et les filles de Lotto-Soudal,  Martin Maes ou Miguel Martinez, en VTT, ...Champions actuels, mais aussi champions des années passées, avec un feu d'artifice autour du stand Ekoï, où on a croisé rien moins que Frank Schleck pour une interview sur sa Gran Fondo du 26 mai où il nous annonce à demi-mot, la présence d'un podium complet du Tour de France des années 2010!!, de Andréa Taffi, au pied de son défi de faire Paris-Roubaix, le 14 avril après avoir roulé 18 000 kilomètres en 2018 et affûté comme un jeune! Johan Museeuw, Michel Pollentier, Freddy Maertens, Nico Mattan, ...tous des "jamais fatigués du vélo" que vous retrouverez ces prochains mois dans Que sont-ils devenus ?

nutition3action© Vélo 101

Bref, et on l'a souligné, ces organisateurs Belges ont tout compris et là ou Eurobike pâlit, Vélofollies grimpe d'année en année vers le firmament des salons que le monde entier peut envier. Alors, et pour faire pendant à ceux qui manquaient dans le casting des marques, on pourrait de demander que manque-t-il pour passer un cap ? Des parkings plus grands selon les organisateurs eux-mêmes. S'ils le disent ! Ensuite, peut-être une piste d'essais route, VTT, assistance électrique en extérieur. Souci, on ne peut pas avoir tous les avantages de janvier sans les contraintes, à commencer par la météo. Autre et dernier point, encore plus de coureurs, voire d'équipes, on sait qu'elles bornent au soleil du sud de l'Espagne, à commencer par Wanty-Groupe Gobert, mais une idée comme ça en passant, pourquoi ne pas imaginer une vraie présentation d'équipe au sein de Vélofollies : succès d'estime assuré, succès de visibilité médias également, bref, tout y est ou presque, une idée peut-être pour Natura 4ever-Roubaix dont le manager Daniel Verbrakel nous a fait le partage d'une interview à retrouver le 1er février et qui ne fera pas de présentation officielle cette année, faute du budget justement, ils sont la plus petite des "grandes" équipes pros, 1 million d'euros seulement! vélo LIV© Vélo 101

En conclusion de ces 3 jours pleinement optimisés, côté Vélo 101, côté réseaux sociaux (clin d'œil à Sylvain, notre homme de réseau 101 !), ....bref tout ce que vous trouvez déjà et allez retrouver très vite sur 101. On démarre sur le grand plateau, comme vous tous, et c'est ça qui est bon. Un dernier conseil, pas si fou que ça, mettez Vélofollies à votre agenda 2020, vous ne le regretterez pas.

 

KTM

Oisans tourisme 1ère semaine

Sport pulsion astana

La Drômoise