FLASHS

Pros

Interview de Matthew White

Publié le 22/07/2013 16:35

Directeur sportif d'Orica-GreenEdge - "Ce n'est que notre deuxième Tour, et remporter une étape dès notre deuxième participation est une grande satisfaction."

Simon Gerrans incarne le triomphe de l'équipe Orica-GreenEdgeSimon Gerrans incarne le triomphe de l'équipe Orica-GreenEdge | © Sirotti

Matthew, votre formation a remporté le contre-la-montre par équipes, votre Tour est donc réussi ?
Oui, nous sommes venus avec l'intention de remporter une étape du Tour de France. La victoire de Simon Gerrans à Calvi était la première victoire de notre équipe. La victoire au contre-la-montre était un bonus, c'est toujours très prestigieux. Cela nous a permis de récupérer le maillot jaune pour une seconde, c'est la grosse satisfaction du Tour de France.

Était-ce un réel objectif pour l'équipe ?
Non, ça ne l'était pas vraiment. Nous savions que nous serions compétitifs, mais de là à gagner... Nous visions le Top 5, et le remporter était une bonne surprise.

Comme vous le dites, cela vous a permis de passer quatre jours en jaune...
Oui, nous avons fait beaucoup d'efforts pour garder le maillot jaune le plus longtemps possible. C'est ce que nous avons réussi. Nous avons tenu aussi longtemps que le physique nous le permettait.

Votre objectif est aussi réussi au niveau individuel avec la victoire de Simon Gerrans...
Nous savions que cette étape pouvait nous convenir. Ca n'a pas été une surprise de voir Simon remporter cette étape, la vraie surprise est intervenue le jour suivant, le jour du contre-la-montre par équipes.

La déception vient-elle finalement de Matthew Goss, que l'on a peu vu ?
Non, il a été impliqué dans une chute lors des étapes arrivant au sprint à trois reprises, et il n'a jamais pu sprinter comme il le voulait. C'est une déception pour lui. Il nous restait une chance aux Champs-Elysées, c'est la seule que nous avions.

Logiquement, vous étiez moins présents lors des étapes de montagne...
Simon Clarke était dans deux échappées, en Corse et lors de l'avant-dernière étape. Il avait été meilleur grimpeur de la Vuelta l'an dernier, mais sur le Tour de France, ce genre d'objectif n'est pas possible. C'est une course trop différente de la Vuelta. Cameron Meyer aussi a été vu à l'avant de la course. Notre objectif était de bien courir. À chaque fois que nous avons vu une opportunité, nous l'avons saisie.

Peut-on dire que votre Tour de France est presque parfait ?
Nous sommes effectivement très satisfaits. Si chaque Tour de France pouvait être aussi réussi, nous serions toujours heureux de revenir ici, c'est certain. Ce n'est que notre deuxième Tour, et remporter une étape dès notre deuxième participation est une grande satisfaction. Nous reviendrons l'année prochaine avec une équipe similaire, taillée pour remporter des étapes et porter le maillot jaune lors de la première semaine pourrait être un objectif aussi. Nous n'avons pas de coureurs pour le classement général. Nous reviendrons avec un groupe et des ambitions similaires.

Vous êtes-vous fixé des objectifs d'ici à la fin de la saison ?
Nous avons remporté 25 courses cette saison, notre objectif sera de poursuivre dans cette voie-là. Nous avons encore des objectifs. Dès ce week-end, Simon Gerrans ira à la Clasica San Sebastian. Notre équipe est jeune et nous voulons continuer à la développer.

Propos recueillis à Versailles le 21 juillet 2013. 

ALLER PLUS LOIN

BIKE SHOW EVENTS

INSCRIPTION EN LIGNE
dimanche 20 juin 2021
samedi 24 juillet 2021
dimanche 01 août 2021
samedi 14 août 2021
dimanche 29 août 2021
vendredi 10 septembre 2021
samedi 11 septembre 2021
vendredi 17 septembre 2021

VOIR TOUTES LES EPREUVES