FLASHS

Pros

Interview de Mélodie Lesueur

Publié le 20/09/2011 18:49

ESGL 93 - "Dans ma tête il y avait pas mal d'émotion et je suis au final contente de ce que j'ai fait. C'était mon premier Championnat du Monde, je n'avais pas de repères."

Mélodie Lesueur au départ de ses premiers Mondiaux chronométrésMélodie Lesueur au départ de ses premiers Mondiaux chronométrés | © Sirotti

Mélodie, vous terminez le Championnat du Monde du contre-la-montre aux portes du Top 20, 21ème à 2'05", êtes-vous satisfaite de votre performance ?
J'ai fait une belle prestation. J'ai eu la chance d'avoir le temps avec moi.

L'équipe de France était orpheline de Jeannie Longo sur ce contre-la-montre, quels étaient les objectifs fixés au départ ?
Pour ma part, c'était mon premier Championnat du Monde, donc je n'avais pas de repères sur contre-la-montre dans cette compétition. J'étais vraiment venue là pour me faire plaisir et donner le meilleur de moi-même.

Vous êtes championne d'Europe Espoirs et aujourd'hui vous avez couru avec les Elites, qu'est-ce qu'il vous manque pour concurrencer les meilleures mondiales dans cet exercice ?
Nous courons avec des femmes qui ont 40 ans ou un peu moins et donc énormément d'expérience. De plus, ces filles-là ne vivent que du vélo et c'est vrai que du coup, chez les filles, il existe une grande barrière entre les étrangères et les Françaises.

Comment étaient vos sensations pendant la course ?
Elles étaient vraiment très bonnes. Hier c'était assez moyen à l'entraînement et je me suis dit que, souvent, quand ça ne va pas la veille j'ai de bonnes sensations le lendemain. J'étais quand même un peu patraque au départ mais ça allait. Dans ma tête il y avait pas mal d'émotion et je suis au final contente de ce que j'ai fait.

Le circuit était très plat et venteux, ça vous convenait ?
Même si j'ai été championne d'Europe sur un circuit plutôt montagneux, j'ai tendance à préférer les circuits plats car j'aime bien enrouler la machine. Celui-là me convenait bien.

Qu'est-ce que vous pensez de l'initiative de faire courir le contre-la-montre en plein centre-ville ?
C'est la première fois que je cours une course exclusivement en centre-ville. C'est vrai que ça peut être un peu dangereux par moments, comme on l'a vu hier chez les garçons (NDLR : le médaillé de bronze chez les Espoirs Michael Hepburn a été victime d'une chute). Mais sinon c'est vraiment sympa.

Vous allez participer samedi à la course au ligne, avec a priori des chances assez maigres de médaille, est-ce qu'un exploit est possible ?
Je ne dirais pas que nos chances sont assez maigres. On a une très grande Christel Ferrier-Bruneau qui est très en forme en ce moment. Elle sort d'un super Tour de l'Ardèche où elle était sur le podium presque tous les jours et je sais qu'avec une très grande équipe de France elle peut aller décrocher une médaille.

Le circuit n'est pas trop plat pour elle ?
Les Juniors filles sont allées repérer le circuit qui, apparemment, ne serait pas si plat que cela.

Personnellement, quels sont vos objectifs pour la fin de saison et la saison prochaine ?
Ma saison est quasiment terminée. Mon dernier objectif sera le Chrono des Herbiers le 16 octobre. Ensuite je couperai et je me préparerai au mieux pour la saison prochaine.

Propos recueillis par Sylvain Chanzy à Copenhague le 20 septembre 2011.

INSCRIPTION EN LIGNE