FLASHS

Pros

Vuelta # 12 : l'indestructible "Chaba"

Publié le 20/09/2001 18:35

José Maria Jimenez triomphe à l'issue du CLM en côte de la Vuelta. Oscar Sevilla conserve le Jersey de Oro.
José Maria Jimenez triomphe à l'issue du CLM en côte de la Vuelta. Oscar Sevilla conserve le Jersey de Oro.

On aura donc retrouvé le "Chaba" de la Vuelta'98, celle où on l'avait découvert, vainqueur de quatre étapes, meilleur grimpeur et 3ème du classement général final. Cette année-là, José Maria Jimenez (iBanesto.com) avait dépouillé son leader, Abraham Olano, du Jersey de Oro, deux jours avant l'arrivée. Les aficionados, les supporters espagnols, s'étaient entre-déchirés entre ces deux coureurs issus de la même équipe et semblant s'affronter. L'Espagne s'était divisée entre Olano et Jimenez, surnommé alors le "Chaba".

Mais depuis cette Vuelta'98, Jimenez n'avait jamais pu confirmer ses talents de grimpeur. Transparent en 1999, il réapparaîtra à l'occasion en 2000, où il enlèvera la Classique des Alpes puis, dans la foulée, le Tour de Catalogne avec deux étapes. Et puis plus rien. A maintenant 30 ans, Jimenez semblait déjà être une vieille gloire, un coureur talentueux mais qui n'avait jamais été en mesure de confirmer les espoirs portés en lui. Ecarté de l'équipe du Tour de France 2001 par iBanesto.com, sous prétexte qu'il n'avait rien à y faire, Jimenez est revenu plus fort sur cette Vuelta. En deux semaines, on a retrouvé le grand Jimenez de 1998, ce "Pantani espagnol" sans doute le plus costaud du peloton actuel.

Vainqueur à l'Alto Cruz de la Demanda samedi, à la Station de Pal hier, à Ordino-Arcalis aujourd'hui, le "Chaba" semble véritablement indestructible. Aujourd'hui, sur un exercice qui n'est pas du tout sa spécialité mais sur un terrain qui lui appartient, Jimenez n'a laissé à personne l'espoir de gagner l'étape. Parcourant les 17,1 km d'ascension à 28 km/h de moyenne, il a su profiter des forts poucentages de la pente pour combler ses 15 secondes de retard sur Casero (Festina) au premier pointage intermédiare (km 7).

Angel Casero jouait gros sur cette étape. A seulement 37 secondes du Jersey de Oro, Oscar Sevilla (Kelme-Costa Blanca), il s'était élancé avec un moral d'acier. Mais celui-ci ne tarda pas à se dégrader au fur et à mesure que la route s'élevait. Au second pointage intermédiaire (km 13), Jimenez lui avait repris 32 secondes et pointait désormais en tête. A l'arrivée, épuisé, Casero cédait 48 secondes à Jimenez.

De l'autre côté, Sevilla devait à tout prix péserver sa tunique jaune. Et si le jeune Espagnol accusait quatre secondes de retard sur Casero tout du long des 13 premiers km d'ascension, il passait à la vitesse supérieure dans le final de l'étape pour inverser la tendance et reprendre quatre secondes à Casero. Sevilla conserve ainsi le Jersey de Oro, et l'inscription de son nom au palmarès de la Vuelta le 30 septembre prochain semble se préciser de jour en jour.

Concernant les autres résultats de ce contre-la-montre en côte, il est à noter la 5ème place, à 36 secondes, de Levy Leiphemer (US Postal), grande révélation de cette Vuelta et qui nous démontre encore aujourd'hui ses grandes qualités de coureur complet. Son coéquipier Roberto Heras ne semble plus dans le coup pour le doublé : il perd 1'06'' aujourd'hui (15ème). Joseba Beloki (ONCE-Eroski), dont la subite défaillance d'hier n'a pu être expliquée par aucun médecin, ce qui lui demandera des examens approfondis après la Vuelta, termine 42ème à 3'04''. Richard Virenque (Domo-Farm Frites), enfin, signe le 60ème temps, à 3'38'' de Jimenez.

Il reste maintenant trois étapes clés afin de remporter la Vuelta : la 15ème (dimanche), la 20ème et la 21ème. Autrement dit, rien n'est joué mais les prétendants à la victoire finale se précisent. Qu'adviendra-t-il du duel Sevilla-Casero ? Leiphemer pourra-t-il monter sur la 3ème marche du podium, actuellement occupée par Mercado ? Jimenez est-il capable de gagner la Vuelta ? Tels seront les enjeux de la dernière semaine de course.

Ainsi se termine le chapitre des Pyrénées. Demain, direction Port Aventura. Les 206 km seront accessibles à tous, sprinters comme baroudeurs, et les échappées seront à l'ordre du jour.

Classement 12ème étape :

1. José Maria Jimenez (ESP, iBanesto.com) les 17,1 km en 36'38''
2. Carlos Sastre (ESP, ONCE-Eroski) à 28 sec.
3. José Luis Rubiera (ESP, US Postal) à 31 sec.
4. Aitor Garmendia (ESP, Team Coast) à 33 sec.
5. Levy Leipheimer (USA, US Postal) à 36 sec.
6. Roberto Laiseka (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 41 sec.
7. Oscar Sevilla (ESP, Kelme-Costa Blanca) à 44 sec.
8. Angel Casero (ESP, Festina) à 48 sec.
9. Julio Perez Cuapio (MEX, Panaria-Firodo) à 51 sec.
10. Antonio Tauler (ESP, Kelme-Costa Blanca) à 55 sec.

Classement général :

1. Oscar Sevilla (ESP, Kelme-Costa Blanca) en 37h33'43''
2. Angel Casero (ESP, Festina) à 41 sec.
3. Juan Miguel Mercado (ESP, iBaneso.com) à 2'02''
4. Levy Leipheimer (USA, US Postal) à 2'19''
5. José Maria Jimenez (ESP, iBanesto.com) à 2'50''
6. Roberto Heras (ESP, US Postal) à 2'55''
7. David Plaza (ESP, Festina) à 3'17''
8. Santiago Botero (COL, Kelme-Costa Blanca) à 4'21''
9. José Luis Rubiera (ESP, US Postal) à 5'27''
10. Iban Mayo (ESP, Euskaltel-Euskadi) à 5'32''

Classement de la montagne :

1. José Maria Jimenez (ESP, iBanesto.com) 130 pts
2. Juan Miguel Mercado (ESP, iBanesto.com) 80 pts
3. Oscar Sevilla (ESP, Kelme-Costa Blanca) 66 pts

Classement par points :

1. José Maria Jimenez (ESP, iBanesto.com) 94 pts
2. Erik Zabel (ALL, Telekom) 91 pts
3. Levy Leiphemer (USA, US Postal) 82 pts

Sport 101 Facebook V4

INSCRIPTION EN LIGNE